TEST VIEW
  • Développeur : Frozenbyte
  • Editeur : Focus Home Interactive
  • Site Web : PAL
  • Version testée : Mac
  • Classification :
    Sigle âge 12 ans et plus
    Francaise : 07/12/2011
    Americaine : 07/12/2011
    Japonaise : nc/nc/nc
  • Exclusivitée
  • PEGI :
    Violence : jeu contenant des scènes de violentesOnline Game

Trine 2

Rédigée par

Frozenbyte récidive avec la suite de Trine (dont la critique est disponible sur Culture Games). Vous êtes toujours aux commandes des trois héros : la Voleuse, le Chevalier et le Mage.

Dès les premiers instants, Trine 2 impressionne et fait bon effet. On retrouve la possibilité de mettre les sous-titres et les voix en français. Pour couronner le tout, ces dernières sont de qualité et participent à l’ambiance particulière du jeu. Avant de démarrer, un petit passage rapide par les options. Bonne surprise : il est possible d’ajuster la difficulté en choisissant la fréquence des « aides » (car Frozenbyte a pensé aux joueurs impatients qui se lassent bien trop vite). Mais rassurez-vous, le jeu n’est pas si compliqué.

Où allons nous ? …

Une fois la partie lancée, on a la terrible impression d’avoir un scénario à la Mario Bros. : on prend les mêmes et on recommence… Sauf qu’ici on ne sauve pas une jolie princesse puisqu’on court après un Trine sans même savoir pourquoi ! Les jeux de plateformes souffrent apparemment tous du même défaut, même lorsque le gameplay est différent d’un jeu à l’autre. Ces premières impressions se confirment par la suite, chaque mission étant précédée par une petite introduction écrite et lue (toujours comme dans le premier épisode).
Frozenbyte est d’ailleurs autant avare sur le scénario que sur le background des personnages, à part un trait de caractère bien particulier, rien d’autre ne filtre. Ainsi, on apprend qu’Amadeus le magicien est sage, Pontius le guerrier rondelet est courageux (l’aventure nous montrera qu’il est aussi un peu benêt) et Zoya la voleuse est fourbe mais très habile. Il n’y a pas de rebondissements particuliers et on sent parfois une certaine difficulté à justifier la progression de l’histoire. C’est d’autant plus dommage que dans ce genre de jeu, une intrigue bien ficelée motive le joueur à finir son périple.

… Dans un univers particulièrement soigné …

Déjà sublimes dans le premier volet, l’ambiance et les décors de Trine 2 sont encore plus beaux, un véritable ravissement pour les yeux et les oreilles. On a même du mal à croire que les développeurs se soient parfois donné autant de mal pour modéliser certains passages qui pourtant ne sont visibles que quelques secondes, à peine le temps de les traverser. Là où beaucoup de jeux se satisfont d’une texture presque unie sur tous les murs d’un même bâtiment, voire de tout un environnement, Trine 2 applique l’inverse : les décors sont tellement travaillés que l’on a parfois envie de se déplacer en 3 dimensions alors que le jeu se joue uniquement en 2D. Les graphismes sont si saisissants que l’on s’imagine avoir plus de liberté que le jeu n’en offre. Enfin, les univers que l’on traverse au fur et à mesure de notre progression sont très variés puisque nos aventuriers effectueront un périple de la ville à la jungle en passant par une maison de sorcière et bien d’autres endroits tout aussi majestueux.

… mais où l’on retrouve peu de nouveautés

Si les détails graphiques et sonores ont été poussés encore plus loin, le bestiaire a malheureusement peu évolué puisqu’on reste sur une grande majorité de squelettes. Cependant, on conviendra que cela ne constitue pas l’attrait principal du jeu et que l’animation de chaque personnage, y compris les vilains, est tout simplement parfaite. De la même manière, le système d’évolution des compétences de chaque personnage garde la même structure : on ramasse des points d’expérience qui permettent de débloquer de nouvelles capacités (Pontius pourra lancer sa masse, Zoya pourra tirer des flèches gelées et Amadeus pourra faire apparaître plus de caisses voire même des ponts).

Amis poètes, vous serez heureux d’apprendre que pour les plus acharnés d’entre vous, il y a une collection de poèmes à trouver tout au long de l’aventure. Celle-ci n’est pas seule et puisque les amateurs de dessins y trouveront aussi leur compte avec des illustrations de toute beauté à débloquer au fur et à mesure. Même si cela ne constitue pas un coup de maître en matière de longévité du soft, il faut admettre que ces ajouts permettent d’allonger un peu la durée de vie et surtout de faire passer plus de temps dans les décors afin de scruter tout passage et élément suspect.

D’ailleurs, si ces secrets à dénicher n’étaient pas présents, les 13 niveaux à parcourir ne prendraient que six petites heures de votre temps. Fort heureusement, Trine 2 propose un mode multijoueur, mais celui-ci est tellement simplifié (les énigmes ayant sûrement été pensées pour un seul joueur) qu’il se parcourt en très peu de temps (environ 3 heures). De plus, chaque joueur pouvant prendre le même personnage, on se retrouve vite avec des caisses à foison permettant d’atteindre n’importe quel endroit et ainsi progresser très facilement (on vous conseille donc de respecter l’histoire et de ne pas jouer tous avec le même personnage). Le fun est par contre infiniment plus présent à plusieurs et les fous rires sont nombreux. A noter également que le multijoueur donne la possibilité de jouer à plusieurs sur une même machine ou online !

Trine 2 est un jeu sympathique, avec des environnements somptueux, une bande son de qualité et un level design maîtrisé  mais qui montre les limites de la formule après quelques heures de jeu, surtout lorsqu’on a déjà joué à Trine premier du nom. Cependant, son petit prix et la qualité de la réalisation font facilement oublier ce défaut et on en tire aisément un bon moment en compagnie de nos 3 compagnons. Toutefois, préférez une partie à plusieurs, le fun y est décuplé.

L'avis général

  • Le partage de compétences
  • Les voix françaises de qualité
  • L'ambiance soignée
  • Le jeu à plusieurs
  • Un peu court
  • L'intrigue
Prenez un magicien, un guerrier et une voleuse, mélangez les pour obtenir un gameplay où le partage de compétences prime sur le reste. Ajoutez-y des énigmes pouvant être résolues de différentes façons et mettant à l'épreuve l'imagination des joueurs. N'oubliez pas d'ajouter également autant de doses que de convives puis saupoudrez le tout de somptueux graphismes et une bande son aux petits oignons et vous obtiendrez Trine 2 (pour les gourmands, rajoutez des extensions).