MistwalkerDéveloppeur de The Last Story

Fondée par Hironobu Sakaguchi, le créateur de la série Final Fantasy, Mistwalker est un studio de développement japonais spécialisé, forcément, dans le jeu de rôle.
La création de la société s’est faite grâce au soutien financier de Microsoft. En effet, après l’échec indéniable de la Xbox au Japon, le géant américain ne souhaitait pas refaire la même erreur avec sa Xbox 360. Les japonais étant friands de jeux de rôles, Microsoft a donc décidé d’apporter son aide à la création de ce studio en échange d’un développement de plusieurs jeux exclusifs à sa nouvelle machine.
mistwalker-contenu01Le premier de ces titres sort fin 2006 dans l’archipel nippon et est nommé Blue Dragon. Co-développé par Artoon et édité par Microsoft, ce RPG, s’il ne révolutionne pas le genre, a au moins le mérite de rassembler une dream team comme on en n’avait pas vu depuis Chrono Trigger. C’est en effet grâce notamment à la combinaison de Nobuo Uematsu, Akira Toriyama et Hironobu Sakaguchi que fut créé le jeu. Blue Dragon est le premier RPG japonais de la septième génération et le premier (petit) succès pour le studio, puisque le jeu se vend à 80 000 exemplaires lors de sa sortie, soit quasiment la moitié des consoles Xbox 360 vendues à l’époque au Japon.
Rebelote un an plus tard avec la sortie de Lost Odyssey, cette fois développé conjointement avec Feel Plus (à noter que ce dernier et Artoon font partie d’une même entité nommée AQ Interactive). Plus sérieux que Blue Dragon (de par sa thématique mais aussi son design, beaucoup plus réaliste), le titre se vend honnêtement sans toutefois déchaîner les passions et sera souvent critiqué pour son classicisme.
mistwalker-contenu03Ces succès relatifs impliquent le détachement de Microsoft vis-à-vis de Mistwalker, provoquant ainsi l’annulation d’un autre RPG prévu sur Xbox 360 : Cry On. Par corollaire, Mistwalker n’étant plus lié au géant de Redmond, Lost Odyssey sera le dernier jeu de la société sur Xbox 360.
Les productions qui suivent se font sur consoles Nintendo, en commençant par ASH (Archaïc Sealed Heat), un RPG sur Nintendo DS sorti exclusivement au Japon fin 2007. Suivront une version DS de Blue Dragon affublée du suffixe Plus et se présentant sous la forme d’un T-RPG (fin 2008 au Japon et début 2009 chez nous), puis de The Last Story sur Wii (janvier 2011 au Japon et février 2012 en Europe).
mistwalker-contenu02Après de gros projets chronophages et coûteux, Mistwalker se tourne vers la réalisation de jeux sur smartphones. Fin juillet 2011, Party Wave sort sur iOS avant de débarquer en octobre sur Android. Party Wave est le premier jeu de Mistwalker sur ces plateformes. Le tournant opéré par Mistwalker se situe également dans le style du soft puisque celui-ci n’est pas un RPG. En effet, Party Wave est un jeu de surf au gameplay entièrement basé sur les fonctions tactiles des smartphones iOS et Android.
Le 1er octobre 2012, jour de l’arrivée de Party Wave sur Android, Mistwalker édite également un autre jeu sur iOS uniquement : Blade Guardian. Second projet de Mistwalker sur plateformes iOS, Blade Guardian n’est, lui non plus, pas un RPG puisqu’il s’agit d’un Tower Defense. Après s’être consacré aux RPG, Mistwalker semble se diversifier et explorer d’autres horizons vidéoludiques.

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.