Level-5

Level-5 a été créé en octobre 1998 par Akihiro Hino, anciennement rattaché au studio de développement Riverhillsoft aujourd’hui disparu. D’abord développeur, la société se lance ensuite dans l’édition où elle devient rapidement une référence. Retour sur l’ascension d’un des plus grands éditeurs du moment.

Un développeur de RPG

level-5-contenu2

Le studio développe des jeux vidéo pour le compte de grands éditeurs tels que Sony. C’est ainsi qu’il débute avec le développement de Dark Cloud sorti en 2001 et sa suite deux ans plus tard, sur Playstation 2. Il s’agit d’un A-RPG dont l’univers rappelle étrangement celui de  The Legend of Zelda de Nintendo.

La société tente de s’ouvrir à d’autres éditeurs comme Microsoft en proposant le développement du MMORPG True Fantasy Live Online. Celui-ci devait être proposé sur le Xbox Live en 2003 mais il a été repoussé à 2004 et finalement, annulé la même année. Les raisons de cet non aboutissement restent encore mystérieuses, Level-5 déplorant le manque de compréhension de Microsoft.

level-5-contenu3En 2005, le studio développe pour Sony Rogue Galaxy, un RPG à la bande son et graphismes remarquables. Bien que ces jeux remportent un certain succès, ils restent cependant peu connus du grand public. Le studio essuie son premier échec commercial en 2006 sur PSP avec le T-RPG Jeanne d’Arc, mêlant à la fois Histoire et fantastique. Toujours sur la console portable, il annonce le projet Ushiro pour 2009 qui malheureusement, est abandonné. Cependant il se rattrape avec  White Knight Chronicles sorti en 2008 au Japon et en 2010 dans le reste du monde, une des meilleures ventes de jeu sur Playstation 3.  Son travail avec Sony lui a permis de se développer, mais c’est aussi grâce à Square-Enix qui lui confie le développement de certains Dragon Quest, dont le célèbre Dragon Quest : L’Odyssée du roi maudit, qu’il devient son propre éditeur.

Un jeune éditeur

Malgré son jeune âge, Level-5 est propulsé au rang des plus gros éditeurs en 2007 grâce au succès de la licence Professeur Layton. Cette dernière est très bien accueillie par la critique et les joueurs pour son atmosphère, son visuel soigné et ses énigmes, qui s’appropriaient alors très bien à la Nintendo DS habituée aux jeux de réflexion. Les épisodes du Professeur Layton se comptent aujourd’hui (2013) au nombre de six et le célèbre enquêteur en haut de forme se retrouve même à l’affiche d’un film d’animation Professeur Layton et la Diva éternelle produit par OLM, Inc. en 2009.

level-5-contenu7

Professeur Layton et le masque des miracles, 2012.

La société lance en 2008 une nouvelle série originale, Inazuma Eleven, qui marie RPG et football. Malgré des débuts peu concluants, la firme s’accroche et poursuit la licence. Proche de l’univers de Pokémon par le recrutement et l’échange de joueurs ainsi que plus récemment, la sortie simultanée de deux versions, le jeu est aussi décliné en série animée, manga et jeu de carte, une stratégie qui paye et augmente considérablement les ventes.

level-5-contenu4

Profitant du succès que rencontrent les jeux d’enquêtes et d’énigmes, Level-5 créé ce qui s’apparenterait le plus à un label ; Atamania. Ce dernier réunit différents jeux de type puzzle-games et autres casses-têtes. Toujours dans la même veine, la compagnie se lance en 2013 sur le marché des jeux sur smartphone et tablette avec la série de réflexion Layton Brothers, qui reste cependant moins stimulant que Professeur Layton.

Des collaborations de qualités

Le succès que rencontre la société correspond aussi à une collaboration avec des artistes Japonais reconnus pour leur talent. Les compositeurs Nobuo Uematsu et Joe Hisaishi ou encore les illustrateurs Amano Yoshitaka et Susumu Matsushita sont autant de grands noms que l’on retrouve associés à Level-5. Enfin, et pas des moindres, le Studio Ghibli apporte son univers fantastique et sa qualité graphique digne de ses plus grands films d’animations. C’est le cas de Ni No Kuni, développé par Level-5 et édité par Namco Bandaï, sorti en 2010 sur DS uniquement au Japon, sur PlayStation 3 en 2011 puis en 2013 en Europe. Le jeu offre visuellement un spectacle éblouissant et une ambiance onirique, fidèle au Studio Ghibli.

level-5-contenu6

Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste, 2011.

Level-5 et Capcom décident de réunir en un seul jeu leur deux plus grosses séries du moment ; Professeur Layton VS Ace Attorney sortie en 2012 au Japon et attendu début 2014 en France. Les deux univers sont à priori assez éloignés, ne serait-ce que pour les graphismes et le ton employé mais d’après les résultats de vente et critique actuelle, c’est une combinaison qui fonctionne.

Un avenir prometteur

Forte de son succès, la société s’est considérablement développée. En 2010, elle ouvre un studio de développement à Tokyo, puis une filiale américaine en 2011. Depuis 2011, elle propose au grand public un salon annuel qui lui est entièrement dédié, le Level-5 Vision.

level-5-contenu8Level-5 ne semble pas vouloir renoncer à la création d’un MMORPG et pour cause, le studio a déclaré début 2013 son souhait d’en développer un pour la Playstation 4. Les smartphones et tablettes (iOS, Android) ainsi que la grande majorité des consoles (PS3, PS Vita, PS4, Xbox One et Wii U) devraient accueillir également le nouveau RPG Wonder Flick. Il sera possible d’utiliser le système UNIPLAY, afin de retrouver ses sauvegardes sur différents supports. Tout comme avec la série des Layton Brother, la société nippone tend ici à s’ouvrir vers les nouvelles plateformes multimédia mobiles. Même si cela ne fait pas l’unanimité chez tous les joueurs, cette direction prise reste un bon moyen pour couvrir l’ensemble du marché et ainsi toucher de nouveaux types de joueurs tels que les casual.

level-5-contenu5Leurs créations ont parfois du mal à franchir nos frontières comme tout dernièrement, le RPG et la simulation de vie Fantasy Life ou encore le jeu de rôle Cardboard Senki, pourtant très appréciés dans leur pays natal. Il ne reste plus qu’à espérer que l’évolution de la société permette une plus grande ouverture vers les pays occidentaux. Malgré quelques coups durs et déceptions, Level-5 a su s’imposer comme référence sur le marché du jeu vidéo, collaborant avec les plus grands.

M'dame Encyclopédie chasseuse d'infos retrouvée par hasard au fond d'une bibliothèque. Une histoire de vortex et de katana apparemment.