ISS 64 : Le meilleur jeu de sportNi Science, Ni Art

Rédigé par

NI SCIENCE, NI ART                           ISS 64 : Le meilleur jeu de sport


Ce qui est bien avec cette chronique, c’est qu’en une vidéo la nostalgie nous envahit et on a l’impression d’avoir fait un bond en arrière d’une vingtaine d’années… oui, parce qu’International Superstar Soccer 64 est sorti en 1997 sur Nintendo 64 et il se targuait pour son époque d’être le meilleur jeu de sport sur les consoles de salon.

Quoi de mieux que de se replonger dans une publicité qui aura marqué les fans de foot à l’heure où les nouveaux opus estampillés FIFA et PES débarquent ?

Dis Jamy, c’est quoi ISS ?

N64-ISS64 (1)

La jaquette de ISS 64 sur Nintendo 64.

« Moi je ne connais que FIFA et PES… » Une phrase que pourraient sortir les jeunes d’aujourd’hui et qui nous fait bien sourire, nous les aficionados du ballon rond. Parce que la série actuelle des PES ou Pro Evolution Soccer (plus axée simulation) était anciennement appelée ISS pour International Superstar Soccer (plus arcade). Ce changement de nom est dû au changement d’orientation de la série qui se voulait plus arcade. La licence a changé de nom, passant de International Superstar Soccer, durant 11 épisodes, vers ISS Pro pour enfin se faire connaître de tous par Pro Evolution Soccer ; et clairement se confirmer en tant que simulation de football.

Oui, Konami régnait en maître à une époque aujourd’hui révolue en terme de jeu de football sur les consoles de salon et ce ISS 64 ne dérogeait pas à cette règle : c’était pour l’époque le meilleur jeu de foot sur Nintendo 64.

Le tir de l’aigle !

Des graphismes excellents, un gameplay complet, des gestes techniques à foison et surtout très fun à jouer notamment avec le mode Grosses Têtes (pas celles de Philippe Bouvard, là on parle de vraies grosses têtes). Alors certes aujourd’hui ce jeu pourrait faire rire quand on voit les dernières productions signées FIFA ou bien PES (EFootball Pro Evolution Soccer à partir de 2020), par exemple, et surtout l’arrivée des vrais noms pour les joueurs. A l’époque, on ne parlait pas de Roberto Carlos, défenseur de l’équipe nationale du Brésil qui mettra quelques jours après la sortie du jeu un somptueux coup-franc contre la France, mais de Roberto Larcos. Aussi, Ryan Greggs pour Ryan Giggs, Michael Kruger pour Michael Ballack, Didier Dubois pour Didier Deschamps mais surtout Zinedine Ziderm pour Zinedine Zidane qui étaient quelques-uns des faux-noms les plus loufoques de cette licence. Mais qu’importe, on ne visait pas le réalisme à l’époque, on passait des heures et des heures à jouer dessus, seul, à deux ou à quatre, la réelle force de ce ISS 64.

Une publicité classique mais terriblement efficace pour le consommateur !

La publicité, mise en ligne ci-dessous, fait certes dans le classique mais surtout dans l’efficace. Pour mettre en avant le contenu du jeu, la série n’avait malheureusement pas encore les licences officielles des nations et des noms des joueurs, et il fallait en quelques secondes en mettre plein les yeux aux consommateurs. Ce que fait fort bien cette publicité puisqu’on a droit à une pléiade de gestes techniques, la présence à l’écran des plus grandes nations telles que la France, le Brésil, l’Italie ou encore les Pays-Bas, une ambiance plus que présente avec des supporteurs faisant vibrer leurs voix de 12ème homme… le tout saupoudré par des buts somptueux. Simple et efficace alors qu’aujourd’hui on met plus en avant les stars du ballon rond que le jeu en lui-même…

Jouer à l’un des premiers jeux de football sur Nintendo 64 c’est un peu comme notre première fois, ça restera à jamais gravé dans nos mémoires !

Source : Publicité Nintendo multisoftware : Iss 64 foot, INA, 1998.