TEST VIEW
  • Développeur : Acid Nerve
  • Editeur : Devolver Digital
  • Site Web : PAL
  • Version testée : PC
  • Classification :
    Sigle âge 12 ans et plus
    Francaise : 14/04/2015
    Americaine : 14/04/2015
    Japonaise : 14/04/2015
  • Exclusivitée
  • PEGI :
    Violence : jeu contenant des scènes de violentes

Titan Souls

Rédigée par

L’histoire de Titan Souls commence lors de la Ludum Dare #28 en décembre 2013, qui avait pour thème : “Vous n’en avez qu’un”. La Ludum Dare est un évènement qui a lieu depuis 2002, actuellement trois fois par an, qui consiste en un concours de développement de jeux vidéo avec temps limité (~48h) et thème imposé. Une version publique des créations est alors diffusée, auxquelles vous pouvez jouer librement afin de donner votre avis et de profiter du travail de milliers de participants. Il arrive parfois que certains jeux tirent leur épingle du jeu et que le développement reprenne après la LD. L’objectif étant de partir du concept original du jeu afin d’améliorer ce dernier et de le proposer ensuite au grand public. Des titres comme Evoland ou encore Gods Will be Watching sont originaires de cet évènement. Le trio d’indés d’Acid Nerve a su montrer de quoi il était capable et Devolver Digital a flairé le bon filon en décidant d’éditer leur travail.

Entete_titan_souls

En quête de vérité

Une bien jolie porte

Une bien jolie porte

Titan Souls vous place dans la peau d’un héros, au nom inconnu, en quête de puissance et de vérité. Les “Titans Souls”, les âmes de Titans sont la source spirituelle et représentent, ensemble, chaque chose vivante. Une sorte de tout, au bas mot. Ces âmes se situent entre notre monde et l’au-delà, gardées chacune par leur titan respectif. Votre objectif : vaincre ces titans dans le but de rassembler ces âmes afin d’acquérir un pouvoir sans limite et de posséder le savoir, la vérité : “The Truth”. Pour cela vous serez équipé d’un arc, d’une seule flèche et d’un point de vie. Sur le papier ça a l’air relativement badass, et ça l’est. Qualifier le jeu de difficile ou hardcore serait un peu exagéré. Certes, le joueur ne possède qu’un seul point de vie, mais il en va de même pour chacun des boss parsemant le jeu. La plupart des combats vont commencer de la même manière : une mort complètement gratuite car vous ne connaissez pas du tout le pattern du boss. Quantité de décès passée, le point faible de votre adversaire vous sera évident, sauf si vous êtes une truffe.

DE LA PIERRE PIERRE PIERRE !

Plant_Titan_Souls

Un titan atypique

Outre le fait de tuer des titans, le joueur sera amené à traverser une map, plutôt petite, mais très joliment dessinée. Les lumières sont agréables, et le tout, souligné par de très bonnes musiques d’ambiance, nous embarque dans un monde onirique un peu à la manière de Shadow of the Colossus dans une version moins sombre. Le personnage se déplace avec aisance malgré sa taille ridicule comparée à certains colosses. Les combats sont bien rythmés mais une chose vient légèrement les entacher : le fait de devoir ramasser sa flèche. Alors oui le gameplay justifie parfaitement cette action par le fait de pouvoir tuer les ennemis avec le retour, mais à cause de quelques bugs, il est possible de se retrouver pendant de longues secondes tout nu car la flèche se sera coincée contre un mur, un obstacle ou encore sous un titan. Concernant ces derniers, chacune de leur animation est originale et soignée.

 » You’re not so fast ! « 

...WAAAAAH

…WAAAAAH

Bon, une fois qu’on aura fini d’admirer les titans et le jeu terminé au bout de 2-3h en moyenne (oui ça a l’air de faire peu), le joueur pourra s’attaquer à une dimension importante du jeu, à savoir le speedrun, ou encore montrer qu’on a la plus grosse. En plus de vous proposer quelques défis bien corsés pour chaque boss, il est possible d’ajouter un timer en jeu pour avoir un oeil sur sa propre performance. Ajoutez à cela le mode “Iron” dans lequel une mort vous renverra au menu de départ, ou encore un mode où les esquives et la course sont interdits. Vous l’aurez compris, les plus grands malades y passeront un temps fou, cherchant toujours la performance.

Titan Souls est donc un jeu proposant une belle expérience avec un gameplay assez atypique, pouvant être abordé de différentes manières selon le type de joueur.

L'avis général

  • La patte graphique
  • Devolver Digital
  • Les différentes façons d'aborder le jeu
  • L'hommage à Shadow of the Colossus
  • Les références à Fullmetal Alchemist
  • Légers bugs
  • Un tout petit peu cher
  • Parfois quelques difficultés à trouver son chemin
Titan Souls a de quoi ravir aussi bien les amateurs de pixel-art, de gameplay exigeant et les fous de performance. Acid Nerve nous propose un jeu joli, travaillé et bien loin du “prototype” de la Ludum Dare. Ainsi, si certains se contenteront de le faire une fois, d’autres pourront y passer des heures et des heures sans s’en lasser.