Interview de Sébastien Vidal, fondateur de Shiro Games (Evoland)Interview

Publiée par
Interview de Sébastien Vidal, Président de Shiro Games (Evoland)
Interview de Sébastien Vidal, Président de Shiro Games (Evoland)

A l’occasion de la récente sortie d’Evoland HD (dont vous pouvez retrouver la critique ici), Sébastien Vidal, fondateur du studio de développement Shiro Games, a bien voulu répondre aux questions d’Onilane et Ristou.

Merci à lui de nous avoir accordé un peu de son temps pour cette interview.

Culture Games : Shiro Games est une société très jeune, puisque fondée en 2012. Pour que nous puissions mieux la connaître, pouvez-vous décrire son état d’esprit et ses ambitions ?

Sébastien Vidal : Shiro Games a été créé avec pour but de marier les spécialités de ses deux fondateurs. Ergonomie et facilité d’accès d’un côté et richesse et profondeur de gameplay de l’autre. Evoland est plus l’exception que la règle par rapport aux futurs jeux de Shiro Games, qui seront presque tous des jeux en ligne.

La première version d’Evoland a été développée par Nicolas Cannasse (co-fondateur de Shiro Games) lors du Ludum Dare en seulement 30 heures. Dans quel but Nicolas a-t-il participé au Ludum Dare ? Pensait-il avoir une chance de remporter la première place ?

Nicolas participe régulièrement aux Ludum Dare, principalement pour le fun, mais aussi parce que c’est un bon exercice pour tout développeur. Il est difficile de prévoir qui va gagner une Ludum Dare, mais disons que le thème vraiment original d’Evoland lui donnait des chances d’être bien placé.

Pourquoi avoir choisi des références du RPG/Aventure (Zelda, Final Fantasy) plutôt que du jeu de plateformes ou d’exploration (Mario, Metroid, Castlevania, etc.) également très à la mode à la même époque ?

Nous avons envisagé de nombreux styles de gameplay différents, mais avec un budget limité il a fallu trancher et nous avons décidé de rester sur le thème fort du RPG, tout en étendant le jeu pour couvrir différentes facettes de ce type de jeu.

L’idée de faire d’Evoland une aventure plus longue et plus poussée techniquement est-elle venue avant ou après la sortie de la version flash ?

L’idée est venue après, d’une part grâce au succès d’Evoland Classic (plus de 300 000 joueurs) et d’autre part parce que nous aimions beaucoup le concept et l’idée de l’approfondir un peu plus.

En tout, combien de personnes ont travaillé sur cette version HD (développeurs, artistes, etc.) ?

Nous étions 4 : un programmeur, un artiste 2D, un artiste 3D et un pour le game design/level design et l’administratif.

Lors du développement de la version HD, aviez-vous des buts précis comme toucher les plus jeunes joueurs ou rappeler des souvenirs aux plus expérimentés ?

Evoland est un jeu relativement niche qui fonctionne principalement avec les gens qui s’intéressent à la culture vidéoludique. Les buts principaux étaient de faire revivre de bons souvenirs aux vétérans, d’intéresser les joueurs moins confirmés à un aspect de l’histoire des jeux vidéo et enfin de rendre hommage aux séries cultes du RPG.

interview-sebastien-vidal-contenu01

Toujours lors du développement d’Evoland HD, avez-vous fait appel à vos souvenirs de joueur pour mettre en place les différentes références à Zelda, Final Fantasy, etc. ou avez-vous rejoué aux jeux et analysé les mécaniques ?

Nous avons la chance d’avoir des joueurs passionnés parmi nous, qui ont joué et rejoué à tous les RPGs imaginables et qui possèdent des collections entières de consoles et de cartouches. Nous avions donc toutes les références nécessaires à portée de main.

Culture Games a réalisé une critique d’Evoland HD. Dans l’ensemble, nous trouvons le résultat en demi-teinte malgré une bonne intention. C’est facile de critiquer le cul posé en sécurité devant son ordinateur, mais chez Culture Games nous ne sommes pas des lâches. Nous aimerions donc avoir votre réponse quant à notre critique (insultes autorisées, mais on ne touche pas aux mamans :-))

La critique sur la musique nous a surpris. L’immense majorité des joueurs l’ont adoré et beaucoup on demandé à pouvoir l’acheter. Pour ce qui est de la profondeur de gameplay et de la quantité de contenu, c’est une problématique très intéressante. Le concept d’Evoland est basé sur l’évolution des technologies et des systèmes de jeu. Rajouter du contenu (ce qui est souvent nécessaire pour arriver à une certaine profondeur) ne fait que diluer le concept. Plutôt que de faire un sous RPG, nous avons préféré faire un jeu qui raconte l’histoire du jeu avec pour trame de fond les RPGs.

Nicolas Cannasse a créé le langage de programmation open source Haxe, qui est multi-plateforme. Une sortie d’Evoland est d’ailleurs prévue sur iOS pour fin avril. Evoland a-t-il été développé avec ce langage ? Le jeu est-il également prévu sur d’autres supports (Android, Nintendo DS / 3DS, Playstation Network, Xbox Live Arcade) ?

Evoland a été développé entièrement avec Haxe (y compris son moteur 3D). Le jeu sera aussi disponible sur iOS et Android dans un mois ou deux.

Evoland est distribué uniquement sous forme dématérialisée. Les prochains jeux du studio, seront-ils aussi distribués de cette manière ou un format boîte peut-il voir le jour ?

Tous les jeux Shiro Games seront uniquement disponibles en ligne. En tant que studio indépendant, nous n’avons pas les ressources ni les compétences pour gérer des distributeurs, et nous n’avons pas particulièrement intérêt à nous allier à un éditeur.

interview-sebastien-vidal-contenu04

De manière générale, est-ce que vous pensez que le format boîte à encore de beaux jours devant lui ?

Peut-être sous la forme d’éditions collector pour les fans. En dehors de ça les boites n’ont déjà plus vraiment de raison d’être.

Depuis peu, les jeux ont envahi les réseaux sociaux. Le studio Shiro Games est-il intéressé par ce marché ?

Pas particulièrement. La majorité des jeux sociaux sont des outils marketing qui exploitent les caractéristiques des réseaux sociaux et ne sont pas particulièrement intéressants ou novateurs au niveau gameplay. Les investisseurs s’intéressent d’ailleurs de moins en moins aux jeux sociaux, qui n’arrivent que rarement à se renouveler.

Vous travaillez actuellement sur Projet Z, un jeu en ligne d’action-aventure coopératif prévu sur PC fin 2013. Vous pouvez nous en dire un peu plus sur ce jeu ? Projet Z s’inscrira-t-il dans la continuité d’Evoland (graphismes, mécaniques de jeu, histoire, hommages aux références du genre, etc.) ?

Project Z n’aura rien à voir avec Evoland. Nous seront en mesure d’en dire un peu plus dans quelques mois.

Pour terminer, une question un peu plus légère. Quels jeux vous ont récemment marqué et quels jeux attendez-vous le plus ?

Je reviens régulièrement sur League of Legends et Civilization V, même si ce n’est pas très récent. Dans les jeux attendus, je dirai Rome Total War 2 (je suis le joueur PC du studio).