Pubs d’antan PokémonNi Science, Ni Art

Rédigé par

Pokémon débarque au Japon en Février 1996 avec ses versions Rouge et Verte sur Game Boy. Si les débuts sont discrets, le bouche à oreille fait son effet et le succès finit par être au rendez-vous. Dans les mois qui suivent, une troisième version voit le jour, Pokémon version Bleue. En 1997, une série animée est lancée. Suite à l’engouement suscité par Pikachu, la nouvelle mascotte de la licence, un nouveau jeu est créé en 1998 : Pokémon version Jaune. Le Japon est envahi de produits dérivés : cartes, peluches, etc…

Pokémon s’installe aux Etats-Unis en 1998, il ne lui reste que l’Europe à conquérir. C’est chose faite en 1999. L’anime est diffusé le 5 septembre sur Fox Kids, et le 3 janvier 2000 sur TF1. C’est un véritable succès. Les cartouches de jeux sortent quant à elles le 8 octobre 1999. Nintendo France met en route une énorme campagne de publicité avec de nombreuses affiches et vidéos.

pub-d-antan-pokemon-contenu02

Si la première publicité met en avant le principe de collection si important dans le jeu, la deuxième série d’affiches parle de l’invasion des Pokémons en France, Nintendo prévoyant déjà l’énorme succès de la licence dans l’hexagone.

L’éditeur voit en effet les choses en grand et distribue dans de nombreuses enseignes des VHS d’infopublicité : « Pokémon, regardez-les tous! ». Cette vidéo d’une trentaine de minutes est offerte gratuitement à la clientèle de ces magasins. Elle contient un reportage de six minutes présenté par Sacha Ketchum lui-même et annonce ce qui s’avère être une vraie déferlante Pokémon : la sortie des jeux sur Game Boyl’annonce de celle de Pokémon Snap et Pokémon Stadium sur Nintendo 64, la mini console Pokémon Pikachu, un manga, des cartes, un anime… Le premier épisode de ce dernier est également présent sur la vidéo ainsi qu’un des cinq Pokérap, chanson permettant de retenir facilement le nom des fameuses créatures. La VHS contient aussi deux publicités au format vidéo. Celles-ci intègrent des versions animées de petites créatures issues du dessin-animé.



Le premier épisode du manga est distribué gratuitement dans les magasins de jeux vidéo. On peut aussi le commander directement sur le site de Nintendo. Les cinq épisodes suivant sont imprimés par la suite dans le journal de Mickey.

Les cartes Pokémon, un véritable phénomène des cours de récrée.

Les cartes Pokémon, un véritable phénomène des cours de récrée.

Mi-novembre, les cartes Pokémon débarquent à leur tour. Inspirées par de jeux comme Magic l’assemblée, celles-ci trouvent rapidement leurs adeptes auprès des enfants et contribuent largement au succès de la licence. En revanche, elles sont un véritable cauchemar pour les parents de l’époque…

Le 24 décembre, TF1 diffuse lors d’une soirée spéciale les cinq premiers épisodes de la série, remontée sous la forme d’un film. Les audiences ne sont pas à la hauteur des espérances de la chaîne qui diffuse tout de même la série le matin dans son émission Tfou. Le 7 avril 2000, c’est au tour de Pokémon Stadium de faire son entrée. Celui-ci porte le nom de Pokémon Stadium 2 au Japon et est en fait le deuxième volet de cette série.

 

Le 16 juin 2000 Pokémon jaune, troisième version de Rouge et Bleue,  débarque en Europe. Le joueur commence l’aventure avec Pikachu et a la possibilité d’obtenir les trois starters dans son équipe. Les joueurs peuvent alors acquérir Pokémon Pikachu, une sorte de Tamagochi ressemblant à une Game Boy Color. C’est en fait un podomètre, un précurseur au Pokewalker. Le 15 septembre, le dernier élément du raz de marée Pokémon fait son apparition en France, il s’agit de Pokémon Snap, également sur Nintendo 64, un jeu consistant à photographier les célèbres créatures.

Le succès de cette licence devient tel qu’il existe alors un nouveau phénomène auprès des enfants d’une dizaine d’années, la Pokémania !

Notons que 18 ans plus tard, Pokémon n’a pas perdu de sa superbe. De nouvelles générations ont été créés avec les jeux vidéo qui vont avec, l’anime est toujours en cours et diffusé en France, et les cartes s’échangent encore dans les cours de récréation.