RistarL'étoile filante

Rédigé par
Arrivée en plein dans cet âge d'or de la tendance à la mascotte, Ristar, l'étoile qui devait prendre la place du hérisson bleu et devenir la future représentante de SEGA resta finalement un doux rêve, la tête dans les étoiles.
La description détaillée ci-dessous peut de comporter du spoil.

Une étoile touchante

Ristar, c’est une petite étoile destinée à se déplacer de planètes en planètes pour débarrasser celles-ci de leurs envahisseurs. Puisqu’une étoile filante n’a que peu de possibilité de gameplay pour le joueur, elle a été personnifiée devenant ainsi le personnage de Ristar.

Le système de Valdi a été envahi par les créatures du pirate de l’espace, Kaiser Greedy. Malheureusement pour les habitants, leur héros s’est fait capturer lors de l’invasion. C’est là qu’intervient Ristar, après avoir entendu la prière désespérée des habitants des planètes de Valdi. Il se trouve que le héros du système n’est autre que le père de Ristar. Tout repose sur les épaules de la nouvelle génération. C’est donc une double mission pour le joueur qui doit sauver son père et le système de Valdi. La petite étoile incarne l’espoir puisqu’elle est la dernière chance de retrouver la paix.

Dans la version Japonaise, elle est réveillée par sa mère, la déesse Oruto. Le passage à la version occidentale fit disparaître Oruto au profit de l’apparition du père de Ristar. Toujours en quittant le territoire Japonais et pour mieux s’adapter au monde occidental, Ristar, qui avait une allure mignonne et souriante dans sa version originale, prend un air assuré, presque agressif. Celui que l’on appelle Ristar a connu bien des dénominations lors de sa création, passant de Ristar the Shooting Star à Dexstar.

Une étoile pas si filante que ça

À l’inverse de Sonic qui file à toute allure, Ristar nous invite à contempler les environnements qu’elle parcourt. Et pour cause, chaque mascotte de l’époque se différenciait par une capacité unique. Sonic peut courir, NiGHTS peut voler et Ristar a le pouvoir d’étirer ses bras. Cette particularité donne au gameplay toute sa saveur puisqu’il en découle de nombreux fonctionnements forts sympathiques.

« Viens par ici le moineau ! »

« Viens par ici le moineau ! »

En allongeant ses bras, Ristar peut s’agripper à des éléments de décors comme des échelles. Elle a la possibilité de se balancer à des éléments volants pour sauter sur des zones en hauteur. Mais l’étoile aux bras élastiques a surtout la capacité d’attraper ses ennemis pour leur asséner des coups de boule. Enfin, moins en relation avec son pouvoir, l’étoile filante peut nager, ce qui apporte de nouvelles mécaniques de gameplay et permet encore une utilisation intelligente de ses bras, notamment pour s’agripper à des éléments de décors et ne pas être emportée par les courants marins.

La star dans l’ombre de Sonic

En premier lieu, nous avons pensé à un personnage ressemblant à un lapin avec des oreilles qui pouvaient s’étirer pour attraper des objets.

ristar-01

Un petit air de ressemblance avec l’écran de d’accueil du hérisson bleu ?

Voici ce qu’a déclaré Yuji Naka à propos de la création de Sonic. Si la mascotte de SEGA aurait pu être un lapin, il en va de même pour Ristar qui emprunte l’une des capacités de Feel, l’un des prototypes du hérisson bleu.

Vous savez peut être déjà que, avant que Sonic ne soit inventé, la nouvelle mascotte de SEGA devait être… un lapin bleu pouvant saisir des objet en étirant ses oreilles… Mais plus tard, Sonic est proposé, et le personnage du lapin disparaît car sa capacité nuisait au gameplay basé sur la vitesse.

Quelques années plus tard, Sonic est une star internationale, et on décide chez SEGA de sortir des cartons les vieux concepts de jeu inutilisés… et on tombe sur ce bon vieux lapin. Ni une, ni deux, on lance de suite une nouvelle licence chez la Sonic Team, qui utilisera, et sans l’abandonner en cours de route cette fois, le concept du lapin qui prend la couleur jaune et change de design pour l’occasion. Ristar n’est certes pas un lapin mais le design, pensé par Akira Nishino, reste assez proche du lapin Feel. Ce dernier avait en effet une forme sphérique avec les mêmes chaussures que la mascotte de SEGA.

ristar-02

On se ressemble, pas vrai ?

Le jeu a beaucoup de similitudes avec celui de Sonic du fait qu’il a été conçu avec le moteur de jeu du tout premier Sonic. Cela n’a rien d’étonnant puisqu’il s’agit d’un jeu réalisé par la Sonic Team. De plus, dans la version Game Gear, récupérer 100 étoiles lui fait gagner une vie, une mécanique le rapprochant encore un peu plus de Sonic.

Jamais loin des étoiles

ristar-04

Même Ryo à sa figurine de Ristar

Malgré de grandes ambitions de la part de SEGA, la sortie peu de temps avant l’arrivée de la Saturn et ses faibles ventes ne fit jamais grandir cette étoile montante de la marque. Pour autant, Ristar s’est invité dans de célèbres licences de la firme comme Sonic & Sega All-Stars Racing, Segagaga ou encore Shenmue. Relayée à des rôles insignifiants et de minimes apparitions comme sa figurine dans les aventures de Ryo, c’est autant de clins d’œil qui maintiennent l’amour que lui portent les nombreux fans des jeux Ristar. Son dernier passage date de 2012 où il agite le drapeau de départ dans les courses du second volet Sonic & All-Stars Racing Transformed. Il est alors l’équivalent du Lakitu des courses de Mario Kart, personnage invisible mais au combien apprécié des joueurs. La petite étoile a encore une fan base importante.

Malgré son absence, son gameplay a été transposé en 3D dans Sonic Unleashed où Sonic se transforme en Hérisson-Garou et emprunte de nombreuses capacités de Ristar à travers ses bras extensibles.

Une étoile est née, elle se nomme Ristar et risque de faire des ravages. Sega cherche apparemment une nouvelle mascotte. Sonic se ferait-il trop vieux ?

Player One, comme beaucoup d’autres s’enthousiasment lors de sa sortie en février 1995. À défaut d’avoir de nombreux épisodes, la petite étoile fut remasterisée sur Game Gear mais aussi portée en dématérialisée sur la console virtuelle Wii, sur PC et dans de nombreuses compilations dont Sega Megadrive Ultimate Collection sur Xbox 360 et PS3.