NintendoSociété mère de nombreuses licences à succès (Mario, Zelda, etc.)

Nintendo

L’histoire de Nintendo commence le 23 Septembre 1889 quand le japonais Fusajiro Yamauchi fonde son entreprise artisanale. Nommée Nintendo Koppai, celle-ci est spécialisée dans la fabrication et la vente de hanafudas, des cartes à jouer typiquement japonaises crées par Yamauchi.

Des cartes à jouer aux jeux vidéo

Cartes Hanafuda

Cartes Hanafuda

Nintendo s’impose rapidement comme leader du marché des cartes au Japon. Puis le gendre de Fusajiro Yamauchi, Sekiryo Yamauchi, reprend l’entreprise en 1929 et l‘adapte au marché international. La société diversifie ses activités en 1948 avec l’arrivée à la tête de celle-ci du jeune Hiroshi Yamauchi, qui se lance alors dans la gestion de compagnies de taxis ou encore la vente de portions de riz. En 1951, la société est renommée Nintendo Playing Cards Co. Ltd. L’entreprise prend de l’envergure et entre en bourse en 1962. La branche jeux se développe grâce à l’arrivée de Gunpei Yokoi qui met sur le marché plusieurs jouets dont le Ultra Hand (une grande pince extensible) qui se vendra à plus d’un million d’exemplaires.

C’est au début des années 70 que Nintendo va entrer dans le domaine qui fait aujourd’hui sa renommée : le jeu vidéo. A cette époque, les consoles ne sont pas encore vraiment présentes, c’est pourquoi la firme se contente de développer des jeux pour les bornes d’arcade. Elle participe également à la vente de la console Odyssey (première console de salon de l’histoire) au Japon. En 1977, Nintendo crée une console qui ne verra jamais le jour en dehors des frontières de l’archipel nippon : la Color TV Game 6 (on trouvait un jeu par console achetée). Les bons résultats de cette première tentative encouragent Nintendo à poursuivre dans ce domaine.

Premier gros succès vidéoludique

Ball, le premier Game & Watch

Ball, le premier Game & Watch

Au début des années 80, avec la popularisation du matériel électronique, Gunpei Yokoi, toujours chargé de la section Jeux de Nintendo, crée les Game & Watch avec lesquels est inventée la célébrissime croix directionnelle. Ces petites consoles portables mettent en scène des personnages lambda et plus tard les plus emblématiques de la firme, tels que Donkey Kong (d’abord apparu sur borne d’arcade en 1981), Link ou encore Mario. C’est un des plus gros succès de Nintendo, avec des millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Aujourd’hui encore, les Game & Watch sont très prisés par les collectionneurs et se négocient parfois autour de 500 euros !

Nintendo s’ouvre au monde pour mieux le conquérir

Grâce aux profits réalisés précédemment, la branche américaine de la firme, Nintendo of America, ouvre en 1982. Le siège social est situé à New York, mais l’entreprise ouvre également un autre port d’attache à Redmond, la ville même où dort le géant Microsoft. En 1983 arrive la tristement célèbre crise du jeu vidéo, qui provoquera la chute de firmes comme Coleco ou Atari.

La Famicom

La Famicom

Cela ne semble pas effrayer Nintendo qui sort alors la Famicom (ou NES, Nintendo Entertainment System, pour les Etats-Unis et l’Europe), qui se vendra à près de 62 millions d’exemplaires à travers le monde (toutes versions confondues). Outre le fait qu’elle possédait beaucoup de jeux intéressants, comme les deux premiers Zelda ou encore Super Mario Bros. qui se vendra à 40 millions d‘exemplaires, le succès de cette console vient également de son prix très attractif et du fait qu’à cette époque, la concurrence était quasi inexistante (les principaux adversaires de Nintendo ayant été affaiblis, voire éliminés par la crise). En 1986, Sega tente de marcher sur les plates-bandes de Nintendo en sortant la Master System. Malheureusement pour Sega, Nintendo garde sa suprématie sur le marché du jeu vidéo, et la NES écrase littéralement la Master System. Le contrôle de la firme sur le marché est alors à son paroxysme, puisqu’à cette époque, environ un foyer sur deux au Japon possède une Famicom, console dont la durée de vie sera de près de 8 ans.

Game Boy

Game Boy

En 1989, Nintendo va connaître un de ses plus gros succès en sortant la célèbre console portable Game Boy, qui héritera, jusqu’à l’avènement de la Playstation 2 de Sony, du statut de console la plus vendue au monde, avec plus de 100 millions d’unités écoulées. Avec la Game Boy, la firme bat une fois de plus Sega et sa Game Gear. Le catalogue de jeux proposé sur la console est très vaste, avec des titres comme le célèbre Tetris.

Cependant, en 1990, Sega, bien décidé à laver les affronts que Nintendo lui a fait subir, revient à la charge avec une nouvelle console de salon : l’impressionnante Megadrive. Celle-ci parvient à gêner Nintendo sur son terrain de chasse, qui pour contrer cette audacieuse attaque sort la Super Famicom (ou Super NES en Amérique, Super Nintendo en Europe) qui connaît un succès moins important que celui de la NES, mais tout de même conséquent avec des tas de titres absolument cultes (Chrono Trigger, Super Mario Kart, The Legend of Zelda : A Link to the Past, Final Fantasy VI, etc.). La même année, Nintendo entre en collaboration avec Sony pour un projet de lecteur CD adapté à la Super Nintendo.

L’arrivée de la 3D : Nintendo perd son hégémonie dans les salons

En 1993, Nintendo rompt le partenariat qui était noué avec Sony. Un geste qui coûtera cher à la firme puisque Sony reprendra à son compte le projet de lecteur CD avec la Playstation, et dominera littéralement Nintendo et le marché du jeu vidéo sur les deux prochaines générations de consoles.

La même année, Nintendo annonce la sortie de sa prochaine console : la Project Reality, qui changera ensuite de nom pour la Nintendo 64 (N64). Le premier (et seul) véritable échec de Nintendo intervient en 1995 avec le Virtual Boy (créé par Gunpei Yokoi), une console équipée d’un casque de réalité virtuelle posé sur un trépied, qui se vendra tout juste à 700 000 unités. Cet échec cuisant est notamment dû au prix élevé de la console et au casque qui provoquait des nausées et des maux de tête.

La Nintendo 64

La Nintendo 64

En 1996, la Nintendo 64 sort enfin. 500 000 unités sont vendues dès le premier jour, ce qui est un bon résultat, mais elle a du mal à se vendre sur la longueur. Malgré le fait que ce soit une console 64 bits, elle souffre d’un manque de puissance, et surtout du fait que ses jeux soient sur support cartouche. En effet, cette technologie ne fait pas le poids face aux CD bien moins chers à produire et disposant de plus d’espace de stockage de la Playstation et de la Saturn de Sega. A cause de ces déficiences, la N64 sera boudée par beaucoup de développeurs dont Squaresoft qui se sépare de la firme pour adapter sa juteuse licence Final Fantasy sur la console de Sony. Des coups durs pour Nintendo, mais qui ne l’empêchent pas de sortir d’excellents jeux sur sa console, comme Super Mario 64, The Legend of Zelda : Ocarina of Time ou encore le célèbre Golden Eye, un FPS qui réussit à faire baver les joueurs PC les plus sectaires. Ces jeux permettront aux ventes de la N64 de décoller, même si elle n’eut pas le succès voulu et qu’elle resta dominée par la Playstation.

En 1998, Nintendo sort la Game Boy Color qui rencontre un véritable succès, notamment avec des jeux comme Pokémon. L’année suivante, la firme annonce sa prochaine console : la Gamecube (nom de code : Dolphin).

En 2001, la Nintendo 64 arrive à la fin de sa courte vie, mais non sans nous offrir quelques très bons jeux comme Conker’s Bad Fur Day du célèbre studio Rareware (qui sera ensuite racheté par Microsoft). Au moins de Juin, Nintendo sort la Game Boy Advance, une console portable plus puissante que la Super Nintendo. Même si elle se vend moins que sa grande sœur, elle réalise tout de même un score gargantuesque : plus de 80 millions d’unités vendues à travers le monde.

La GameCube

La GameCube

A la fin de l’année sort la Gamecube, qui a pour lourde tâche de faire face à la Playstation 2 de Sony, à la Dreamcast de Sega ainsi qu’à une nouvelle concurrente : la Xbox de Microsoft. Malheureusement, malgré la présence de très bons jeux comme Metroid Prime, Super Smash Bros. Melee, Luigi’s Mansion ou encore The Legend of Zelda : The Wind Waker, elle ne se vend qu’à 22 millions d’unités, juste derrière la Xbox et à des années lumière de la Playstation 2 qui domine alors sans conteste cette génération de consoles.

L’échec de la Gamecube vient en partie d’un manque de jeux exclusifs dû au désintérêt des éditeurs tiers pour la console.

A noter qu’en 2002, après 50 ans passés à la tête de Nintendo, Hiroshi Yamauchi quitte la présidence de Nintendo et laisse sa place à Satoru Iwata.

Nintendo invente de nouvelles façons de jouer

Après la déception de la Gamecube, Nintendo annonce, lors de l’E3 2004, sa volonté de sortir une nouvelle console portable : la DS (pour Dual Screen).

La Nintendo DS

La Nintendo DS

Utilisant deux écrans dont l’un est tactile, la DS marque alors le début du renouveau de Nintendo, qui assoit encore une fois sa position de leader du marché des consoles portables. Après plusieurs liftings (DS Lite, DSi, DSi XL), en décembre 2012 la DS devient la console de jeu la plus vendue au monde, devant la Playstation 2. Au total, ce sont 154 millions de DS qui trouveront preneur ! Un score astronomique, à conjuguer avec les ventes de jeux. En effet, les jeux les plus vendus sur DS sont pour la plupart développés et édités par Nintendo, comme New Super Mario Bros., le soft le plus vendu de la console (plus de 30 millions d’unités), ou encore le surprenant Programme d’entraînement cérébral du Dr Kawashima qui touchera un public plus âgé, permettant de vendre la console à un vaste panel de joueurs.

La Wii

La Wii

Nintendo enfonce le clou en 2006 avec sa nouvelle console de salon, la Wii (nom de code : Revolution), qui utilise des manettes gyroscopiques sous forme de télécommandes appelées Wiimote et Nunchunk. La console s’écoule à plus de 100 millions d’unités, plaçant la firme en haut du podium des ventes de consoles. L’énorme succès de la Wii et de la DS vient en partie de la nouvelle politique mise en place par Satoru Iwata, qui consiste à développer des produits faits pour le très grand public et les joueurs occasionnels (un phénomène qu’on appelle aujourd’hui à tort le casual gaming). Mais il y a un revers de la médaille. Nintendo s’est en effet attiré les foudres d’une communauté de joueurs assez importante qui accuse la firme de pratiquer une politique exclusivement axée sur ces jeux grand public et de délaisser les jeux plus gamers et par conséquent les joueurs plus endurcis. Pour preuve, le jeu le plus vendu sur Wii est Wii Sports (82 millions d’unités), un soft composé de mini-jeux de sports familiaux qui était présent dans les premiers packs de la console. Wii Sports est actuellement le jeu vidéo le plus vendu de tous les temps.

La 3DS

La 3DS

Le 23 mars 2010, il est temps pour Nintendo d’annoncer une nouvelle console portable : la 3DS. La machine reprend le modèle de la DS et y ajoute un affichage en 3D auto-stéréoscopique (sans lunettes). De plus, la 3DS est rétrocompatible avec les jeux DS. La console est officiellement dévoilée le 15 juin 2010 à l’Electronic Entertainment Expo. A son lancement (26 février 2011 au Japon, fin mars dans le reste du monde), la 3DS est disponible sous deux coloris : Bleu Lagon et Noir Cosmos. Les ventes décollent doucement, mais les fêtes de fin d’année 2011 et une baisse du prix de la console font leur effet : la 3DS devient le meilleur lancement de console au Japon avec plus de 4,7 millions d’unités vendues en 11 mois. Fin juillet 2012, la 3DS se dote d’un modèle XL. Fin 2013, les ventes de la 3DS (toutes versions confondues) s’élèvent à plus de 44 millions d’unités.

La Wii U et le GamePad

La Wii U et le GamePad

Durant l’E3 2011, Nintendo annonce la Wii U, successeur de la Wii. La nouvelle machine propose une nouveauté de taille : le Wii U GamePad, une manette avec un écran tactile intégré. Ce nouveau périphérique sera l’élément central de la conférence de Nintendo, à tel point que beaucoup de joueurs se demanderont s’il s’agissait d’une nouvelle manette pour la Wii ou d’une toute nouvelle console. Nintendo mettra fin à ce flou général quelques jours plus tard et confirmera que la Wii U est une toute nouvelle console qui disposera de la manette Wii U GamePad. Grâce à cette dernière, certains jeux sont ainsi jouables sans télévision (notamment les jeux du catalogue historique de Nintendo, téléchargeables sur l’eShop). Egalement, la Wii U reprend les Wiimotes Plus (la deuxième génération de Wiimotes de la Wii, plus précise). Les Wiimotes couplées au Wii U Gamepad offrent ainsi un gameplay asymétrique, permettant de nouvelles expériences de jeu.

fiche-nintendo-mario-kart-8La console sort à la fin de l’année 2012 dans le monde. Les ventes sont timides. En effet, les acheteurs de la Wii ont pour la plupart acheté très peu de jeux. A vouloir trop viser un public familial, Nintendo ne s’est pas aperçu que les joueurs moins hardcores achetaient moins de jeux et n’attendaient pas spécialement une nouvelle console. De plus, à sa sortie la Wii U ne propose pas de jeux suffisamment attirants pour vendre la console par palettes. Un remake de The Legend of Zelda : The Wind Waker en septembre 2013 et la sortie de Mario Kart 8 en mai 2014 boosteront les ventes. Mais en septembre 2014, après presque deux ans de présence sur le marché, la Wii U ne s’est écoulée qu’à 7 millions d’exemplaires.

A la fin de l’été 2013, Nintendo annonce qu’une version plus abordable de la 3DS sera bientôt mise en vente. Appelée 2DS, la console portable peut lire les jeux 3DS et DS mais ne dispose pas des fonctionnalités 3D. De plus, la console n’est pas pliable et ne dispose que d’un seul haut-parleur. La machine sort le 12 octobre 2013 en Europe, en Amérique du Nord, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Elle n’est même pas commercialisée au Japon. Sur le plan esthétique, la 2DS est disponible à sa sortie dans deux versions bicolores : bleue/noire et blanche/rouge. Une version rose/blanche sortira quelques mois plus tard. Fin 2013, soit deux mois et demi après sa sortie, la 2DS s’est écoulée à plus de 2 millions d’exemplaires, un score honorable qui permet tout de même aux joueurs aux finances les plus modestes de jouer à Mario, Zelda, et autres Pokémon.

fiche-nintendo-amiiboLe 10 juin 2014, la conférence enregistrée Nintendo Digital Event à l’occasion de l’E3 2014 dévoile la plateforme Amiibo. Périphérique optionnel, la plateforme permet de faire communiquer des figurines et des jeux vidéo compatibles. Il est ainsi possible de transférer les données d’un personnage dans un jeu. Amiibo sort fin 2014 et fonctionne avec la Wii U et la 3DS via un lecteur NFC (Near Field Communication). Les premiers jeux compatibles annoncés sont Super Smash Bros. sur 3DS et Wii U, Mario Kart 8 et Mario Party 10 sur Wii U. Les douze premières figurines commercialisées représentent les plus célèbres personnages de Nintendo : Mario, Donkey Kong, Peach, Yohsi, Link, Samus Aran, un villageois d’Animal Crossing, Kirby, Fox McCloud, Pikachu, Marth et l’entraîneuse de Wii Fit.

fiche-nintendo-new-3dsNintendo continue de faire évoluer ses consoles portables. Le 29 août 2014, lors d’un Nintendo Direct, la firme japonaise annonce que deux nouveaux modèles de la 3DS seront bientôt en vente. Ces machines sont la New Nintendo 3DS et la New Nintendo 3DS XL. Il s’agit de refontes de la 3DS, légèrement plus puissantes et proposant un second stick analogique de petite taille sur le coté droit de la console et deux nouvelles touches ZL et ZR sur la tranche supérieure. D’autres fonctionnalités sont également légèrement améliorées : meilleur affichage de la 3D, réglage de la luminosité, écrans légèrement plus grands, prise en charge de cartes microSD (là où la 3DS lit les cartes SD), autonomie allongée, chargement plus rapide, et un emplacement NFC permettant l’utilisation de figurines Amiibo. Enfin, le design rend hommage à la Super Nintendo avec des boutons dont les couleurs sont reprises des manettes de la célèbre console. Egalement, les coques des New 3DS seront personnalisables.
La New 3DS est donc une version améliorée de la 3DS mais ce n’est pas une nouvelle console à part entière. Seuls certains jeux ne seront pas compatibles avec la 3DS de base, en raison des ressources processeurs et du nombres de boutons nécessaires pour y jouer. Les New 3DS sortiront au Japon le 11 octobre 2014 et dans le reste du monde en 2015.

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.