[Trolls] La science met fin à la guerre SEGA vs Nintendo

Je vous entends d’ici m’accuser d’avoir mis un titre putaclic et volontairement polémique. En fait vous avez à moitié raison. Le titre est racoleur mais correspond exactement à ce qui va suivre.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine…

Remontons au début des années 90, où le secteur des consoles est segmenté par deux acteurs diamétralement opposés : Nintendo et SEGA.
Et ne nous voilons pas la face, à l’époque les deux constructeurs ont des stratégies et des visions radicalement différentes.

Nintendo était déjà dans sa politique actuelle, à savoir produire des consoles pour ses besoins et laisser des éditeurs tiers y apporter leurs jeux, sous réserve de censure, évitant ainsi nombres de débats ou de sujets sensibles, voir parfois (hélas) de réflexions.
SEGA, lui, était dans une optique différente, proposant un hardware à la pointe et une totale liberté d’expression aux éditeurs tiers. Leur vision du jeu vidéo étant plutôt celle d’un média qui peut donc s’adresser à n’importe qui.

Souvenirs….

Ces points de vues ont étés cristallisés aux travers des mascottes : Mario, qui est plutôt neutre et stéréotypé, et Sonic qui incarnait une image cool, jeune et ultra dynamique ( via un parallèle entre la puissance des machines SEGA et la vitesse de Sonic). Même si désormais chaque licence a sa mascotte, dans ce début des années 90 le jeu vidéo n’en avait que deux : Mario et Sonic. Une guerre froide bipolaire qui animait tous les débats vidéoludiques.

Beware, the mighty Science !

Mais ne nous voilons pas la face, même si les années 90 sont loin derrières nous, la guerre fait encore rage entre le hérisson et ce sale traitre de moustachu. Mais ce ne sont pas 25 ans de guerre des communautés qui ont réussi à faire avancer la situation. Non, c’est la science ! Vous ne me croyez pas?   
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonic_hedgehog

Et si jamais vous dénigrez Wikipédia (gna gna gna c’est pas relu, gna gna gna n’importe qui peut le modifier) alors je vous renvoie à la bibliothèque nationale de médecine des Etats Unis : https://ghr.nlm.nih.gov/gene/SHH, ou encore à l’Université d’Oxford : https://academic.oup.com/hmg/article/8/9/1683/815654.

Il est évident que je serais bien moins efficace que les sources que j’ai données pour vous expliquer ce qu’est cette protéine, mais grosso modo, la Sonic Hedgehog est indispensable à la formation des organes. On est donc ainsi dans quelque chose de fondamental et incontournable. Pas assez de Sonic en nous et c’est le handicap, voire la mort.

Aucune trace de l’oeuvre de Nintendo dans notre génome, si ce n’est la pikachurine, une protéine de l’oeil. Mais on se calme de suite, Pokémon appartient à “The pokemon Company”, qui est détenu à parts égales par Nintendo (mais ne criez pas victoire trop vite, j’y reviendrais), Game Freaks et Creatures.


Le créateur des Pokémon est le fondateur de Game Freaks, qui s’est basé sur des idées du studio Creature. Et il a eu le nez creux, car c’est à Creature que l’on doit l’excellente trilogie Mother, et si vous ne connaissez pas, c’est que vous ignorez que Earthbound n’est autre que Mother 2.


Nintendo n’est donc pour rien dans la création de Pokemon, n’ayant servi que de plateforme et d’éditeur, désolé les N-sex, c’est dur je sais, mais il va falloir vous rendre à l’évidence.

Le pire étant que Nintendo n’a jamais cessé d’afficher ouvertement sa vilenie.

666, le nombre de Mario

C’était clair pourtant non?

Mario qui sauve toujours la même princesse contre un gorille ou une tortue géante ? On y voit la destruction du monde naturel par l’homme pour son propre bénéfice.

Mario qui vole la statue de la princesse à la fin de Wario Land, réduisant ainsi à néant tous les efforts de Wario sans aucune considération pour lui !

Cette obsession pour la princesse, réduite au rang d’objet, et l’utilisation abusive d’animaux (tels Yoshi), montre bien la nostalgie d’un monde patriarcal et humano centré d’une autre époque et cause de bien des problèmes actuels. Il est triste que ce soit les seuls messages que soit capable d’adresser Nintendo, avec le hooliganisme de Link, et la destruction de l’image de la femme via Metroid (ceux qui ont joué à Other M me comprendront…).

Quel est le constat ? SEGA nous donne la vie grâce à une forme de Son messie, alors que Nintendo n’a rien fait pour nous, si ce n’est abuser d’un marketing outrancier et éculé sur des licences dépassées, en véhiculant des messages nihilistes.

Ca a toujours été sous notre nez.

Et c’est bien triste de considérer encore qu’il peut y avoir une guerre SEGA/Nintendo car en vérité elle est terminée depuis bien longtemps. La firme de Kyoto se raccroche à sa gloire passée, incapable de sortir de cette niche ou elle peut continuer d’exister grâce à la nostalgie d’une époque révolue et continue à vivre dans un présent perpétuel qui se détache de plus en plus du notre. SEGA a su évoluer avec nous, dans nos gènes, dans notre quotidien, sur le net, en nous offrant sans cesse de nouvelles expériences, de l’arcade aux jeux PC en passant par les jeux indépendants qu’ils éditent.

Tout est bien qui finit bien

SEGA reste fort comme Knuckle, bouge sans cesse comme Sonic, et embrasse la technologie pour vivre dans le futur comme Tails, mais n’est-ce pas normal pour Dieu de rassembler ainsi sa sainte trinité?
SEGA est en nous, et nous aime, discrètement, comme seule une mère attentive sait le faire.
Paix mes amis, stoppons cette vieille querelle qui n’a plus lieu d’être et venez scander avec moi :

Troll

, rédacteur

Simple passionné depuis la plus tendre enfance. Joueur PC et consoles, grand admirateur d'artbooks et d'OST, je considère les jeux comme un média, et aime analyser ses codes, les difficultés de conceptions de gameplay et la création d'ambiances. Sinon j'aime (beaucoup) troller !!!!