Nos articles « Tuiles » accessibles depuis le haut de la page d'accueil de Culture Games ont pour vocation à être partager sur les réseaux sociaux et forums. Le but premier est d'éduquer les gens sur des thèmes souvent confus, parfois éronnés. Ils peuvent également vous servir d'argument dans vos débâts, alors n'hésitez pas à les relayer. Bonne lecture !

Les générations de consoles

On retrouve de nombreuses classifications sur Internet lorsqu’il s’agit d’attribuer des générations aux consoles. Si elles ont été faites de façon logique lorsque l’on comparait les machines en fonctions de leur bits, cette donnée ne représentait plus rien dès la 7ème génération. Cette façon de regrouper a également ses limites vis à vis des consoles portables qui n’ont rien à voir avec leurs homologues de salon.

Voici deux infographies que nous vous proposons et qui sont inspirés de travaux de recherches plus élaborés qu’à l’accoutumés sur ce sujet. Il nous paraît important de pouvoir remettre en cause ce qui a émergé dans les années 90 et qui parait de plus en plus obsolète à l’heure actuelle.

Nous rappelons tout de même qu’il ne s’agit pas d’une vérité absolue mais d’une proposition de classifications. À chacun de la juger pertinante ou non.

 

Les générations de consoles de salon :

Depuis le début de l’Histoire du jeu vidéo, le lancement d’une nouvelle console, c’est toujours un grand événement pour quiconque est passionné de gaming. Découvrir la machine, son design, ses manettes, ses caractéristiques, ses features et surtout, ses jeux, il n’y a pas plus intense émotion pour un joueur. Tout simplement parce que chaque nouveau hardware s’est toujours donné pour objectif de surclasser technologiquement ses prédécesseurs. Et c’est justement pour distinguer cette évolution que l’industrie du JV a rapidement consacré le terme de « générations de consoles ».

Pour illustrer ces différentes générations de machines, on retrouve de nombreuses classifications sur Internet. Si au départ, les gen’s étaient calibrées en fonction du nombre de bits des différentes consoles. Vulgairement, on parle là de la performance et du potentiel de puissance d’une machine. Seulement voilà, dès la 7ème génération, cette donnée s’est vite retrouvée obsolète, la faute à des machines toujours plus puissantes. De nos jours, la puissance technologique d’une console de jeu ne repose plus sur le nombre de bits du processeur. Concernant leurs remplaçant, vous avez peut-être entendu parler de TeraFLOPS, autrement dit la mesure de la capacité d’un ordinateur à effectuer des calculs mathématiques avec des nombres extrêmement complexes, mais là encore, ce facteur seul ne suffit pas à déterminer la puissance d’une machine.

En effet, pour savoir quelle console en a le plus dans le pantalon, on regarde plusieurs critères plus concrets comme la vitesse du processeur, la bande passante et la taille de la mémoire vive.

 

 

 

Les générations de consoles portables :

Dans le cas des consoles portables, ces critères de classifications ne peuvent pas être appliqués. Puisqu’elles ont été pensées pour être compactes, faciles à transporter et bon marché, il est évident que leurs architectures sont totalement différentes de leurs homologues de salon. Ainsi donc, le basculement d’une génération de console portable à l’autre se distingue davantage selon les fonctionnalités et autres innovations hardware des machines plutôt qu’en fonction de leur puissance brute

 

 

 

Sources :

  1. Cliquez ici pour visualiser l’échelle des temps de la barwin’s timeline réalisée par Igor Barzilai (et la commander)
  2. Le Guide des Consoles Portables (traduit par Fabien Nabhan et Florent Gorges)