Dr. WilyPrincipal antagoniste de la série Mega Man

Le Dr. Wily est le principal antagoniste de la série originale Mega Man s’étalant du premier volet paru en 1987 au dixième épisode sorti en 2010. Il fait partie des personnages vidéoludiques ayant parcouru le plus de supports : NES, Super NES, Game Boy, Game Boy Advance, Game Gear, MegaDrive, PC Engine, PlayStation, Saturn, PlayStation 2, Neo Geo Pocket Color, GameCube, Xbox, DS, 3DS, Wii, PlayStation 3, Xbox 360, Wii U, PC, Arcade, smartphones, flippers, jeux de plateau, dessins animés et même bandes dessinées !
La description détaillée ci-dessous risque de comporter du spoil, survolez-la pour afficher le texte.

La conception d’un méchant d’un point de vue japonais

Dessin du Dr. Wily pour le premier Mega Man.

Dessin du Dr. Wily pour le premier Mega Man.

Le nom complet du Dr. Wily est Albert W. Wily. Son prénom est une référence à Albert Einstein. Son design est également inspiré du célèbre physicien dont les travaux conduisirent à la création de la bombe atomique. Si le monde occidental considère Einstein comme un sauveur, ce n’est pas le cas des japonais, encore aujourd’hui traumatisés par les bombes larguées sur Nagasaki et Hiroshima. C’est pourquoi il semblait naturel pour les character designers de Capcom de donner l’apparence d’Einstein à un vilain. Les cheveux ébouriffés et le regard agressif renforcent l’impression de scientifique fou que dégage le personnage. Quant au nom de Wily (qui se prononce « waïli »), il vient de l’idéogramme « warui » (qui se prononce « walui »), signifiant « méchant / mauvais ». Le personnage de Waluigi, un méchant de la saga Super Mario, tire d’ailleurs son nom du même idéogramme.

On ne sait pas exactement qui est à l’origine du Dr. Wily. La paternité de la saga Mega Man est souvent faussement attribuée à Keiji Inafune mais il n’est arrivé dans l’équipe de développement qu’une fois la production du premier volet déjà entamée. Bien qu’il ait dessiné de nombreux personnages de la série, on ne peut donc pas lui attribuer avec certitude la paternité du Dr. Wily. Les autres noms évoqués sont ceux de Akita Kitamura, Yasuaki Kishimoto et Naoya Tomita, tous trois également character designers pour Mega Man premier du nom.

Quand j’ai participé au développement du premier Mega Man, l’équipe était constituée de seulement 6 personnes. Le projet a été écourté, mais cela nous a poussé à nous impliquer dans chaque détail.

– Keiji Inafune, Interview pour Games Radar,
3 juillet 2008 –

Un savant fou…

Le design du Dr. Wily évoluera peu. Sa cravate devient rouge dès le deuxième épisode et le restera, bien que ce détail ne soit pas visible directement dans les jeux NES en raison de la faible résolution.

Le design du Dr. Wily évoluera peu. Sa cravate devient rouge dès le deuxième épisode et le restera, bien que ce détail ne soit pas visible directement dans les jeux NES en raison de la faible résolution.

Le scénario de base de Mega Man met en scène un méchant plutôt banal. L’action se situe en l’an 200X. Le Dr. Wily est un savant réputé mais pas assez reconnu à son goût. Un autre scientifique, le Dr. Light, est plus apprécié que lui, notamment grâce à ses dernières créations : des robots destinés à aider les humains dans la réalisation de grands travaux. Jaloux, le Dr. Wily décide de se venger en reprogrammant les six robots du Dr. Light. Ces derniers n’obéissent plus aux humains et deviennent menaçants. Le bon scientifique demande donc à Rock (qui deviendra Rockman au Japon, Mega Man en occident), un autre robot qu’il a conçu et destiné aux tâches ménagères, de prendre les armes pour combattre les dissidents et stopper le Dr. Wily.

L’histoire de Mega Man démarre simplement par ‘Le Dr. Wily prépare un sale coup. Tu dois l’arrêter !’

– Keiji Inafune, Interview pour Otakumode.com,
septembre 2013 –

Chaque opus de Mega Man se termine par un affrontement dans la forteresse du Dr. Wily.  (Artwork pour Mega Man 2)

Chaque opus de Mega Man se termine par un affrontement dans la forteresse du Dr. Wily.
(Artwork pour Mega Man 2)

Ce schéma de base sera répété, avec tout de même quelques variations, sur tous les épisodes de la série originale, du premier Mega Man sorti sur NES en 1987 jusqu’à Mega Man 10 sorti en 2010 en téléchargement sur PS3, Xbox 360 et Wii. Les épisodes sortis sur Game Boy suivent également le même schéma. Le Dr. Wily n’aura de cesse de voler les robots conçus par le Dr. Light pour dominer le monde mais aussi se venger de Mega Man. À la fin de chaque opus, le héros défait le savant fou mais ne parvient pas à l’arrêter. Toutefois, à la fin de Mega Man 7, le Dr. Wily est coincé et tenu en joue par Mega Man. Il invoque alors la Première Loi de la Robotique d’Asimov : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. »

… mais loin d’être bête

Wily arrive régulièrement à convaincre Light qu'il est de bonne foi... pour mieux le trahir ensuite.  (Artwork pour Mega Man 3)

Wily arrive régulièrement à convaincre Light qu’il est de bonne foi… pour mieux le trahir ensuite.
(Artwork pour Mega Man 3)

Isaac Asimov est un écrivain américano-russe ayant écrit des nouvelles et des romans sur la thématique des robots entre 1950 et 1985. Il a établi trois lois protégeant les humains et qui sont implantées dans l’intelligence artificielle des robots. La première est citée ci-dessus. Les deux autres sont « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. » et « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

Si l’on joue à la version japonaise de Mega Man 7, on peut légitimement supposer que le héros suit ces trois lois puisqu’il ne répond pas au Dr. Wily et le laisse s’échapper, encore une fois. Par contre, la version américaine diffère. Mega Man répond « Je suis plus qu’un robot !! Meurs, Wily !! » Il est certain que la version japonaise est la plus légitime. D’ailleurs, le scientifique parvient tout de même à s’échapper dans la version américaine.

Le Trophée Dr. Wily dans Super Smash Bros. for 3DS.

Le Trophée Dr. Wily dans Super Smash Bros. for 3DS.

Il faut dire que le Dr. Wily est doué dans l’art de la manipulation. Wily a décroché un doctorat en Ingénierie Électronique et a notamment été nominé pour le prix Nobel de Physique. Il est donc loin d’être bête, malgré son entêtement à user sans cesse du même schéma infructueux pour dominer le monde. Plusieurs fois, il arrive à convaincre le Dr. Light et Mega Man qu’il a changé et qu’il ne fomentera plus jamais de plan diabolique. Comme dans Mega Man 9, lorsqu’il parvient à gagner la confiance du Dr. Light qui le laisse réparer ses robots, pour finalement se les faire détourner encore une fois. Wily est aussi très lâche et se cache toujours derrière ses créations pour combattre Mega Man. Une fois ses plans déjoués, il pleurniche et demande pardon avant de se sauver à la première occasion. Le trophée Dr. Wily des jeux Super Smash Bros. for Wii U et 3DS évoque d’ailleurs cette scène récurrente avec la mention « Ces larmes n’ont pas l’air si sincères… »

L’héritage du Dr. Wily

Dans la série Mega Man X, démarrée en 1993 sur Super Nintendo, le Dr. Wily est mort. Les évènements de la saga X ont en effet lieu une centaine d’années après les débuts de Mega Man. Il semblerait toutefois que son esprit ait survécu d’une certaine façon à travers le Virus Maverick, qu’il a lui-même programmé en même temps que son dernier robot : Zero.

Un long moment a passé entre la série originale et Mega Man X. Le Dr. Wily est mort entre temps mais a été ramené par le virus.

– Keiji Inafune, Interview pour Capcom Unity,
5 septembre 2008 –

Le Dr. Wily se déplace généralement en Capsule, comme dans ce dessin réalisé pour Mega Man 5.

Le Dr. Wily se déplace généralement en Capsule, comme dans ce dessin réalisé pour Mega Man 5.

Dans Mega Man 2 : The Power Fighters, on apprend que le Dr. Wily voulait créer un robot plus puissant que tous les autres, programmé pour tuer Mega Man, Bass (Forte au Japon), et probablement X. Lorsqu’il a lui-même créé Bass, il a découvert une nouvelle énergie nommée Bassnium. Cette nouvelle source de puissance l’aidera à créer Zero, un nouveau robot programmé pour tuer. Malheureusement pour le savant, Zero souffre d’un bug et devient violent et incontrôlable. Il n’aura jamais l’occasion d’utiliser ses services de son vivant. C’est finalement une bataille entre Zero et Sigma qui permettra au Virus Maverick de les infecter quelques années après la mort de Wily. Zero est alors réparé par le Dr. Cain qui fait également disparaître son bug de programmation, faisant de Zero un chasseur de robots infectés. Sigma, quant à lui, devient le leader des Mavericks, les robots infectés qui se rebellent contre les humains. Sigma sera un des principaux antagonistes de la série Mega Man X, et le Virus Maverick mutera en Virus Sigma, une évolution encore plus dangereuse.

Selon une théorie développée par les joueurs de la saga Mega Man X, Serges (Sagasse au Japon), que l’on aperçoit pour la première fois dans Mega Man X2, serait en fait le Dr. Wily. Serges est un scientifique Réploïde (robot humanoïde doté de libre-arbitre) que l’on combat à plusieurs reprises dans le jeu. Il fait partie des X-Hunters, le trio formé par les principaux antagonistes de Mega Man X2. Dans la version japonaise du jeu, Serges se trompe en parlant de X et fait référence à Rock. Il parle également du Dr. Light, qu’il n’est pas censé connaître, et il sait aussi que Zero est la dernière création de Wily. Ajoutons également que Serges possède une forte ressemblance avec Wily, notamment son visage et ses cheveux. Dernier argument en faveur de cette théorie, Keiji Inafune laisse le doute planer, alors qu’il n’hésite pas à réfuter d’autres hypothèses formulées par les joueurs. Il n’en faut donc pas plus à ces derniers pour penser que Serges est bel et bien Wily.

Beaucoup de gens me demandent si Serges est Wily. Je donne toujours la même réponse : ‘Peut-être bien que oui… peut-être bien que non.’ (rires) Je pense que c’est une de ces choses qui sont meilleures sans commentaire officiel.

– Keiji Inafune, Mega Man X Official Complete Works, UDON Entertainment Corp., 2009, p.23 –

Les X-Hunters : Violen, Serges, et Agile.

Les X-Hunters : Violen, Serges, et Agile.

D’autres théories existent sur l’héritage du Dr. Wily. Certains pensent que son esprit a été réparti dans les trois X-Hunters : Serges, Agile et Violen. D’autres pensent que Wily se retrouve également dans Isoc, un méchant de Mega Man X6. Plusieurs raisons sont évoquées : certains dialogues, sa volonté de capturer Zero (la dernière création de Wily, rappelons-le), ou encore son design qui rappelle le scientifique de la série originale. Haruki Suetsugu, le character designer à l’origine d’Isoc, a lui-même laissé entendre que le Dr. Wily l’aurait inspiré.

Je pensais à un certain scientifique en dessinant ce personnage. La pièce horizontale sur sa tête est supposée être ses cheveux. Je lui ai aussi donné une barbe et quelque chose qui ressemble à une cravate.

– Haruki Suetsugu, Mega Man X Official Complete Works, UDON Entertainment Corp., 2009, p.57 –

Dans Mega Man 9, le numéro du compte en banque en Suisse du Dr. Wily (19871217) fait directement référence à la date de sortie au Japon du tout premier volet de la saga : le 17 décembre 1987.

Dans Mega Man 9, le numéro du compte en banque en Suisse du Dr. Wily (19871217) fait directement référence à la date de sortie au Japon du tout premier volet de la saga : le 17 décembre 1987.

Enfin, une dernière hypothèse évoque la possibilité que le Dr. Wily soit devenu une sorte de conscience capable de prendre le contrôle de certains robots. Cela expliquerait que plusieurs personnages semblent avoir des connaissances que seul Wily devrait posséder. Le mystère sera peut-être levé dans un futur jeu Mega Man. Quoi qu’il en soit, le Dr. Wily est un personnage très apprécié des joueurs depuis sa première apparition en 1987. Il figure régulièrement dans les classements des meilleurs vilains réalisés par les magazines et les sites de jeux vidéo.

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.