Arakawa MinoruPremier président de Nintendo of America

Après avoir effectué ses études à l’université de Kyoto ainsi qu’à l’Institut Technologique du Massachusetts (le célèbre MIT), Minoru Arakawa entre chez Marubeni (une grosse entreprise japonaise de l’époque dans le domaine des ressources naturelles et de l’énergie) dans la branche « relations avec l’étranger », en 1972. Ainsi, il aidera à la création d’immeubles et d’hôtels publics et financiers. Plus tard, il rencontrera la femme qui changera son destin, Yoko Yamauchi.

La fille du président de Nintendo de l’époque, Hiroshi Yamauchi, tape dans l’œil du jeune entrepreneur et tous deux décident de se marier au plus vite, avant de déménager à Vancouver pour des raisons professionnelles. Etonné par le succès de tout ce que son gendre entreprenait, Hiroshi Yamauchi décide de le mettre à la tête d’une usine de production de Nintendo en Malaisie, offre que celui-ci refusa. Une année s’écoule avant qu’une nouvelle offre ne soit faite, bien plus alléchante cette fois : le but est de créer la division américaine de Nintendo, objectif atteint en 1980.

Malheureusement, les premiers constats sont désastreux : le jeu d’arcade Radar Scope se plante littéralement. Les joueurs trouvent les bruitages du jeu désagréables (ils consistaient en de simple sons saturés) et Nintendo of America se retrouve avec un énorme stock d’invendus à refourguer à des salles d’arcade qui ne veulent plus d’un jeu dont le buzz provoqué par sa sortie s’est essoufflé. Arakawa demande alors à son beau-père de remplacer le jeu Radar Scope par un nouveau, qui attirerait plus de joueurs. Yamauchi charge son jeune et nouveau game designer fétiche, un certain Shigeru Miyamoto, de « réparer » (les mots sont d’époque) Radar Scope. En lieu et place de cela, Miyamoto développe un tout nouveau soft basé sur le hardware du jeu de vaisseau, Donkey Kong. Le succès commercial est énorme, remettant d’aplomb la filiale américaine de Nintendo.

La crise de 1983 obligea les dirigeants d’entreprise à revoir leurs plans financiers et parfois à entreprendre une refonte intégrale de leur industrie. Nintendo of America sera de celles-ci, puisque les objectifs changent avec l’arrivée de Howard Charles Lincoln et Howard Phillips pour soutenir Minoru Arakawa. Le premier durcira la politique de Nintendo en pressant la sortie du Nintendo Entertainement System sur les terres américaines, tandis que le second est probablement l’un des tous premiers initiateurs du fan-service puisqu’il est à l’origine de la création du magazine Nintendo Power.

C’est en 2002, après 22 ans de bons et loyaux services au sein de Nintendo of America, qu’Arakawa tire sa révérence. Il laisse son fauteuil à Tatsumi Kimishima, ex-responsable financier du trademark Pokémon. La carrière d’Arakawa est récompensée en février 2007 lorsqu’il reçoit un award de « lifetime achievement » aux Interactive Achievement Awards.

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.