Et si la NX, c’était ça ?! #1

et-si-la-nx-cetait-ca-001

Toujours très crédible, Michael Pachter prédit la mort de Nintendo depuis plus d’une décennie.

Depuis le dernier E3 et la documentation que j’ai pu accumuler ces derniers mois j’ai eu une révélation tel Michael Pachter, analyste connu pour ses prédictions toujours très personnelles dans le domaine du jeu vidéo. Cette illumination n’est que pure spéculation et même si je m’appuie sur des arguments pour imaginer l’avenir, je ne suis pas encore devin. L’article a donc pour but de permettre le débat et de rêver en grand quant à l’avenir du jeu vidéo made in Nintendo. Quel nouveau concept pourrait relancer les ventes des plateformes de salon de la société nippone ?

 

L’idée : Une console hybride entre les classiques salon et portable

Et voilà ! Tout est dit, un concept simple mais innovant, à première vue pas vraiment révolutionnaire mais qui pourtant apporte un tas d’avantages non négligeables, autant pour le joueur que pour le constructeur.

Voici un concept vidéo de ce que pourrait être la NX, il s’agit bien évidemment d’un fake. De mon côté j’imagine quelque chose de semblable mais qui fonctionnerait avec une station de salon plus grosse. Celle-ci permettrait de streamer sur la console portable. En clair, nous aurions une console portable à la place du Gamepad, qui garderait toutes les caractéristiques de la Nintendo 3DS mais avec une puissance quasi équivalente à celle de la Wii U, une console de salon un peu plus performante sans pour autant rattraper son retard sur les constructeurs concurrents. L’avantage d’avoir une console deux-en-un permettrait à Nintendo de faire compenser son retard technologique par « deux consoles en une » – avec tous les avantages que cela peut comporter et que nous aborderons par la suite. Concrètement, posséder une machine qui envoie l’information aux différents terminaux comme la TV, les ordis voire les mobiles et tablettes serait une grande première et permettrait de posséder des jeux pouvant s’adapter à plusieurs types de prise en main. Par exemple, en étant streamés sur mobile, certains jeux seraient adaptés pour les smartphones sans être des applications iOS ou Android mais en étant bien des jeux de la console NX et donc appartenant au compte utilisateur du joueur.

En 2014 Monsieur Iwata avait prononcé un discours devant les actionnaires visant à leur expliquer la nouvelle organisation de la branche R&D de Nintendo. Il avait alors expliqué qu’en 2013 Nintendo avait fusionné les équipes de développement des consoles portables et de salon en une seule sous l’égide de M. Takeda.

Regrouper deux branches de la R&D a un sens et donne très certainement un indice sur le futur hardware de Nintendo.

« […]  nous voulons créer un système qui absorbe l’architecture de la Wii U efficacement. Quand ceci arrivera, notre console de salon et notre console portable ne seront plus très différentes, mais seront comme deux sœurs dans dans la même famille de consoles. »

Il est difficile d’imaginer des consoles portables à un niveau de puissance suffisant pour permettre le jeu à la fois en nomade et sur salon. Pourtant, les mobiles en architecture x86 commencent à apparaître. Nous voyons déjà des mobiles en 64 bits avec plus de 3 Go de mémoire vive, de quoi faire tourner des jeux sur machine optimisée. Les progrès que nous pouvons constater sur les smartphones bon marché permettent d’imaginer une machine exclusivement réservée au jeu pour un prix tout de même accessible en accord avec la politique de prix de Nintendo.

Les dernières rumeurs et indices font part d’une éventuelle puce AMD qui combinerait CPU et GPU en une seule et même puce. Cela permettrait de réduire le prix en évitant de devoir placer deux puces dans la console. Le directeur financier d’AMD, Devinder Kumar a fait allusion en décembre 2014 à une puce x86 dédiée au jeu qui serait en cours de développement. Sachant que Microsoft et Sony sont déjà équipés et n’ont pas de projet à Hardware à court terme, exceptée la réalité virtuelle, Nintendo est l’acteur auquel tout le monde pense pour ce partenariat avec AMD.

et-si-la-nx-cetait-ca-007Imaginez donc une station branchée à la TV en x86 et une portable en architecture ARM portative permettant d’afficher des jeux en résolution plus faible. Ce principe de qualités différentes en fonction de la configuration est une norme existante depuis des décennies sur PC. Au final, Nintendo développerait un kit de développement pour plusieurs supports : un portable et un HD.

Toujours plus de jeux !

Les joueurs ont des recommandations récurrentes et contradictoires à l’égard de Nintendo : Faire de nouvelles licences sans oublier les licences favorites de chacun. Ces requêtes sont bien évidemment impossibles à réaliser pour le constructeur japonais qui, malgré ses nombreux studios First-Party et ses partenaires privilégiés se voyant confier de grandes licences, ne peut clairement pas répondre aux souhaits des joueurs. Une solution à cela serait d’unifier les catalogues de leurs plateformes, comme l’avait souhaité Miyamoto (qui rappelons-le tout de même n’a, d’après ses déclarations à l’E3, quasi pas d’implications dans le développement de la NX).

Imaginez Nintendo sortir la plupart de ses licences phrases sur les 2/3 premières années de la NX !

Imaginez Nintendo sortir la plupart de ses licences phrases sur les 2/3 premières années de la NX !

Ce sujet a très largement été abordé dans la presse dès les premières rumeurs sur la future machine de Nintendo, qui se faisait appeler à l’époque le Nintendo Fusion. L’idée est d’avoir une console hybride permettant de développer désormais une seule version des classiques comme F-Zero, Super Mario Bros., The Legend of Zelda, Starfox, etc., afin de séduire un public plus large. Cela libérerait des équipes qui pourraient par conséquent travailler sur de nouvelles licences. Le dernier Super Smash Bros. développé conjointement pour une sortie sur Nintendo 3DS et sur Nintendo Wii U témoigne de cette volonté de gagner du temps (et de l’argent) car deux jeux Smash Bros. développés indépendamment auraient été bien plus coûteux en temps de développement. Créer une console couvrant à la fois le marché portable et le marché salon est une réponse efficace pour offrir un catalogue plus fourni autant au niveau des exclusivités que des licences phares.

Coordination des plateformes

Lors d’une récente interview, Kensuke Tanabe, producteur des Metroid Prime, s’est exprimé à propos du mécontentement des joueurs vis-à -vis du dernier Metroid Prime dévoilé lors de l’E3. Il a fait la remarque qu’un Metroid Prime prend environ trois ans de développement et que par conséquent il n’y avait pas d’intérêt à commencer un éventuel MP4 maintenant sur Wii U mais plutôt sur NX. On peut tout à fait s’imaginer que la NX sera au moins aussi puissante qu’une Wii U pour accueillir la réelle suite ambitieuse de MP3. Cet élément associé aux récentes déclarations de Reggie Fils-Aimé concernant la future machine de Nintendo montre que la Nintendo NX sera très certainement une console remplaçante de la Wii U à moyen-terme (Iwata avait dit vouloir continuer à soutenir la Wii U et la 3DS un certain temps du fait du parc de consoles déjà installé).

« Nous avons également dit publiquement que nous sommes déjà au travail sur notre prochaine console de salon et c’est quelque chose dont nous parlerons plus tard. »

La sortie de la NX n’est plus très éloignée, Nintendo ne le cache pas en annonçant vouloir garder la surprise jusqu’au dernier moment pour étonner les joueurs. Or, Monsieur Iwata l’a répété continuellement à chaque interview depuis le 17 mars, correspondant à l’annonce de la NX, celle-ci ne sera présentée qu’en 2016.

La Nintendo 3DS quant à elle connait une baisse de régime depuis quelques temps, sans que cela ne soit bien dramatique, évidemment. Nintendo sort fin 2014 son nouveau modèle baptisée New 3DS et cherche ainsi à redonner une impulsion aux ventes. Nous savons, en analysant son passé que Nintendo sort depuis la Nintendo DS en 2004 un modèle de console tous les un an et demi en moyenne, on peut estimer avec aisance que le dernier modèle New 3DS doit tenir jusque mi 2016. Le terrain et le timing sont prêts pour laisser place à une NX fin 2016.

Monsieur Iwata a affirmé que Nintendo continuera à alimenter le catalogue de ses machines actuelles. Nous pouvons donc tout à fait imaginer que cette console serait une sorte de New Wii U à la manière de la New Nintendo 3DS et que certains jeux seraient compatibles sur les deux supports à la manière d’un Zelda Twilight Princess.

Fin de l’auto-concurrence

et-si-la-nx-cetait-ca-004Une des principales raisons qui peut pousser Nintendo à aller dans ce sens reste l’auto-concurrence. Certains se rappelleront de maître SEGA au top de sa forme aux débuts des années 90 mais qui déclina pour diverses raisons, dont l’auto-concurrence : SEGA sortit un nombre incroyable de machines et d’extensions dans un laps de temps très court et à des prix exorbitants. Le résultat est sans appel, les consommateurs ne peuvent pas suivre et les ventes se divisent entre appareils pour finalement laisser apparaître des échecs sur la plupart des machines. Je pense notamment à tout ce qui a suivi la Mega Drive : Mega-CD, 32X, Saturn, Mega-Jet, Multi-Mega ou encore la Nomad.

SEGA très agressif sur le plan de l'innovation

SEGA très agressif sur le plan de l’innovation

A ce titre, Nintendo concurrence sa console de salon, la Wii U, avec sa console portable, la New Nintendo 3DS. Un exemple très concret pour s’en rendre compte est de se poser cette question : « Je suis un consommateur moyen, je n’ai pas énormément à mettre dans les jeux vidéo et je voudrais jouer à Mario Kart ». Quelle console acheter ? Je vais très certainement prendre la New 3DS car elle est moins coûteuse et me permettra de jouer à ma série favorite.

Miser sur ses points forts

Nintendo a expliqué que la NX ne serait ni une console de salon ni une console portable comme on l’entend mais un produit constituant un nouveau marché. Le mélange des deux genres de machine correspondrait alors à un nouveau marché et Nintendo se positionnerait en force car en unique challenger. Najib Messaoudi, groupe marketing Manager chez Nintendo France, nous a rappelé lors de l’E3 que Nintendo n’était pas intéressé par les casques de réalité virtuelle, comme ses principaux concurrents, et qu’elle cherchait toujours à se différencier.

Nintendo domine le marché des consoles portables, faire une seule et même console permettrait donc de garder son hégémonie sur ce marché tout en ayant dans un même temps des ventes de consoles de salon tout aussi bonnes (puisqu’elles seraient les mêmes). Ceci ne veut pas dire que la société vendrait plus de consoles mais que celle-ci donnerait plus d’attraits encore à ses machines portables, jusqu’à obtenir un grand stock de consoles vendues tout type confondu. Pour son image, il est très certainement préférable de créer une console au top plutôt que d’avoir une console réalisant de bons chiffres de vente et une autre qui discrédite la firme. En d’autres termes, il s’agirait de se retirer des ventes classiques de consoles de salon où elle a de plus en plus de mal à résister face à des concurrents à la pointe de la technologie.

Enfin, les Nintendo 3DS et leurs déclinaisons ont le soutien des éditeurs tiers, ce serait donc une façon d’effacer l’absence de ces derniers sur consoles de salon, une mauvaise image qui colle à la peau de la firme depuis près de deux décennies !

Toujours connecté !

Les premières réussites en terme de cross plateforme.

Les premières réussites en terme de cross plateforme.

et-si-la-nx-cetait-ca-006
La mobilité : Sony en parlait sans avoir vraiment réussi à le concrétiser et l’installer dans les habitudes des joueurs. Imaginez commencer votre partie sur grand écran, bien installé dans votre canapé, puis la poursuivre dans le métro ou en vacances. Le concept n’est pas déplaisant mais signifie avoir deux consoles d’un même constructeur ou une seule et même machine hybride. Le choix du concurrent nippon Sony s’est porté sur la première solution : il s’agit finalement d’une fonctionnalité ajoutée à sa console portable pour tenter de la porter sur le devant de la scène et l’aider à rehausser les ventes. Nintendo peut donc innover et essayer la deuxième solution, moins coûteuse pour le joueur et très certainement plus facile à mettre en place (complication de synchronisation des données lors d’une partie sur deux périphériques différents).

Le Nintendo GameCube reprenait déjà le concept d’être transportable avec sa poignée et avait pour slogan :

« La vie est un jeu »

Jouer partout à ses jeux sans contrainte d’environnement est une volonté de Nintendo depuis longtemps. Il est également temps de revenir à l’époque du Nintendo GameCube, et de se rappeler la connectivité avec la Game Boy Advance qui permettait d’offrir un écran pour chaque joueur. En vendant la partie uniquement portable de la NX séparément, les consommateurs pourraient ainsi obtenir plusieurs contrôleurs et pousser le concept de la Wii U bien plus loin grâce à l’équivalent de quatre Gamepads : un propre à chacun des joueurs étant donné qu’il s’agirait de consoles portables comportant les données privées des joueurs.

Voilà ce qui me fait rêver en ce moment et ce qui ne me décevrait pas d’apprendre par la suite. Toutefois, si Nintendo peut me surprendre avec un autre concept, pourquoi pas. Mais, vous, au final, qu’en pensez-vous ? Est-ce que ce concept vous plairait ? Est-ce qu’il vous en faut plus et dans ce cas qu’est-ce que vous en attendez ? Déjà des idées pour certains ? On les attend en commentaires ! Imaginons le futur ensemble.

Gorn

, chef de projet

Passionné par le Web et les jeux vidéo, je suis l'initiateur et développeur du projet Culture Games. Je suis également chef de projet pour le site Ssb-Experience, référence sur la série Smash Bros. Collectionneur dans l'âme avec une machine de prédilection : La N64 !

Commentaire(s)