Baten Kaitos

Développé par les créateurs de Xenosaga mais aussi de Xenoblade à savoir Monolith Soft et en collaboration avec Tri-Crescendo, Baten Kaitos reste à ce jour la licence exclusive à la Nintendo GameCube avec deux épisodes baptisés Baten Kaitos: Les ailes eternelles et l’océan perdu sorti en 2005 et sa suite ou plutôt sa prequelle Baten Kaitos: Origins sorti en 2006 mais uniquement au Japon et aux USA.

Le jeu de rôle japonais est à son paroxysme avec cette licence qui, à défaut d’avoir su s’imposer en terme de vente, a reçu de nombreuses critiques élogieuses tant par son système de combat stratégique et ô combien novateur – basé sur des cartes – que sur son univers à la fois onirique et tragique, le tout avec des personnages et des objets en 3D avec des décors pré-calculés en 2D… et sans oublier une bande-son magnifiée par Motoi Sakuraba.

Le dyptique Baten Kaitos, assurément l’une des expériences vidéoludiques les plus marquantes et les plus novatrices du JRPG.

  • Baten Kaitos: Les ailes éternelles et l'océan perdu

    GameCube | 2005 | Éditeur : Namco Bandai Games Inc. | Développeur : Monolith Soft

    Ce jeu de rôle narre l’histoire du jeune Kalas né avec une seule aile mais doté d’une Winglet (aile mécanique) et souhaitant venger la mort de son grand père, Georg, et de son frere, Fee, assassinés par l’Empire dirigé par l’empereur Geldoblame et commandé par Giacomo. Kalas a la particularité d’être un Spiriter, guidé par Guardian Spirit – nous, le joueur – qui le conseille et lui confère une force supplémentaire. Dans sa quête de vengeance à travers le monde où les terres et les océans n’existent plus et où résident des îles–continents flottants dans les airs (Sadal Suud – Diadem – Anuenue – Mira – Alfard – Wazn), Kalas fait la connaissance de la jeune Xelha et son destin basculera. Accompagnés de Gibari, Lyude, Savyna et de Mizuti, le groupe devra combattre l’Empire et ses ambitions de destruction des êtres vivants.
    Baten Kaitos casse les codes du RPG traditionnel par son système de combat qui est régi par des Magnus. Ces cartes magiques contenant l’essence magna des objets du monde sont de quatre ordres (Battle Magnus – Equipment Magnus – Camp Magnus – Quest Magnus). Les Magnus constituent la base du jeu et de fait les interactions du joueur. Lors des combats, deux phases sont proposées : l’attaque – le joueur pose les cartes pour attaquer la cible – ou la défense afin de limiter les dégâts reçus. De nombreuses combinaisons sont possibles avec les Magnus, permettant différents mouvements créant de nouveaux Magnus (sorts et protections plus puissants).
    Doté de décors sublimes où chaque environnement est une ode au dépaysement et magnifié par une bande-son orchestrée par Motoi Sakuraba, Baten Kaitos s’est vendu à seulement 270 000 exemplaires à travers le monde.

  • Baten Kaitos: Origins

    GameCube | 2006 | Éditeur : Namco Bandai Games Inc. | Développeur : Monolith Soft

    Namco et Monolith Soft développent une suite - ou plutôt une prequelle puisque les événements de Baten Kaitos: Origins se déroulent vingt ans avant le premier épisode. Cette fois-ci, nous suivons Sagi accompagné d'un étrange personnage répondant au nom de Guillo, ayant comme mission d'assassiner l'Empereur. Leur plan ne se déroulant pas comme prévu, nos deux personnages doivent fuir et ils rencontrent durant leur périple la jeune Milliarde. Passé et présent seront au coeur de ce scénario. En effet, prequelle oblige, de nombreux personnages familiers, mais plus jeunes, sont présents, de même que les lieux tels que Pherkad, Mintaka ou encore Duhr... De quoi créer une cohérence scénaristique.
    Au niveau du système de combat, Baten Kaitos: Origins développe de nouvelles idées comme l'absence de deck personnel au profit d'un deck collectif, mais surtout cet épisode délaisse le tour par tour en faveur du temps réel ce qui a pour conséquence de dissocier les phases d'attaque et de défense. Un compte à rebours est présent, les joueurs posent leurs cartes sans en interrompre le cours de la partie. Dynamique et diablement rythmé, ce nouveau système de combat permet une réelle fluidité par rapport à son aîné mais aussi de réaliser des combos à plusieurs personnages.
    Digne héritier de Baten Kaitos: Les ailes éternelles et l'océan perdu, Baten Kaitos : Origins est servi par des personnages aussi charismatiques que profonds sur le plan psychologique. Doté d'un univers onirique et affublé d'un système de combat repensé qui tutoie l'excellence, dommage que cette prequelle ne se soit écoulée qu'à 100 000 exemplaires dans le monde.