Allen PaulCo-fondateur de Microsoft

Paul Allen est un grand nom dans le domaine de l’informatique. Co-fondateur de Microsoft et à l’origine de nombreuses entreprises dont Vulcan Ventures, il est à la fois informaticien, innovateur ou encore investisseur. Propriétaire d’un important patrimoine, il oeuvre pour les grandes causes de l’humanité.

Un véritable «geek»

Paul Allen à gauche et son ami Bill Gates à droite, à Lakeside School en 1970. (Bruce Burgess Photo Archive)

Paul Allen à gauche et son ami Bill Gates à droite, à Lakeside School en 1970. (Bruce Burgess Photo Archive)

Né à Seattle dans l’Etat de Washington le 21 Janvier 1953, Paul Gardner Allen s’intéresse à l’informatique depuis tout jeune. Ami de Bill Gates depuis qu’il l’a rencontré à l’école Lakeside School, il partage son temps libre avec ce dernier pour développer toute une série de petits programmes sans prétention (comme par exemple un jeu de Morpion) et ainsi engranger un peu d’expérience dans le domaine. Sa réputation grandit et, à 15 ans, il est tellement demandé pour réparer les ordinateurs du voisinage qu’il fonde une petite start-up en duo avec Bill Gates, alors âgé de 13 ans : le Lakeside Programmers Group. D’autres amis viennent se greffer au projet qui prend rapidement une petite ampleur ; le groupe de copains se charge vite du débugage et de la sécurisation de programmes informatiques déjà existants.

Après une étape de deux ans à l’université qui eut pour seul effet de freiner ses ambitions créatrices, Paul intègre la société Honeywell, une entreprise de domotique (pratique cherchant à allier technologie et confort) qu’il quitte peu après, son ami Bill Gates lui ayant fait une proposition plus alléchante. L’homme hésite, puis accepte finalement et c’est ainsi que Microsoft voit officiellement le jour.

Son implication chez Microsoft

Bill Gates et Paul Allen en 1983, photographiés par Doug Wilson/Corbis

Bill Gates et Paul Allen en 1983, photographiés par Doug Wilson/Corbis

Toujours à la pointe de la technologie et des activités informatiques, les deux hommes parviennent à œuvrer ensemble sur le tout premier langage de programmation pour le premier ordinateur personnel. L’interpréteur BASIC pour l’Altair 8800 est une véritable révolution dans le domaine de l’informatique. Allen et Gates, alors âgés de 22 et 20 ans, viennent, par la même occasion, d’éditer le premier logiciel de la Microsoft Corporation. Les deux jeunes gens n’ont que peu de notions d’économie et de management, et pourtant la société prospère déjà admirablement.

Nouveau tournant d’envergure : Allen flaire en le système d’exploitation QDOS un élément majeur de l’industrie informatique future. Il arrive à faire racheter le programme par sa société pour le « faible » montant de 50 000 dollars. Quelques retouches plus tard naît le premier MS-DOS (d’abord appelé PC-DOS), rapidement revendu à IBM après de courtes négociations. Microsoft met au point une nouvelle stratégie de rente commerciale : pour chaque PC IBM vendu à partir de 1981 et donc possédant une copie du MS-DOS en son sein, l’entreprise devra verser à Paul Allen et Bill Gates la somme de 35$. Une sorte de partage des royalties qui augmente considérablement le chiffre d’affaire de Microsoft.

Vulcan Ventures et la folie des grandeurs

Avec la croissance de la société vient l’heure de la réorganisation des postes et des responsabilités. Allen s’installe au bureau du directeur technique tandis que son ami Bill Gates occupera le siège de directeur marketing et manager. En 1983, Paul Allen quitte son poste, même s’il reste cependant l’un des plus gros actionnaires de la société et a toujours un fauteuil réservé au conseil d’administration. La fortune qu’il a amassée pendant les années Microsoft lui sert à fonder plusieurs entreprises, dont la plus connue reste à ce jour Vulcan Ventures. Via celle-ci, il joue le rôle de mécène auprès d’autres sociétés dont le prestige n’est plus à prouver ; en tout, c’est une quarantaine de firmes qu’il finance ! Parmi elles, on trouve par exemple DreamWorks SKG ou Oxygen Media. En 1997, la société Vulcan Ventures enfonce le clou. L’homme endosse alors une toute nouvelle casquette, celle de producteur de cinéma.

Paul Allen est aussi rockeur dans l'âme depuis son adolescence. Son inspiration ? Jimi Hendrix.

Paul Allen est aussi rockeur dans l’âme depuis son adolescence. Son inspiration ? Jimi Hendrix.

Après avoir été touché par la maladie de Hodgkin en 1995 dont il guérira grâce à la radiothérapie et à la transplantation de moelle osseuse, Allen prend conscience que l’argent ne fait pas tout. Lorsqu’il quitte le conseil d’administration de Microsoft en novembre 2000, il part avec la deuxième plus grosse fortune du monde : 21 milliards de dollars. Il profite alors de l’argent qu’il a gagné pour, enfin, le dépenser. Il s’approprie deux équipes importantes du sport Outre Atlantique : celle des SeaHawks, une équipe de football américain, et les Trail Blazers de Portland, équipe de basket NBA. En 2003, il se fait construire un yacht de 127m de long, ce qui en fait le plus grand du monde au moment de sa création (depuis dépassé par le Rising Sun de Larry Ellison).

En octobre 2004, il remporte le prix Ansari X Prize, récompensant son travail pour la mise en place de vaisseaux spatiaux accessibles aux civils. Depuis, Paul Allen reçoit régulièrement des prix récompensant ses réussites comme businessman mais aussi ses actions humanitaires. En 2007 et 2008, il fait partie des 100 personnes les plus influentes du monde selon le célèbre Time magazine.

En 2015, Paul Allen est considéré comme le 51ème homme le plus riche du monde avec une fortune personnelle estimée à 18,1 milliards de Dollars.

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.