Arthur MorganLe hors-la-loi de l'Ouest

Rédigé par
La description détaillée ci-dessous peut comporter du spoil.

ARTHUR MORGAN

Membre de la bande de Dutch


 

 

Personnage principal de Red Dead Redemption 2 et bras droit de Dutch Van Der Linde, Arthur Morgan est un hors-la-loi rêvant, comme tous ses « frères d’armes », de liberté et de richesse. Mais les mois passent et Arthur se rend compte que ce n’est pas ça, le plus important.

 

UNE ENFANCE DIFFICILE

Arthur Morgan jeune (à droite) au côté de Dutch Van Der Linde (Milieu) et Hosea Matthews (à gauche)

Arthur est né en 1863 de parents d’origine galloise. Sa mère meurt alors qu’il n’est encore qu’un jeune enfant et son père est un hors-la-loi. A 11 ans, Arthur assiste impuissant au meurtre de son père, il décide par la suite de porter son chapeau pour lui rendre hommage. Arthur se retrouve alors livré à lui-même. C’est en 1879 qu’il fera la rencontre de Dutch Van Der Linde et de Hosea Matthews, tout les deux étant des hors-la-loi. Ces derniers prennent Arthur sous leurs ailes et lui apprennent les rudiments du Far-West, à savoir lire, tirer au revolver, monter à cheval et surtout survivre, tout comme à John Marston, lui aussi recueilli par les deux hommes. Arthur verra en Hosea et surtout en Dutch, une nouvelle figure paternelle et embrassera leur volonté commune de liberté dans l’ouest sauvage. La bande de Dutch compte là ses tous premiers membres.

 

UN TRAIN DE VIE COMPLIQUÉ

La bande fait de nombreux méfaits à travers tout l’ouest américain, elle acquiert par ce fait une certaine renommée. A cette période Arthur rencontre Mary Gillis dont il tombe amoureux. Malheureusement la relation entre le père de cette dernière et Arthur est houleuse. En effet le père de Mary ne voit en Arthur qu’un brigand et un meurtrier, et ne veut pas que sa fille fréquente ce genre de « racaille ». Le petit frère de Mary, Jamie, s’entend plutôt bien avec Arthur et tolère sa présence. Le train de vie que mène Arthur aura raison de leur relation et ils se sépareront. Plus tard, Arthur fera la rencontre d’Eliza, alors serveuse dans un saloon. Elle tombera enceinte et donnera naissance a leur fils, Isaac.

Les Hors-la-loi de la bande de Dutch

Eliza décidera de garder l’enfant près d’elle, refusant qu’Arthur l’emmène avec lui vue la menace que sa vie vagabonde pourrait représenter pour leur enfant. Il rendra donc visite de temps en temps a sa femme et son fils dès que l’occasion se présentera. En arrivant à la maison familiale, lors d’une de ses visites, Arthur verra deux croix dans les champs, il comprendra que sa femme et son fils sont morts. Il apprendra qu’ils ont été braqué pour 10 dollars et tués par des hors-la-loi. Arthur se concentrera ensuite sur la bande de Dutch, qui, au fil des années, réunira beaucoup de membres, issu de divers horizons, hommes et femmes de tout age. La bande s’apparente alors à une véritable famille, Dutch appuyant ce fait en appelant les membres de son gang « ses fils ».

LE DÉBUT DE L’ÉTERNELLE CAVALE

En 1899, la bande tentera un gros coup en braquant un ferry dans la ville de Blackwater. Arthur, préparant un autre coup avec Hosea, n’y participera pas. Ce braquage se révèle être un vrai fiasco : en effet la Pinkerton National Detective Agency, agence américaine de sécurité, intervient et est toute proche de capturer la bande. Dans la panique, Dutch tue une femme innocente, John est blessé, d’autres membres sont tués et certains capturés par les représentants de la loi. Le reste du groupe arrive à prendre la fuite, mais est désormais traqué par les autorités, ils n’ont d’autres choix que de partir dans le nord, en direction des montagnes, pour espérer semer leurs opposants. C’est alors que commence une longue cavale pour le groupe, qui sera constamment suivi par la Pinkerton. Arthur suivra les ordres de Dutch et continuera, avec l’aide des autres membres du gang, à commettre divers délits et crimes pour faire survivre sa bande. L’objectif de Dutch est simple, réunir assez d’argent pour prendre la poudre

Arthur commettant un braquage pour permettre au gang de survivre

d’escampette avec toute la bande et vivre une vie libre loin de l’ouest de l’Amérique et des autorités du pays. Malheureusement rien ne se passera comme prévu, la bande ne passera jamais inaperçu où elle ira et sera toujours rattrapée par les autorités. Elle n’aura d’autre choix que de changer de camps au fur et à mesure, perdant au passage des membres qui seront tués, et peu à peu l’espoir de s’en sortir. Arthur qui, au départ, aura foi en Dutch, commencera à se poser des questions, sur lui, son mode de vie, sa bande, ses « frères ». Il constate amèrement que l’étau se resserre, le monde et les mentalités évoluent, et les gens comme eux, considérés comme hors-la-loi, ne sont pas les bienvenues dans cette nouvelle ère.

LE DÉCLIN

Alors que la bande est au plus mal, avec un énième braquage raté et des membres du gang, dont Hosea, tués par les autorités, Arthur apprend par un médecin qu’il est atteint de la tuberculose. Cette maladie n’étant pas guérissable à cette époque, le fait qu’Arthur sache qu’il ne lui reste plus longtemps à vivre va être un véritable choc pour lui. En effet, Arthur va ouvrir les yeux sur sa propre vie. Il va donc se rendre compte que lui et sa bande ne sèment que le chaos, laissant beaucoup de morts, parfois innocents, derrière eux. Et tout ça pour une quête de liberté qu’il sait perdue d’avance, les gens comme eux n’ayant plus leurs places dans ce nouveau monde qui se profile à l’horizon. C’est à cet instant qu’Arthur entamera sa quête personnelle de rédemption,

Arthur, avant sa mort, donnant son chapeau à John et lui ordonnant de fuir pour survivre

tentant tant bien que mal de réparer les erreurs qu’il a causé, mais surtout en portant secours à des gens qui sont dans des situations difficiles, comme par exemple les indiens, tués et persécutés par l’armée. Voyant que la bande commence petit à petit à sombrer et les choix de Dutch à devenir de plus en plus dangereux pour les membres restants, Arthur mettra toutes ces forces à sauver John et sa famille, Abigail, sa femme et Jack, son fils. Il lui donne le conseil d’oublier cette vie et de fuir afin d’offrir une existence stable à Jack, qu’eux deux n’ont jamais eut. Ceci éveillera la méfiance de Dutch envers la loyauté d’Arthur, et alors que la Pinkerton arrive dans le camps durant une confrontation entre Arthur, John et le reste de la bande, Arthur va faire en sorte que John s’en sorte. Il va mourir la nuit suivante, en ayant sauvé la vie et la famille de son plus vieux frère d’arme.

LES THÉMATIQUES ABORDÉS

À travers le personnage d’Arthur Morgan, Rockstar met en avant l’évolution du regard qu’un homme peut porter sur ceux qui l’entourent au quotidien, et la remise en question personnelle qui va en découler. En effet, au fur et à mesure que le joueur avance dans les chapitres du jeu, il peut constater qu’Arthur n’est plus forcement en accord avec les choix que prend Dutch pour le bien de tous. De ce fait, Arthur se questionne sur sa vie, sur cette quête de liberté, sur les gens qu’il fréquente et appelle sa « famille ». Il constate petit à petit que la bande n’a pas d’avenir à continuer ce train de vie. Lui qui pourtant voue une confiance aveugle à Dutch au départ de l’aventure, perd petit à petit l’espoir de voir une issue heureuse à son projet.

Un thème rarement abordé dans le jeux vidéo est aussi traité : la maladie. Arthur tombe malade et sait que cette maladie lui sera fatale. De ce fait, il change et essaie de devenir un homme meilleur, malgré sa vie de hors-la-loi. Rockstar montre ici que la maladie peut changer un homme. Quand la tuberculose touche Arthur, son temps est compté, et il ne tient qu’a lui de savoir ce qu’il souhaite en faire. Il pense donc différemment, fait la part du bien et du mal, fait passer l’intérêt des autres avant le sien ou celui du gang, se questionne sur ce qu’il va laisser derrière lui et sur ce qu’il peut encore sauver. Cette quête de rédemption qu’il entame rend le personnage un peu plus humain. Une scène forte va dans ce sens, lorsque Arthur se confie à une bonne sœur en lui disant « j’ai peur ». Arthur nous apparaît tout le jeu comme un dur a cuire, mais la maladie et sa mort qu’il sait imminente font que le personnage change totalement pour laisser apparaître un homme apeuré par cette situation. L’écriture des personnages et l’un des points fort de Red Dead Redemption 2, et l’évolution d’Arthur Morgan ainsi que sa personnalité et sa mort marquante, en fond un monument du jeux-vidéo.