Suzuki YuCréateur de Shenmue

Yu Suzuki est une des principales forces créatives de l’histoire de SEGA. Il naît le 10 juin 1958 à Kamaishi, dans la préfecture d’Iwate au Japon et obtient plus tard son diplôme en électronique à l’université scientifique d’Okayama.

Premiers pas

Après une tentative de carrière musicale, il rejoint SEGA en 1983, à 25 ans, en tant que programmeur et producteur. Pendant sa seconde année au sein de la firme, il crée le premier jeu d’arcade de simulation de moto : Hang On (la borne comprend le châssis d’une moto que le joueur utilise pour contrôler l’action, en la penchant pour prendre les virages).
Puis, Yu Suzuki participe à la création d’autres nombreuses séries phares comme Space HarrierOut Run ou encore After Burner.

Par la suite, il contribuera beaucoup à la démocratisation de la 3D en créant Virtua Racing et Virtua Fighter, respectivement en 1992 et 1993, véritables succès arcade.

Son oeuvre majeure

A la fin des années 90, il se consacre à son plus grand et ambitieux projet : Shenmue. Le Guiness Book des records enregistrera d’ailleurs le développement du jeu comme le plus cher de l’Histoire à sa date de parution (estimant le budget à 23 millions de dollars). Le scénario de la saga reste inachevé, le troisième épisode n’étant toujours pas à l’ordre du jour. Pour Shenmue, Yu Kumiko développe le F.R.E.E. (Full Reactive Eyes Entertainment), un système de jeu permettant l’interaction avec tous les objets et habitants rencontrés, qu’ils soient utiles ou pas à la quête du joueur, créant ainsi un univers crédible et vivant. On lui attribue aussi la parenté des QTE (Quick Time Events). Il s’agit en fait de la concrétisation des phases d’action et de combat du jeu. Le principe est de reproduire correctement une séquence de touches affichées à l’écran pour que le personnage réalise des actions. Cependant, un jeu sorti en 1992 sur borne d’arcade et Mega-CD proposait déjà des QTE. D’ailleurs, son gameplay était uniquement basé sur ces commandes. Il s’agit de Road Avenger, également édité par SEGA.

Un après-Shenmue plutôt mitigé

Yu Suzuki reçoit en 2003 la consécration du Hall of Fame AIAS (Academy of Interactive Arts and Sciences) pour l’ensemble de son oeuvre de game designer.
La même année, il quitte le studio AM2 (interne à SEGA) pour fonder un nouveau département toujours au sein du géant japonais : Digitalrex. Rien ne sortira de ce studio. Il prend alors les commandes du studio AM+ pour finalement ne sortir qu’un seul jeu, en 2008 : SEGA Race TV sur borne d’arcade SEGA Lindbergh.

En juin 2011, après 28 ans de bons et loyaux services chez SEGA, Yu Suzuki annonce son départ. Il fonde son propre studio, YS NET, et travaille chez Premium Agency sur des projets pour téléphones portables. La page SEGA n’est néanmoins pas définitivement tournée puisqu’il reste consultant.

Anecdotes

Une compilation de jeux SEGA de Yu Suzuki est sortie sur Dreamcast sous le nom de Yu Suzuki Games Works Vol.1 en 2001. On y trouve les remakes des jeux Hang-OnSpace HarrierAfter BurnerOut Run et Power Drift.

Début 2002, Yu Suzuki révèle une autre de ses facettes : le peintre. Bon nombre de ses tableaux sont exposés au Royal Hôtel de Yokohama.

 

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.