Maniac Mansion : on n’a pas envie d’en sortir… quoi que…Ni Science, Ni Art

Rédigé par
Pub d'antan : Maniac Mansion
Pub d'antan : Maniac Mansion

Maniac Mansion est un jeu d’aventure point & click, conçu par Ron Gilbert et Gary Winnick en 1985, développé par LucasFilm Games (qui deviendra plus tard LucasArts Entertainment) et sorti en 1987 sur Commodore 64 et Apple II, puis publié sur DOS en 1988, en 1989 sur Amiga et Atari ST, et enfin en 1990 sur NES.

Le hamster dans le micro ondes, pourquoi pas ?

Le hamster dans le micro ondes, pourquoi pas ?

Inspiré des clichés des films d’horreurs et de séries B, le manoir ouvre grand ses portes sur un monde déjanté et bourré d’humour noir. La petite chérie de Dave Miller a été enlevée par le Docteur Fred Edison, devenu fou suite à la chute d’une météorite derrière sa maison il y a 20 ans de cela. Pour avancer dans le jeu, il vous faudra – résoudre des puzzles, oui – mais surtout vous décider à plonger tête première dans l’univers très spécial de Maniac Mansion. On y a la possibilité de switcher entre 3 personnages, chacun ayant des capacités différentes, et le jeu dispose de 9 fins alternatives, le grand luxe quoi !

Nintendo a juste refait la peinture

Nintendo a juste refait la peinture

Petit bémol, la version NES a connu le passage de la censure. Certains éléments nécessaires pour avancer dans le jeu ont été effacés, comme le message « Pour prendre du bon temps, appelez Edna au 3444 ». Dommage.

Maniac Mansion a été loué par la presse spécialisée pour ses graphismes, son humour, ses cinématiques et son animation. Fort de son succès, il a été porté à l’écran dans une série de 66 épisodes.

En 1993, une suite au jeu voit le jour ; Maniac Mansion : Day of the Tentacle, elle aussi acclamée par la critique (gros bonus, on aura la possibilité de jouer au premier volet complet, in game).

Publicité US

Publicité US

Publicité FR

Publicité FR

Mais revenons au sujet principal. A gauche, la pub US et à droite, la française. On distingue une différence dans le texte qui n’a clairement pas la même signification. En anglais : « Once you go in, you may never come out ! » > « Une fois à l’intérieur, vous pourriez ne jamais en sortir ! », ce que les publicitaires français ont traduit par « Une fois à l’intérieur… plus question d’en sortir ! » dans le style « C’est trop fun on va rester là toute notre vie ! ». Même si le jeu est avant tout basé sur l’humour, il s’agit d’une intrigue plutôt sombre. Le message est mal passé du côté français, à croire qu’ils n’ont même pas lu le synopsis.

Où ça ?

Où ça ?

La pub US est aussi plus complète, grâce aux trois screenshots et leurs légendes. La réclame Maniac Mansion version US vise à la base un public plutôt âgé, apte à comprendre l’humour noir du jeu, tandis que la française le rend plus léger et puéril.

Heureux dénouement, Maniac Mansion a eu un énorme succès grâce à son gameplay innovant, sa complexité, son scénario décalé, sa qualité graphique et bien sûr son humour déjanté.