S’envoyer en l’air, une question de Style ! Pas vrai Rocco ?

Qu’on se le dise, le couple sexe et publicité a toujours fait bon ménage dans les médias, à tel point qu’aujourd’hui pour vendre, on a tendance à en user à outrance sans réelle identité symbolique si ce n’est visuelle.

Pour faire consommer le consommateur – ici le joueur – de nombreuses stratégies marketing sont mises en avant. Les marques érotisent de plus en plus leurs produits à l’aide d’un visuel sexy, de symboles sexuels voire d’objets de désir. C’est le cas ici avec cette publicité que l’on pouvait voir dans nos magazines de jeux vidéo préférées à l’époque où la DreamCast était encore de ce monde et où elle tentait de stimuler les joueurs  par la provocation.

TrickStyle, un jeu de course futuriste fun mais qui manque de vitesse

TrickStyle est un jeu de course futuriste développé par Criterion Games et édité par Acclaim sorti sur DreamCast et PC en 1999. Le joueur prend place dans un monde futuriste en 2099 où l’hoverboard,  skateboard dépourvu de roues en suspension au-dessus du sol, a remplacé le skateboard. Ces hoverboard permettent de réaliser de nombreuses acrobaties dans les airs (spin, 360, olis, backflip). Neuf personnages sont disponibles et ces derniers – ayant tous un look unique – ont également des caractéristiques différentes. Quinze circuits sont présents dans trois villes différentes à savoir Londres, Tokyo et Manhattan.

Si le jeu se veut fun et accrocheur dès les premiers instants, le titre souffre d’animations saccadées bien que relevées par une assez bonne prise en main et de nombreuses figures à réaliser. Pourtant, l’impression de vitesse n’y est pas, un comble pour un jeu de couse futuriste…

Il s’agit de l’un des meilleurs jeux de course futuristes sur DreamCast mais bien loin de ce que peut proposer un certain Tony Hawk’s Skateboarding sorti en 1999 d’abord sur PSONE. Dès lors comment faire pour vendre ce produit en se démarquant de la concurrence tout en affichant sa différence et marquer les esprits ?

 

Une expression, un jeu de mot et un visuel sexy !

Cette publicité met en scène le célèbre acteur pornographique Rocco Siffredi en tenu d’Adam et dont le sexe est caché par le jeu vidéo Trick Style avec à côté du jeu la console DreamCast. L’acteur pornographique italien pose fièrement, à la manière d’un Dieu de l’Olympe, et l’on peut noter la phrase « Rocco Siffredi joueur sur DreamCast » attestant que l’acteur n’est pas simplement objet de désir mais également joueur. SEGA et Acclaim soulignent ce visuel érotique par un lien direct avec le produit proposé.

En effet, aux côtés de l’acteur – à notre gauche pour nous lecteurs –, on peut y voir la citation « S’envoyer en l’air, c’est surtout une question de style ». SEGA et Acclaim optent ici pour une publicité très explicite. On ne recherche pas l’implicite. Cette citation fait référence d’une part au métier de Rocco Siffredi avec l’expression s’envoyer en l’air, mais elle fait aussi référence au cœur même du jeu TrickStyle, à savoir faire des figures en l’air à l’aide d’un hoverboard avec style, autrement dit avec élégance – style reprenant donc le titre du jeu.

Cette double lecture envoie deux messages aux joueurs. Dans un premier temps, on a un message qui véhicule un ton humoristique avec la présence de cette citation accrocheuse ce qui permet de se protéger de l’incompréhension de la masse et donc de capter le joueur. Dans  un second temps, cette publicité se veut être mature et véhicule un sentiment d’assimilation immédiate de l’information transmise. SEGA veut transmettre une image de sa console à la fois mature et ponctuée d’un second degré. Preuve avec cette publicité qui délivre un message humoristique alliant la célébrité d’un acteur pornographique que l’on connait tous et un jeu de mot piquant et diablement accrocheur faisant référence au jeu TrickStyle.

 

Publicité TrickStyle mettant en avant l’acteur pornographique italien Rocco SIFFREDI