Solid SnakeSoldat expérimenté dans la série des Metal Gear Solid

S'il n'est pas présent lors de chaque épisode de la série Metal Gear Solid, Solid Snake reste tout de même son personnage emblématique. Soldat très expérimenté, il se spécialise dans les missions d'infiltration et d'espionnage. Tout comme sa série, il marque par ses moments cultes et sa profondeur et figure, en toute logique, parmi les personnages les plus marquants de l'industrie. Son influence est telle qu'il devient même le premier personnage tiers à rejoindre le casting de Smash Bros. avant même Sonic, Mega Man ou Pac-Man.
La description détaillée ci-dessous risque de comporter du spoil, survolez-la pour afficher le texte.

La genèse de Snake

Apparu dans la première itération de la fameuse série : Metal Gear sur MSX, Snake a depuis parcouru un long chemin et est devenu l’une des plus grandes icônes du Jeu Vidéo. Il apparaît principalement dans les jeux : MG1, MG2, MGS, MGS2 et MGS4, ceci sans compter les remakes et opus de moindre envergure.

Snake est initialement né du personnage de Snake Plissken issu des films de Carpenter :  New York 1997 et Los Angeles 2013, cette proximité avec le personnage incarné par Kurt Russell se ressent dans de nombreux épisodes de la série, y compris ceux concernant Big Boss (son bandeau). D’autres relations plus ou moins évidentes sont à répertorier : le slogan « Snake is back » sur l’affiche de LA 2013 souvent repris dans des trailers de MGS (on vous l’accorde, il pourrait s’agir d’un hasard).

Comme un petit air...

Comme un petit air…

Le véritable nom de Snake a aussi sa petite histoire. « David » est issu du film « 2001 : L’odyssée de l’espace ». 2001 étant le film préféré de Monsieur Kojima. Hideo souhaitait un guerrier composé d’une part sombre, grave. Yoji (Shinkawa) lui a donné la forme en insufflant au personnage le charisme qu’on lui connait tous.

L’histoire de Snake prend place dans un contexte post-Guerre Froide, alors que la technologie prend le pas sur la société et où les conflits modernes sont repensés. C’est dans ce marasme que Solid Snake intervient. Il s’agit d’un soldat expérimenté et puissant, mais aussi d’un homme se posant de nombreuses questionsÀ l’époque des premiers opus, cette dimension d’approfondissement de la personnalité du personnage est encore quelque chose de rare. Cette cohérence du soldat expérimenté ne fonçant pas tête baissée dans la baston constituera une plus-value solide à la série MGS. N’oublions pas de rappeler que sans son fameux carton, Snake ne serai que la moitié de l’icône qu’il est aujourd’hui !

Snakes, Snakes everywhere !

snake-contenu-02

Snake, Liquid et Solidus, frères et clones

Toutefois attention, de nombreux Snake(s) viennent s’agglomérer à cet univers. Voilà pourquoi le non-initié pourrait peiner à s’immiscer dans une conversation de fans. Solid Snake a deux frères : Liquid Snake et Solidus Snake, des frères ennemis aux idéaux particulièrement radicaux suivant la voie directe de leur père génétique : Big Boss alias Naked Snake. Ces trois protagonistes sont des clones de l’homme qui était en son temps considéré comme le soldat parfait.

 

Le parcours de Solid Snake

Voici un bref résumé du parcours de Snake, volontairement allégé en informations afin de concentrer le propos sur le personnage.

Commençant sa vie ballotté de foyer en foyer, il participera à la guerre du Golfe puis affrontera son géniteur quelques années plus tard à Zanzibar. Prenant par la suite sa retraite après quelques temps passés dans les renseignements et recruté comme mercenaire, Snake sera finalement rappelé pour intervenir sur Shadow Moses, théâtre des événements de MGS1. Manipulé lors de cette mission, il affronte son frère jumeau Liquid et en sort vainqueur. En fonction des actes du joueur plus tôt dans l’aventure, Snake peut clore l’épisode en compagnie d’Otacon ou de Meryl. Orchestrant une fausse mort pour replonger dans l’anonymat, Snake devient un fervent partisan de la cause anti-nucléaire et fonde Philantropy, fondation destinée à lutter contre la prolifération des armes nucléaires et des Metal Gear.

snake-contenu-03

Metal Gear Ray dans le Tanker de MGS2

C’est sur une fausse information envoyée par Revolver Ocelot, ancien membre de Fox Hound présent dans MGS1, que Snake se rendra sur le Tanker présent au début de MGS2. Tanker contenant le Metal Gear Ray nouveau prototype issu de la diffusion des plans de construction de Metal Gear Rex. Le navire coulera et un drone du corps des Marines prendra en photo Snake, le désignant de fait comme le responsable de cet « acte terroriste ». Plus tard dans MGS2, Raiden (héros de l’épisode) rencontrera Snake se cachant sous le pseudonyme d’Iroquois Pliskin. Ce dernier est présent pour trouver et détruire l’Arsenal Gear, forteresse submersible et mobile destinée à contrôler les flux d’informations électroniques par la censure. Cette machine étant elle-même gardée par une vingtaine de Metal Gear Rays pour assurer sa sécurité, Snake et Raiden joindront leurs forces pour détruire le système et abattre Solidus Snake, déterminé à lutter lui aussi contre les instigateurs de l’Arsenal Gear, les philosophes.

La suite des aventures de Snake se déroulera en 2014 avec MGS4. On incarne un Snake vieillissant, et avec lui la guerre, une guerre qui est dorénavant portée sur le contrôle total de l’humain par la technologie et les Intelligences Artificielles. L’histoire se clôturera sur la fin d’Ocelot qui cherchait à reproduire le rêve de Big Boss.

La voix française de Snake était assurée par Emmanuel Bonami dans MGS1, seul épisode à comprendre une VF de qualité relative. C’est l’acteur et scénariste Américain David Hayter qui sera chargé d’incarner le personnage pour l’Occident. Le doubleur professionnel Akio Ōtsuka est la voix Japonaise de Snake.

En somme

Solid Snake a été l’incarnation d’un changement majeur dans le jeu vidéo des années 90. Habilement façonné pour parler aux joueurs de jeux d’action lambda, le personnage plongé dans la tourmente de questions éthiques, morales, et vitales, dévoile une profondeur bien plus grande qu’il n’y parait. Parfois traité avec sérieux, parfois tourné en dérision, le personnage de Kojima reste, encore aujourd’hui, unique en son genre.

, rédacteur

Etudiant en Game Design. Partisan de la PC Master Race malgré une tolérance certaine pour les Console Peasant (Metal Gear addict oblige).