La naissance du Sport ÉlectroniqueHistoires du Jeu Vidéo

Rédigé par

Il y a quelques semaines, Culture Games vous parlait de l’e-sport et de ses plus grosses compétitions actuelles. Dans cet article, nous allons plutôt nous focaliser sur la naissance de cette discipline en dégageant les évènements majeurs qui ont mené à la professionnalisation d’une catégorie de joueurs.

Avec la démocratisation des jeux en ligne, il n’est pas rare de voir un ami ou une connaissance se targuer d’être un pro gamer qui joue nuit et jour pour la compétition. Mais on ne peut réellement parler de sport électronique (ou e-sport) que lorsqu’il y a rémunération, et seul très peu de joueurs ont la chance et les compétences pour obtenir ce statut.

Quand un créateur de jeux vidéo lance le phénomène

La naissance de l’e-sport n’est pas officiellement définie mais beaucoup de joueurs professionnels s’accordent pour désigner un évènement particulier. En 1997, John Carmack, créateur de Quake, avait organisé le « Red Annihilation », un tournoi de Quake dans lequel il avait mis en jeu sa Ferrari 328, remportée par l’américain Dennis « Thresh » Fong.

La Ferrari 328 donnée par John Carmack à Dennis Fong

Les vrais débuts

La source même du phénomène débuta quelques années plus tôt quand Walter Day de Twin Galaxies fonda en 1983 l’équipe nationale américaine de jeu vidéo. Celle-ci parcourant le monde pour exhiber ses talents dans cette nouvelle discipline. L’équipe participa à de nombreuses rencontres dont la Video Game Masters Tournament en 1987 qui figure dans le Guinness World Records.

Nintendo organisa son championnat du monde en 1990, à travers toute l’Amérique. La finale eu lieu dans l’Universal City Studios, en Californie et accueillit 90 finalistes. Le fait marquant de cet évènement est la distribution de cartouches dorées qui peuvent se trouver de nos jours sur eBay à des sommes astronomiques.

Cartouche dorée Nintendo World Championships 1990

En 1994, Nintendo réitère cette initiative en organisant son deuxième championnat du monde pour la Super Nintendo Entertainment System, appelé la Nintendo PowerFest 94. Ce coup-ci, ce sont 132 finalistes qui prirent place à San Diego.

Nintendo PowerFest 94

Le milieu des années 90 est propice aux réunions de joueurs, d’abord à 8 dans des sous-sols ou salons pour jouer en LAN sur les quelques jeux multijoueurs commençant à émerger. Ensuite, la nécessité de se confronter à d’autres joueurs a poussé les gamers à se réunir en associations et à organiser des rencontres de plus grande envergure. Le tout reste encore très amateur mais a le mérite d’être une ébauche de ce que l’on retrouvera quelques années plus tard et de témoigner d’un besoin de compétition de la part des joueurs.

D’autres faits marquants

La CyberAthlete Professional League (CPL), fondée en 1997, est non seulement le premier organisateur de tournois à signer des contrats avec des joueurs mais c’est aussi l’organisateur de tournois professionnels ayant eu la plus longue activité, celle-ci ayant duré 11 ans.

Logo de la CyberAthlete Professional League

En 2007 en Corée du Sud, l’armée de l’air crée l’AirForce Challenge E-sports (ACE), une équipe de joueurs professionnels ayant pour but d’affronter des équipes civiles. Évidemment, tout ceci est une énorme campagne publicitaire déguisée pour l’armée de l’air sud-coréenne. Cependant, les résultats de l’ACE ne seront pas à la hauteur de leurs espérances.

Enfin, autre fait marquant et pas des moindres : en 2008, deux joueurs professionnels ont portée la flamme olympique en Chine lors des Jeux Olympiques de Pékin, preuve que les joueurs professionnels du jeu vidéo sont reconnus comme des sportifs.