Lara CroftHéroïne de la saga Tomb Raider

Lara Croft est l'héroïne de la saga Tomb Raider, dont le premier épisode est sorti en 1996. Aujourd’hui, Lara Croft est une icône incontestable du jeu vidéo, une aventurière et une femme forte qui a su conquérir les joueurs mais aussi les joueuses qui disposaient enfn d'un alter ego charismatique.

La description détaillée ci-dessous risque de comporter du spoil, survolez-la pour afficher le texte.

Une création originale

Le personnage de Lara Croft est créé en 1996 par Toby Gard pour le jeu vidéo Tomb Raider alors développé par Core Design. Aujourd’hui incontestablement devenue une icône du jeu vidéo, son destin aurait pu être tout autre. En effet, au départ Lara devait être… un homme ! Cependant jugé trop proche d’Indiana Jones, le projet se tourne vers la création d’un protagoniste féminin au fort charisme, bien loin des clichés habituels. Le premier nom proposé est Laura Cruz, mais la sud-américaine est vite écartée pour un nom plus proche de la culture nord-américaine ; Lara Croft.

Sa vie d’aventurière

Lara provient d’une famille de la noblesse britannique. Alors qu’elle n’est qu’une jeune enfant, elle se retrouve seule rescapée d’un crash aérien, tragique accident où sa mère y laissa la vie. Fille d’archéologue, elle suit rapidement les pas de son père et ne tarde pas à se faire un nom chez les chercheurs de trésors, même si pour certains de ses confrères ses méthodes de « pilleur de tombe » (Tomb Raider) restent discutables. Après maintes aventures, Lara est portée disparue en Egypte mais son ancien mentor Werner Von Croy finit par retrouver ses traces. Quelques temps plus tard, ce dernier est assassiné et Lara est suspectée d’être l’auteur de ce crime. Ce n’est qu’en 2013 que les origines de la célèbre exploratrice sont enfin dévoilées ; après une expérience traumatisante, elle réveille en elle la force de se battre pour survivre.

Une remarquable évolution

lara-croft-contenu5

Le soin apporté au personnage s’est amplifié au rythme des évolutions graphiques ; de Tomb Raider 1 à Tomb Raider Underworld, Lara est passée de 440 à plus de 20 000 polygones. Même si dans le premier titre elle n’est pas apparente, la natte est sans doute ce qui la caractérise le plus jusqu’en 2006 où elle est remplacée par une queue de cheval. Les rangers, le sac à dos et le mini short sont aussi les premiers éléments qu’on lui associe. Au fur et à mesure des épisodes, l’aventurière se munit de nouveaux atouts comme l’équipement avec de nouvelles armes, des outils ainsi que des tenues adaptées à son environnement. Ses mouvements se multiplient eux aussi : ramper, sprinter, se balancer sur une corde, parcourir et escalader des corniches, ouvrir une porte à coup de pied, etc. Lara se trouve même des talents de funambules.

Un personnage sur mesure

lara-croft-contenu1Impossible de ne pas parler des mensurations de Lara Croft. Cela fait également partie des ingrédients du succès de Tomb Raider et les développeurs n’ont pas lésiné sur les moyens. Une fameuse anecdote raconte que l’imposant tour de poitrine serait à l’origine une erreur, finalement retenue par la direction pour des questions évidentes de marketing. Ce qui est sûr, c’est que les joueurs se sont longtemps amusés à essayer de déshabiller Lara. Sans succès…

Mais Lara Croft, ce n’est pas qu’un physique. Elle est aussi reconnue pour sa grande intelligence, et sa connaissance du monde semble elle infinie. A travers ses aventures, on l’a vu déchiffrer des dialectes anciens, relever des défis coriaces et résoudre toute sorte d’énigmes (n’est-ce pas ?). Avec Tomb Raider on a découvert une femme forte, froide, intrépide et même parfois cruelle qui n’hésite pas à tuer si nécessaire pour poursuivre sa quête aux reliques. Miss Croft, c’est aussi une femme solitaire vivant dans un grand manoir et parcourant les quatre coins du globe pour vivre des aventures en solo. De plus, l’on s’intéresse de plus en plus à la psychologie du personnage et ses origines, mais cela correspond tout à fait au paysage actuel du jeu vidéo où la plupart des grosses licences s’intéresse de plus en plus au protagoniste. Dans le dernier Tomb Raider (2013) on retrouve une jeune Lara fragile, qui n’a pas encore les capacités qu’on lui connaît aujourd’hui. Le scénario laisse le joueur découvrir comment elle en est arrivée là. A travers une quête à la recherche de soi-même, elle va réveiller en elle une force qu’elle n’estimait pas jusqu’alors.

Une star est née

lara-croft-contenu2

Lara Croft par Mickael Turner

Sa popularité est telle qu’on la retrouve hors du jeu vidéo. Elle fait des apparitions dans des bandes dessinées et comics et certains auteurs lui ont consacré une série complète. Elle reste ici proche de son personnage originel ; une aventurière sexy, musclée et téméraire. Seule particularité, on y découvre peu à peu son histoire familiale et sentimentale. Elle est aussi la vedette de deux films, incarnée par Angelina Jolie. Cependant, et c’est surtout le cas pour le deuxième titre, la démonstration de ses sentiments et sa liaison amoureuse l’éloigne de l’héroïne du jeu vidéo de l’époque. On la retrouve également dans des publicités, des livres, des musiques et son image est sans cesse entretenue par des mannequins officiels.

Lara Croft comme première héroïne ?

Lara Croft a marqué l’histoire du jeu vidéo. Le premier opus proposait des graphismes 3D époustouflants pour l’époque mais la vraie révolution tient au fait que le joueur puisse contrôler une femme. Cela répondait d’un côté au fantasme des joueurs masculins d’incarner un personnage féminin mais ouvrait aussi aux filles la possibilité de s’identifier plus facilement à l’héroïne. Lara n’est pourtant pas le premier personnage féminin de l’histoire du jeu vidéo. L’héroïne de Metroid, Samus Aran, est le symbole d’un mouvement d’émancipation féminine où la femme est capable au même titre que les hommes d’atteindre des hautes performances physiques. Car bien souvent dans les jeux vidéo les personnages féminins sont relégués au second plan et correspondent à un but ou un prix. Ces personnages n’ont généralement que trois options ; être sauvées comme la princesse Peach ou Zelda (bien que cette dernière ait évoluée), incarner des dominatrices telle que Medusa dans Icarus ou encore de vulgaires alter égo de personnages masculins dont la première fut Miss Pac-Man. Mais ce que Samus Aran envisageait masquée sous son armure, Lara Croft l’expose au grand jour en incarnant à la fois une hypersexualité (ou du moins aujourd’hui une féminité), et la force, le courage de n’importe quel autre héros masculin de jeu vidéo. A la fois femme objet et femme indépendante, elle reste un personnage énigmatique qui devrait continuer de se dévoiler dans les prochains épisodes.

lara-croft-contenu4

M'dame Encyclopédie chasseuse d'infos retrouvée par hasard au fond d'une bibliothèque. Une histoire de vortex et de katana apparemment.