JoëlSurvivant de The Last of Us

joel-liste.jpg

Joël est l'un des deux protagonistes principaux de The Last of Us, exclusivité Sony sortie sur PlayStation 3 et 4 respectivement en juin 2013 et juillet 2014. On ne sait pas grand chose de lui et de son histoire, mais ce qui est sûr c'est que sa personnalité et sa façon d'être en font un antihéros qui laissera son empreinte dans l'histoire du jeu vidéo.

La description détaillée ci-dessous risque de comporter du spoil, survolez-la pour afficher le texte.

Un triste événement

tlou_sarahOn fait la connaissance de Joël alors qu’il a une trentaine d’années. Jeune père de Sarah, il mène une vie paisible et banale jusqu’au jour où un champignon, le cordyceps, se met à contaminer la population jusqu’à devenir une pandémie. Les personnes infectées se transforment en monstres difformes assoiffés de sang. Joël décide de fuir la ville avec son frère et sa fille, mais ils croisent des soldats qui leur tireront dessus, les soupçonnant d’être porteurs du germe. Sarah est touchée et Joël verra sa fille mourir dans ses bras. Ayant montré jusqu’alors l’image d’un père aimant et attentionné mais désormais endeuillé, cet événement et ceux qui suivront vont profondément le bouleverser et faire de lui un homme bien différent.

Un héros ancré dans la réalité

Joël est plutôt une curiosité parmi la majorité des héros de jeux vidéo. Là où la plupart des sauveurs se rient du danger pour courir à la rescousse du monde ou de leur princesse à n’importe quel prix, Joël lui réfléchit, se questionne, hésite et doute. Il n’est pas taillé comme un athlète, il n’est plus tout jeune et on ne peut pas dire qu’il soit vraiment soucieux de son prochain, mais il est malin, intelligent et débrouillard. Autre point marquant, sa personnalité et sa façon de penser évolueront au fil de son aventure, au même rythme qu’il dépassera chacun des cinq stades de son deuil, notamment au contact d’Ellie, jeune fille qu’il doit protéger et fardeau dont il ne voulait pas vraiment hériter au départ.

the-last-of-us-playstation-3-ps3-1328781501-016Quand il rencontre Ellie, Joël est devenu un survivant trafiquant d’armes dans un monde où la nature a repris ses droits et où les infectés et les bandits se trouvent à chaque coin de rue. Très fortement marqué par la mort injuste de sa fille, il est cependant parvenu à tenir bon en se détachant complètement de sa confiance en l’espèce humaine. Le choc de la perte passé, il laisse place à la colère envers l’humanité tout entière. Vivant dans un environnement ravagé, il a appris à ne plus se soucier de savoir où se situe la frontière entre le bien et le mal. Il n’a pas le choix, sa survie se fera au dépend des autres et peu importe si pour ça il doit tuer. C’est même quasiment sans le moindre remord qu’à un moment il laissera Tess, sa partenaire, se sacrifier pour leur laisser le temps à lui et à Ellie d’échapper aux soldats les poursuivant.

Impitoyable et presque insensible, l’homme qui a désormais une cinquantaine d’années se méfie de tout et de tout le monde et se montre froid et distant avec la jeune fille qu’il ne voit pendant un bon moment que comme une marchandise à livrer. Pourtant, il est loin de se douter qu’il retrouvera presque en sa relation avec l’adolescente celle qu’il avait nouée avec sa fille.

Un personnage qui évolue

Au fil du temps, le survivant s’assouplira, pour laisser place de nouveau à un homme protecteur. Il mettra même sa vie en jeu à plusieurs reprises pour protéger celle d’Ellie, devenue celle qui lui permettra sans doute d’arriver au bout de son deuil et à l’acceptation du décès cruel de Sarah. Cette évolution de ses sentiments lui fera toutefois peur, puisqu’il cherchera à se séparer de celle à qui il est en train de s’attacher. Lui qui était devenu si soupçonneux devra même laisser sa vie entre les mains de la jeune fille qui s’occupera de lui lorsqu’il sera blessé au cours d’un affrontement avec des bandits. Il n’hésitera même pas à renoncer au salut de l’humanité, en laquelle il a totalement perdu foi, afin de protéger celle à qui il est alors profondément attaché, lorsque des laborantins souhaitent fabriquer un vaccin en délogeant un champignon mutant du cerveau de la jeune fille immunisée. C’est là que se situe tout le paradoxe du personnage de Joël. Il éliminera froidement la quasi totalité des membres de la sécurité d’un hôpital pour sauver une seule personne, l’adolescente qu’il aime désormais comme un père. Cela peut sembler bien étrange, ôter la vie à plusieurs dizaines de personnes pour en soustraire une à la mort, alors que celle-ci peut faire renaître l’espoir d’un monde meilleur.

the-last-of-us-playstation-3-ps3-1344983950-050Mais c’est en cela que Joël est un personnage intéressant. Personne ne lui dicte sa conduite, hormis peut-être ses émotions et ses sentiments et tant pis si ceux-ci le poussent à faire des choses qui vont à l’encontre des bien-pensants. Bien plus qu’une histoire de survivants faisant face à des infectés, The Last of Us nous raconte comment un père de famille tente de se reconstruire après la perte d’un être cher et comment, à sa manière, il traversera les cinq étapes du deuil, formalisées par Elisabeth Kübler-Ross. Tantôt froid et cruel, tantôt protecteur et aimant, ce qui fait la spécificité de Joël par rapport à d’autres personnages finalement, c’est qu’il est humain, trop humain.

Pixelle

, rédactrice

Accro à la culture vidéoludique, fan girl de Final Fantasy et amoureuse transie de Link, je souhaite bon courage à quiconque essaiera de me retirer la manette des mains