Metal Gear Solid : une campagne (trop) axée sur l’actionNi Science, Ni Art

Rédigé par
Pubs d'antan : Metal Gear Solid
Pubs d'antan : Metal Gear Solid

Metal Gear Solid sort le 3 septembre 1998 au Japon, sur PlayStation. Le jeu raconte le retour au champ de bataille de Solid Snake après les deux jeux Metal Gear sortis sur MSX2. Plus qu’un jeu d’action, Metal Gear Solid est une critique virulente de la guerre et de la cruauté humaine, un jeu profond avec un scénario digne d’un blockbuster hollywoodien.

J’ai regardé la stupidité de l’humanité à travers le viseur de mon fusil.

– Sniper Wolf –

Pourtant, la télévision japonaise diffusera un spot vidéo présentant le jeu comme un pur jeu d’action. En effet, on y distingue les mots « action game » et les seules images tirées montrées sont des explosions, le tout étalé sur seulement 14 secondes…

Tout connaisseur de la saga notera que le rythme frénétique de la vidéo ne correspond pas du tout à Metal Gear Solid. Alors que manette en main on passe plus de temps à se cacher et à éliminer furtivement les menaces, la publicité nous montre deux jeunes femmes mimant très mal l’infiltration (« je me colle contre un mur, je suis trop en mode fufu, tavu. ») puis un défilement stroboscopique d’images du jeu. A l’aube de l’an 2000, on aurait pourtant pu croire que les publicitaires japonais connaissaient mieux le jeu vidéo…

C’est facile d’oublier ce qu’est un crime au milieu d’un champ de bataille.

– Solid Snake –

Metal Gear Solid est bien sûr localisé aux Etats-Unis puis en Europe. Le jeu débarque en France le 26 février 1999 et surprise, il est un peu mieux vendu par la pub.

La publicité ci-dessus est en fait la version américaine et française. Plutôt que de faire une pub pour la France, on a préféré sous-titrer la version américaine. Budget pub de la version française = environ un paquet de Pépito…

L’infiltration se fait un peu plus sentir que dans la pub japonaise. On voit Snake se faire surprendre par un garde, ramper dans un conduit d’aération, se cacher des projecteurs, etc. Mais le rythme de la pub et les nombreuses blessures du personnage sur le brancard laisse encore croire que c’est un jeu d’action. Heureusement, une voix off précise : « Pour survivre, restez planqué. »

On sent très bien que les publicitaires n’ont eu accès qu’à la toute première partie du jeu, comme s’ils n’avaient eu qu’une démo se finissant à partir du moment où Snake arrive à entrer dans le bâtiment par le conduit d’aération. On le devine grâce aux images tirées du jeu, mais aussi grâce aux dialogues de la pub, se focalisant sur la neige (le blessé est retrouvé à moitié gelé et ses traces de pas l’ont trahi). D’ailleurs, la pub glisse subtilement un élément de gameplay de Metal Gear Solid. Les empreintes de Snake peuvent le trahir. Du jamais vu sur PlayStation en termes d’Intelligence Artificielle, et donc un bon argument commercial. Egalement, le « Game Over » indique que le joueur n’a pas droit à l’erreur, Metal Gear Solid est un jeu exigeant.

Quel imbécile, il implorait la mort, la mort l’a exaucé. Tu vois Snake? Tu ne peux protéger personne, pas même toi-même!

– Liquid Snake –

Finalement, Metal Gear Solid sera consacré comme l’un des meilleurs jeux de sa génération. Il sera porté sur PC en 2000 et bénéficiera d’un remake sur GameCube nommé Metal Gear Solid : The Twin Snakes. Au total, plus de 6 millions d’exemplaires seront écoulés (Source : VGChartz).