Beau JackPrésident d'Hyperion

Publiée par

Apparu dans le deuxième épisode de sa série, le Beau Jack s'est pourtant très vite imposé comme la star de Borderlands au détriment de Claptrap. L'antagoniste obtient même Borderlands The Pre-Sequel!, épisode 1.5 centré sur son destin. Capable des pires bassesses, son arrogance et son cynisme en font un personnage pourtant drôle sans être dans le cliché de l'ennemi que l'on aime détester.

La description détaillée ci-dessous peut de comporter du spoil.

Une brute de CM2

beau-jack-01

La popularité d’Étalon du cul (Buttstallion en version originale) a amené l’équipe à l’inclure dans la dernière campagne DLC de Borderlands 2

L’introduction du Beau Jack auprès du joueur se fait lors de la tentative d’assassinat de ce dernier via l’envoi de robots tueurs dès la première cinématique de Borderlands 2. Ce qui devrait marquer en toute logique, est simplement anodin dans le quotidien sur la planète Pandore. Les premiers mots adressés au joueur sont le parallèle entre la mort imminente du héros et l’achat d’un poney en diamant (vivant le poney) par le Beau Jack parce qu’il le peut. Le joueur peut se consoler en apprenant que tout n’est pas parfait dans la vie de son ennemi : les bretzels qu’on lui a servi ne sont pas très bons. Un peu plus tard, quand il cherche un nom pour son animal de compagnie, il pense d’abord à « Face de pet » en hommage à sa victime mais décide du nom, selon lui nettement plus mature, « Étalon du cul ». C’est un peu le résumé du jeu, le joueur affronte des légions de monstres et de psychopathes tandis qu’un milliardaire lui glisse des insultes dignes d’un gamin de primaire.

beau-jack-09

Comme tout bon despote, le Beau Jack a fait construire une ville à sa gloire : Opportunity

Pour autant, le personnage ne se limite pas à cela. Dans ses actes, il est nettement plus violent et vicieux. Torture, trahison, séquestration, massacre, il ne se refuse rien. Son ascension au sein de la société Hyperion est pavée de meurtres et de chantages. Il obtient la présidence de la société en assassinant Harold Tassiter, son prédécesseur qui avait tenté de le licencier à plusieurs reprises. À l’exception de Borderlands 2, le Beau Jack manipule les personnages jouables dans l’intégralité de chaque jeu se déroulant dans l’univers de la série. Borderlands: The Pre-Sequel! suit les aventures de Chasseurs de l’Arche engagés par le personnage lui-même afin de l’aider dans son plan de domination de Pandore. L’épisode se déroulant entre Borderlands 1 et 2, permet également de montrer sa rencontre avec les personnages du premier opus ainsi que la raison de sa haine envers eux. Désormais conscient du danger que représentent pour lui les aventuriers nommés Chasseurs de l’Arche, il décide d’inviter lui-même les aspirants Chasseurs sur la planète pour mieux les accueillir avec ses robots tueurs.

beau-jack-02

Sanguine ou la raison de la haine pour le Beau Jack

Pendant un temps en couple avec Mad Moxxi, le Beau Jack détruit l’Underdome tenu par cette dernière quand il la soupçonne de le tromper. Dans Borderlands 2, sa cruauté devient de plus en plus visible. L’un des moments les plus marquants concerne Sanguine, l’oiseau de compagnie de Mordecai, le Chasseur de l’Arche sniper du premier jeu. Le Beau Jack capture la créature pour mener des expériences sur elle et la transformer en bête sauvage géante. Mordecai fait équipe avec les nouveaux personnages pour calmer Sanguine, mission réussie dans un premier temps avant que l’antagoniste, refusant de perdre, n’active le collier explosif présent autour du coup de l’animal. L’autre moment marquant est le meurtre de Roland, Chasseur de l’Arche soldat de Borderlands. Là encore, étant en train de tout perdre, il assassine Roland sous les yeux de Lilith, sa petite amie également jouable dans l’épisode précédent, qui a la particularité d’être une Sirène, l’une des six femmes dotées de pouvoirs étranges. Il célèbre sa victoire peu de temps après en se faisant passer pour un Roland sain et sauf auprès de ses amis pour continuer encore un peu la torture psychologique.

The family man

beau-jack-03

Jack avant de devenir « Beau »

La notion de famille est très importante quand on évoque le Beau Jack. Son père meurt très tôt et sa mère l’abandonne à l’une de ses grand-mères. L’une des missions de Borderlands 2, donnée par l’ennemi lui-même, consiste à aller prendre des nouvelles de la vieille dame. Si le joueur s’attend à un piège, la motivation du personnage est plus personnelle que cela. En effet, elle martyrisait son petit-fils pendant son enfance. Désormais en position de force, il décide de se venger en engageant des bandits afin de la tuer. Le rôle involontaire des Chasseurs de l’Arche dans tout cela est d’éliminer les assassins, pensant pouvoir sauver le membre de la famille de son adversaire. Ainsi le Beau Jack n’a pas besoin de payer ses assassins et il a réussi à pervertir les héros qui ont donc participé au meurtre.  Il prouve ainsi que malgré sa haine des protagonistes, il existe une haine bien plus profonde chez lui.

La grand-mère, dont les abus expliquent le besoin du personnage de se poser en victime, n’est pas le seul membre de la famille présent dans la série. Il s’appelle encore John quand ce simple programmeur d’Hyperion rencontre sa femme. Ils ont tous les deux une fille, Angel, qui s’avère être une Sirène. Cette dernière possède la capacité de contrôler toute technologie. Comprenant vite le potentiel de sa fille, le Beau Jack décide de l’utiliser dans sa quête en espionnant tous les moyens de communication de Pandore et de sa lune Elpis. La mère s’oppose à son mari mais elle meurt victime d’un accident déclenché par les pouvoirs de sa fille. Angel ayant du mal à contrôler ses habilités, une partie du personnel d’Hyperion disparait de façon étrange avant que le Beau Jack ne se résolve à l’enfermer, non sans tuer celui qui lui soumet cette idée. La question du sort de sa femme provoque d’ailleurs quelques sautes d’humeur chez l’employé modèle.

beau-jack-04

Garder sa fille ici n’est pas le signe que l’on a affaire au père de l’année.

Prisonnière et branchée à des machines, sa fille est en permanence alimentée en Éridium, substance capable de multiplier de façon exponentielle la puissance des Sirènes. Le Beau Jack découvre une nouvelle Arche et un nouveau monstre, le Guerrier, qu’il pourra contrôler en chargeant la Clé de l’Arche avec le pouvoir d’une Sirène. Pour empêcher cela, elle décide donc de trahir son géniteur en guidant une nouvelle génération de Chasseurs de l’Arche jusqu’à elle. Son objectif est de les convaincre de débrancher les appareils qui la maintiennent en vie afin de priver le Beau Jack de sa pièce maîtresse. La mort de sa fille n’est pas sans conséquence sur lui puisqu’il abandonne sa puérilité et prouve l’attachement qu’il avait pour elle. Il fait ainsi sa première apparition physique dans Borderlands 2 et tue Roland par vengeance avant de faire échouer le plan d’Angel puisqu’il parvient à la remplacer en capturant Lilith.

Le héros de sa propre histoire

beau-jack-05

Le modèle 3D du Beau Jack sans son masque

À ses yeux, le Beau Jack est le héros de l’histoire. Pandore est une planète sauvage, peuplée de monstres et de bandits, qui a désespérément besoin d’un sauveur. Son objectif est de trouver une arme assez puissante pour lui permettre de dominer Pandora et de mettre de l’ordre dans tout ce chaos. L’Arche représente donc ce moyen qu’il ne peut pas atteindre et c’est pour cela qu’il guide les premiers Chasseurs via sa fille. Heureusement pour lui, ces derniers ne comprennent pas le potentiel qu’offre l’ouverture de l’Arche et ne recherchent pas la gloire pour leur exploit. Il s’empare donc des restes du Destructeur, le monstre retenu dans la prison qu’était en fait l’Arche, et commence la récolte massive d’Éridium, nouvel élément apparu suite à ces évènements. Dans Borderlands : The Pre-Sequel!, il s’allie avec les Chasseurs de l’Arche pour faire avancer ses recherches, sans se rendre compte qu’ils ne sont pas dupes. Il trouve enfin une arme, ses nouveaux amis le trahissent et la sabotent. Il en trouve une nouvelle, mais encore une fois, ses anciens partenaires la détruisent, le laissant cette fois-ci défiguré.

beau-jack-10

Avec Borderlands: The Pre-Sequel!, le Beau Jack devient réellement le héros de l’histoire.

Le semblant de stabilité mentale qu’il pouvait avoir le quitte définitivement, il se fait fabriquer un masque et ajoute Beau devant son surnom. Il assassine le président d’Hyperion, prend sa place et commence le culte de sa personnalité. Il se sert de son pouvoir pour dominer Pandore et jure de se venger du monde entier mais également de tout aspirant héros. Inviter lui-même les potentielles menaces pour son règne est bien sûr une mauvaise idée puisque cela le mène à sa perte. Malgré sa troisième arme ultime, il est de nouveau vaincu par les Chasseurs de l’Arche. Avant sa fin, il fait un discours montrant son point de vue sur l’histoire. Selon lui, il est le pauvre protagoniste trahi dans sa quête par des sauvages qui ne seraient rien sans lui et qui de plus sont allés jusqu’à tuer sa fille. Il est donc désarmé, blessé, il vient de se rendre et supplie pour sa vie mais cela n’empêche en rien les Chasseurs de l’achever et de retirer son masque pour ne lui laisser que son visage déformé et marqué du symbole de l’Arche.

beau-jack-06

Laisser Lillith se venger permet d’obtenir le masque du Beau Jack et donc de ressembler à cette vision de l’enfer.

Un tel méchant est également l’occasion de remettre en question le statut de héros des Chasseurs de l’Arche. Pour Anthony Burch, son créateur, une personne qui se bat pour de l’argent en tuant des millions de personnes au passage n’est pas exactement quelqu’un que l’on peut qualifier de héros. Même s’il n’est pas très bien placé pour en juger, le Beau Jack permet de remettre en cause les personnages comme le fait la musique lors de leurs introductions. En effet, dans le premier épisode, les personnages arrivent sur Ain’t No Rest for the wicked (« Pas de répit pour les vicieux ») et dans Borderlands 2, sur Short Change Hero qui répète la phrase « This ain’t no place for a hero » (« Ceci n’est pas un endroit pour un héros »). La mort même du personnage est ambigüe puisque le joueur doit choisir s’il l’achève lui-même ou s’il laisse Lilith le faire. Ce que cette décision implique est important puisqu’il peut s’agir de la volonté ou non de tuer mais aussi du respect ou non de la vengeance de Lilith. Dans tous les cas, les auteurs aiment demander aux fans leur choix ainsi que leur raisonnement.

Une nécessité narrative

beau-jack-07

Andrew Ryan, modèle du Beau Jack, et dont le propre fils s’appelle Jack

Pour Borderlands 2, Gearbox change d’équipe créative et engage Anthony Burch et Paul Hellquist. Burch est le co-créateur de la web-série Hey Ash, Whatcha Playin’? tandis qu’Hellquist est le lead artist du premier BioShock. Selon eux, le point faible du premier épisode était le manque de motivation pour le joueur. Dans ce monde ouvert aux multiples quêtes secondaires, il est facile d’oublier la raison de sa présence. De plus, finir une aventure sur l’ouverture d’une porte et l’obtention de nouveaux équipements pouvait sembler décevant pour certains joueurs. La première décision du tandem est donc de concentrer l’histoire sur un ennemi unique, à l’image de ce qu’Hellquist avait pu faire dans BioShock. Ainsi, l’objectif est clair pour le joueur et les échanges réguliers avec l’antagoniste permettent de garder le fil rouge à l’esprit du joueur tout en développant une relation avec lui. Seulement, le Beau Jack n’est pas qu’un but. Borderlands premier du nom, se terminait par un plan sur Angel au sein d’un satellite de la société Hyperion. L’équipe ne s’attendait pas à un succès et n’avait donc pas de réponses aux énigmes irrésolues du jeu.

beau-jack-08

Concept-art du Beau Jack

La suite se doit donc d’expliquer les origines de ce personnage ainsi que son comportement. Ce n’est qu’au bout de plusieurs mois que les pièces du puzzle semblent s’assembler naturellement avec la relation que l’on connait entre les deux personnages. Dans un premier temps, le Beau Jack est un Chasseur de l’Arche rival tantôt ami du joueur, tantôt ennemi dans la course au trésor. C’est Mickey Neumann, co-scénariste de l’épisode précédent, qui les pousse à en faire un vrai méchant. Centrer une intrigue sur un seul personnage demande cependant une personnalité et un design marquants. Pour son aspect, la consigne est simple, lui donner plusieurs signes distinctifs en espérant que l’accumulation suffise. Scott Kester, lead concept artist, travaille souvent avec l’asymétrie dans ses designs pour la série. Il donne donc au Beau Jack des yeux verrons pour capter l’attention sur son regard. Le masque est présent pour signaler sa beauté mais aussi provoquer de la méfiance, puisqu’il cache bien évidemment son visage. Son costume représente sa position de président d’Hypérion, il ne s’agit cependant pas d’un costume classique mais d’une version stylisée pour en faire un homme simple et détendu.

beau-jack-11

Captain Jack Harkness, l’une des influences du personnage

L’inspiration pour le personnage vient de l’acteur Nathan Fillion et la confiance en lui qu’il peut dégager particulièrement lors d’une interview chez Jimmy Fallon. Le nom vient quant à lui de Jack Harkness, le personnage de Doctor Who et Torchwood. Selon Burch, le Beau Jack ne fonctionne pas dans la première version du jeu car il se limite à une seule dimension, la machine à blague sans la moindre ambiguïté. Au final, l’équipe choisit montrer différents aspects du personnage au cours du jeu. Il démarre comme un personnage aux blagues étranges et enfantines avant de dévoiler au fur et à mesure sa violence avant le point de rupture que représente la mort de Sanguine. Le décès de sa fille est l’autre étape cruciale de son évolution puisqu’il gagne son humanité tout en laissant tomber sa carapace de vannes, le tout permettant ce mélange entre drôle et maléfique. Dameon Clarke, doubleur de la version originale et plus connu comme la voix américaine de Cell dans les animés Dragon Ball, contribue lui aussi largement au personnage avec ses improvisations qui sont à l’origine des répliques les plus cultes du personnage. Chez nous, le Beau Jack est doublé par Christophe Lemoine, également à l’origine des voix françaises de Jack Black et de Cartman.

La popularité du personnage a mené non seulement à la production d’un épisode consacré à son histoire mais également au titre de la compilation de Borderlands 2 et Borderlands : The Pre-Sequel!, The Handsome Collection. Le jeu épisodique Tales from the Borderlands de Telltale Games, se déroulant après la mort du Beau Jack trouve également le moyen de l’impliquer dans l’histoire. Si les derniers chapitres ne sont pas encore sortis, il est certain que l’histoire nous prépare au retour du personnage avant la sortie du prochain Borderlands. Malgré toute cette exploration, le Beau Jack reste toujours ambigu. L’équipe met ainsi un point d’honneur à ne jamais laisser le joueur l’incarner. Elle joue tout de même avec cette idée, en déguisant le personnage en Beau Jack ou en le laissant porter son masque après la fin du jeu. The Pre-Sequel! pousse le vice jusqu’à proposer en DLC le personnage jouable Timothy Lawrence, sosie officiel de Jack.