SHARP Twin FamicomConsole de Sharp Corporation, de 3ème génération

Trois ans après la Family Computer, le constructeur SHARP Corporation et Nintendo Japon s’allient pour un tout nouveau modèle combinant la Famicom à son accessoire très populaire au Japon : le Family Disk System.

Une machine deux en un

Le siège de la société SHARP, constructeur de la console de Nintendo

Le siège de la société SHARP, constructeur de la console de Nintendo

La première console de jeux grand public de la société de Kyoto a rencontré un franc succès et s’est vue transformée, sous le nom de NES, pour plaire au monde occidental. En 1986, la maison mère Nintendo et SHARP Corporation, l’ancien partenaire volontairement délaissé pour la première Famicom, entreprennent alors la construction d’un tout nouveau modèle : la SHARP Twin Famicom. Sa particularité réside en son choix de fusionner la Famicom au Family Disk System. Jusqu’alors cet adaptateur RAM devait s’acquérir indépendamment de la console et se placer en dessous de celle-ci. Son bas prix et son support disquette réinscriptible provoquent un véritable engouement de la part des joueurs japonais.

La marque Nintendo est absente !

La marque Nintendo est absente !

Avec la SHARP Twin Famicom, le lecteur de disquettes se situe sur le côté de la machine. Un bouton a été intégré pour passer aisément d’un lecteur à l’autre, les deux ne pouvant être fonctionnels en même temps.

Le constructeur est SHARP et même si la console est licenciée Nintendo, son nom est absent sur l’emballage et sur la machine à proprement parler. La SHARP Twin Famicom a été commercialisée exclusivement au Japon jusqu’en 1988 pour le prix élevé de 32.000¥. Pour rappel, la Famicom a un prix de départ de 15.000¥. Le contexte et le principal acteur ne sont pas les mêmes ; SHARP n’est pas dans la même optique de réduire les coûts de production et de rendre accessible son produit au plus grand nombre.

Quelques nouveautés

La plupart de ses solutions de connectiques sont plus pratiques et souples. Il existe deux possibilités pour brancher sur le téléviseur : la prise RCA ou l’AV, et la sortie RGB. C’est un parti pris plus universel et intéressant notamment pour l’exportation hors Japon. Autre point notable, une Famicom classique peut être reliée à la partie lecteur de disquettes.

Deux modèles, deux variantes

La console de jeux est sortie sous deux modèles distincts avec pour chacun deux variantes de couleurs différentes. Le premier comprend les variantes AN-500B et AN-500R et le second AN-505-BK et AN-505-RD. Ce dernier est une réédition surnommée « Turbo Twin Famicom » avec un design un peu différent mais surtout des manettes turbo.

Deux modèles à deux variantes.

Deux modèles à deux variantes.

La SHARP Twin Famicom est une machine assez rare sur le vieux continent. Elle n’apporte rien de plus que la Famicom accompagnée du Family Disk System mais elle peut incarner une alternative satisfaisante.

NekoCam

, rédactrice en chef

M'dame Encyclopédie chasseuse d'infos retrouvée par hasard au fond d'une bibliothèque. Une histoire de vortex et de katana apparemment.