TEST VIEW
  • Développeur : Gambarion
  • Editeur : Bandai Namco
  • Site Web : PAL
  • Version testée : Wii U
  • Classification :
    Sigle âge 12 ans et plus
    Francaise : 27/06/2014
    Americaine : 27/06/2014
    Japonaise : 12/06/2014
  • Exclusivitée
  • PEGI :
    Violence : jeu contenant des scènes de violentesGrossièreté de langage : jeu contenant des expressions vulgaires

One Piece Unlimited World Red

Rédigée par

Pour bien commencer

Le genre des Beat’em all est un genre plutôt fourni et le jeu dont on va vous parler est comme ses congénères : plein de loubards dans les rues, de sueur, de sang et de… Ah bah oui mais non là c’est pas de Double Dragon dont on parle c’est de One Piece. « Comme tout le monde ! » me direz vous et oui c’est le manga le plus vendu au monde et aussi l’un de ceux les plus adaptés en jeux vidéo, et ici dans un jeu d’action/aventure qui reflète bien la série. Aujourd’hui on parle de nichons de bastons, aujourd’hui on parle de One Piece !!!

Rien d'anormal sur cette image

Rien d’anormal sauf peut être … la clope du blondinet

Que tout le monde se rassure (fans et néophytes), demoiselles alléchantes, looks improbables, ajoutez un cerf-raton laveur avec un chapeau et saupoudrez de What the F*ck, pas de doute : JAAAAPOOOOOOOOOONNN !!!

Enfin… ici surtout on parle de l’univers de M. Eiichiro Oda. Oui le jeu est bel et bien comme la série, baston, fan service, doutes, poutrage, événements inattendus (ou pas),  et Luffy qui donne une leçon de vie à coups de poings dans la face, mais que voulez-vous ? Ça marche et c’est comme ça que la série est devenue le manga le plus vendu au monde. Et pour ceux à qui le fan service XXL ne plaît pas (et personne ne me dira que c’est ce qui manque dans One Piece), on peut très bien jouer au jeu en prenant un groupe exclusivement masculin. Dommage pour le niveau des demoiselles qui resteront frêles et sans défense…

Quand on arrive en ville

On va commencer par l’histoire tout d’abord, elle s’inclut totalement dans la série. Supervisée par l’auteur du manga lui-même qui a créé deux personnages à cette occasion : Pato un raton laveur dessinateur qui cherche son « Boss », et Redfield (Red par la suite) un ancien Pirate de l’époque de Gold Roger et Barbe Blanche qui rivalisait avec eux à l’époque. À leur arrivée dans le nouveau monde, les membres de l’équipage du Thousand Sunny se retrouvent à Transville guidés par Pato, et seront confrontés à différents événements provoqués par le puissant Red, qui les mèneront à affronter une grosse partie des ennemis qu’ils ont pu affronter au cours de leurs précédentes aventures. À peine arrivés, une aubergiste leur tombera dessus et les obligera à aider à développer la ville.

Marcher dans les rues ? Très peu pour moi...

Marcher dans les rues ? Très peu pour moi…

Autant le scénario aurait pu être ici juste pour servir de prétexte aux différentes scènes de combats qui jonchent ce jeu, autant là ce n’est pas sa seule utilité. Souvent reproché aux jeux du genre, le scénario est souvent un point sensible mais là cela fait partie du jeu, et pour peu que l’on aime l’univers de One Piece, on a vraiment l’impression de jouer à un épisode hors série de l’animé. Les combats sont parfaitement intégrés dans l’intrigue, ou l’inverse, mais ce qui est sûr c’est que le dosage est vraiment bon et les cinématiques (que l’on peut passer pour les plus impatients) sont vraiment très respectueuses de l’esprit de la série. Pour donner une idée ça vole aussi haut qu’un scénario de One Piece… Plus sérieusement, il a été imaginé et inspiré par une série d’action, il ne faut donc pas s’attendre à plus que ce que peut faire le genre et pour le genre il est vraiment pas mal, et n’est que très peu tombé dans le piège qui aurait été de ne se limiter qu’à la base sans plus d’explications, en considérant que les joueurs connaissent tout l’univers One Piece. Un bon point.

La morale à la One Piece

Bon il ne faut pas chercher une merveille non plus, ce jeu est un jeu d’action où l’on se dirige vers différentes zones, qui permettent en battant des ennemis plus ou moins forts d’atteindre un combat plus dur ce qui débloquera la suite… C’est par groupe de trois qu’il faudra passer ces différentes zones en choisissant parmi les 9 membres d’équipage du chapeau de paille, un contrôlé par vous, et deux autres par l’ordinateur. Pour cela on repère surtout trois types de combats : les classiques où quelques ennemis apparaissent pour attirer l’attention des CPU vous suivant, les mêlées où la zone est bloquée tant que vous n’aurez pas appris à chaque monstre de la mêlée qui est le plus fort, et les boss qui eux seront plus coriaces et ce de plus en plus jusqu’à l’ultime boss : Red.

Parfois il faut du tranchant pour avancer

Parfois il faut du tranchant pour avancer

La possibilité vous est donnée de switcher de personnage parmi les trois choisis ce qui vous laisse donc 3 styles de combat différents par chapitre (ou zone). Chacun disposant de ses propres « mots », des capacités permettant de booster ou de soigner, et certaines techniques passives permettant d’améliorer le personnage. De plus on peut apprendre une capacité spéciale pour permettre d’atteindre des zones « secrètes » du jeu et nécessaires pour obtenir d’autres techniques. Et enfin pour ceux qui aiment flâner, ajoutez la chasse aux insectes et aux poissons, et vous avez la partie action du jeu… Pour la partie un peu RPG des Unlimited, il y a la montée en niveau des persos et toujours la partie craft bien intégrée dans le développement de la ville.

En attendant l’histoire…

Reparlons de l’aubergiste, un autre point central du jeu en dehors de l’action c’est la ville que l’on se doit de développer, l’aubergiste du début nous propose d’aider parfois certains habitants pour obtenir de nouveaux bâtiments comme une pharmacie, un restaurant ou encore un atelier. Il faut donc utiliser les matériaux glanés au cours de vos aventures pour permettre ces constructions et pour pouvoir finir par obtenir de rares objets, permettant entre autres d’améliorer le niveau de vos techniques. Un autre bon point, au prochain c’est la grande image. Ajoutez à cela la taverne, un système de quêtes secondaires qui relèvent un peu la difficulté du jeu et rallongent notablement la durée de vie du titre, sans compter le mode Colisée pour les férus de bagarre, qui base son fond scénaristique sur l’Arc en cours dans l’animé au moment de la sortie du jeu : l’Arc Dressrosa. Ce dernier mode n’a qu’un but : imposer sa classe par la force des coups pour atteindre le sommet des combattants.

C’est beau mais pas trop, mais c’est bien quand même

Joli, soigné mais sans être au top, ce n’est pas la révolution du siècle. On pourrait s’attendre à mieux sur Wii U, sur 3DS le rendu est vraiment sympa pour la console. Alors ça reste un jeu d’action et on n’y voit pas de gros glitches d’affichage (on n’en a pas vu en tout cas) et on ne lui demande pas plus, surtout que pour un jeu nerveux à la touche japonisante, y a t-il vraiment besoin de tout défoncer en UltraHD ? Pour le son il y en a déjà c’est bien, ensuite il y a forcément des thèmes One Piece, et ça aussi c’est bien, et la musique reste agréable tout du long, discrète mais bien là. L’ensemble est vraiment agréable à jouer et on perd facilement des heures à traîner dans la ville juste pour faire le tour des bâtiments au son de ces musiques.

En définitive…

Pour ceux qui aiment la baston, c’est clair c’est un bon défouloir, alors n’hésitez plus.
Pour ceux qui aiment One Piece si vous avez les moyens de mettre le prix dans un hors-série interactif de One Piece c’est un bon investissement.
Pour ceux qui aiment faire un jeu à 100% ce jeu est vraiment plutôt bien fourni et la tâche sera longue.
Pour les autres, découvrir ces trois aspects d’un jeu en un c’est avec One Piece Unlimited World Red qu’il faut le faire, encore un bon point, comme promis la grande image (cochonne) :

SI c'est un cochon... enfin c'est rose avec un gros nez... *Je sors*

SI c’est un cochon… enfin c’est rose avec un gros nez… *Je sors*

Sur cette blague plus que douteuse, je me retire… À la prochaine !!!

L'avis général

  • Bon scénario ...
  • Jeu nerveux et fluide
  • Partie ville/craft bien pensée
  • Le mode Colisée (BASTON !!!)
  • ... pour un fan de One Piece
  • Trop Couloirs/Monstres/Boss
  • Et challenge peu relevé en mode Histoire
Avouons-le, le côté action de ce jeu est répétitif (des bastons des bastons et ... des bastons) comme beaucoup d'autres. Et ce ne sont pas les évolutions dans les compétences requises en combat, si ce n'est un sens du timing, qui vont améliorer la chose. Mais le côté aventure où il faut développer la ville et la trame scénaristique rendent ce jeu digne de figurer parmi les meilleurs hors série de l'animé et donnent l'impression de jouer à One Piece le manga. On saupoudre d'une dose de beat'em all et d'un graphisme soigné pour le genre, et le jeu est une bonne occasion pour les partisans de One Piece de découvrir ce genre de jeu, et pour les adeptes de ce genre de jeu de découvrir One Piece.