[E3 2015] Showcase Nintendo post-E3

nintendoE3

Comme chaque année, Culture Games était invité par Nintendo pour tester les jeux présents à l’E3. L’occasion de vous donner un autre avis que celui des rédacteurs envoyés à Los Angeles la semaine dernière.

Super Mario Maker : une bonne surprise

Mario Maker  Première surprise en arrivant sur le loft : Super Mario Maker. Bien que n’étant pas enthousiasmée par l’idée d’apprendre à faire mes niveaux, je dois reconnaitre que l’éditeur est tellement bien pensé qu’en 1 minute n’importe qui est capable de créer son propre Mario. L’utilisation du gamepad est ici évidente pour tracer ses propres plateformes. La possibilité de tester son niveau à tout moment puis d’y revenir pour le continuer constitue également une caractéristique particulièrement intéressante. Entre temps, le tracé de notre partie est imprimé à l’écran, ce qui permet donc d’ajuster le placement de telle ou telle plateforme, de façon à trouver le leveldesign ultime ! Et je passe sur les nombreuses skins permettant de passer de Super Mario Bros 3 à Super Mario World (par exemple). A vous ensuite de poster votre niveau sur internet pour le partager avec les autres joueurs. Vous pouvez également en télécharger -une trentaine de mémoire (nombre que l’on peut augmenter grâce aux avis reçus sur ses propres niveaux). La seule condition pour poster un niveau en ligne étant que celui-ci soit possible à finir pour le joueur. Un jeu indispensable aux fans de la mascotte de Nintendo, sans aucun doute!

The Legend of Zelda : Triforce Heroes, Zelda toujours au top !

IMG_6198 Mon deuxième coup de cœur est le nouveau Zelda sur 3DS : « The Legend of Zelda : Tri Force Heroes« . Comme l’a été Four Swords à l’époque de la sortie de Link to the Past sur GBA, Tri Force Heroes est un Zelda multijoueur se jouant en coop à 3, en multijoueur local, sur internet ou en mode téléchargement (aucune excuse donc), chacun dans la peau (virtuelle) d’un Link vert, rouge et bleu, pour résoudre les énigmes et avancer dans les donjons. Vous pourrez utiliser la technique du totem, pour porter sur vos épaules vos partenaires et ainsi leur permettre d’atteindre des zones ou des cibles plus élevées. La grosse nouveauté : ici, vous partagez la même barre de cœurs et il n’est plus question de se tirer dans les pattes. Le résultat ? Une aventure bien plus agréable, qui n’est plus basée sur la concurrence – le but n’étant plus de ramasser plus de rubis que les autres joueurs. Ici, les rubis servent à acheter de nouvelles tenues vous apportant certains avantages (comme la possibilité de tirer 3 flèches avec la tunique de la forêt). Graphiquement, on est proche de « A Link Between Worlds »  c’est donc toujours aussi joli, et j’insiste sur l’effet de relief encore plus saisissant dans cet épisode. Autre bonne idée, l’écran du bas permet de s’envoyer de petites émoticônes pour communiquer. A noter également, un mode solo prévu mais dont je ne peux vous dire la forme, puisqu’ il n’était pas jouable ici.

L’art du recyclage…

Un petit mot sur le prochain Sonic Boom, heureusement uniquement sur 3DS, qui, comme son prédécesseur, ne semble pas être un mauvais jeu de plateforme, mais n’a rien à voir avec l’esprit d’un Sonic. La faute notamment au changement de personnage pour passer telle ou telle énigme , qui ralentit le rythme à tel point qu’il n’est plus question de vitesse. Sonic Boom : Fire and Ice s’adressera donc aux enfants, qui cherchent un jeu de plateforme – et qui n’ont pas connu les premiers épisodes de la mascotte.

Je ne m’attarderai pas sur Project X Zone 2, également jouable ici : mon amour du premier m’enlève toute objectivité, et par ailleurs les nouveautés présentes ici se limitaient au nombre de personnages jouables (légèrement plus élevé). J’avais entendu parlé d’une traduction française pour cet épisode, mais elle n’a pas pu m’être confirmée lors de l’évènement.

IMG_6199

Enfin, j’ai pu tester les deux figurines Skylanders compatibles amiibo, dont le design est plutôt sympa (voir photo) et dont la particularité de les transformer en amiibo en tournant légèrement le socle permet de mieux rentabiliser son achat. Ceci dit, la démo de Skylanders Superchargers ne m’a pas forcement amusée : bien trop simple, elle sera plutôt destinée aux jeunes joueurs. A noter qu’en plus de DK et Bowser, il y a leur véhicule, mais je n’ai pas eu d’info quant à leur utilisation en temps qu’amiibo dans un jeu Nintendo.

Un nouveau StarFox aux airs de 64

IMG_6206Et, pour finir, le gros jeu Nintendo de cet E3 : Starfox Zero ! Fox le renard et sa bande reprennent du service pour une nouvelle aventure intergalactique, après avoir boudé la précédente machine de Nintendo. Ici, on garde la même formule, avec des phases de combat sur terre et dans les airs. Comme d’habitude, vous pourrez piloter différentes transformations de l’arwing, comme le walker, le tank ou le Gyrowing. Bien que la démo du jeu ne soit pas mauvaise du tout – et toujours en cours de production – l’impression de rejouer à l’épisode N64 (avec une skin Wii U) m’a légèrement déçue (peut-être parce que j’en attendais trop). Les deux différentes vues, celle de la télévision et celle du gamepad (qui est une vue intérieure de l’arwing), ne m’ont pas totalement convaincue : un bouton passant de l’une à l’autre aurait également pu faire l’affaire. L’argument que l’écran de télévision projette une visée plus cinématique du jeu afin d’explorer les environnements alentours ne m’a pas non plus persuadée : lorsque l’on se concentre sur son gamepad, il n’est pas évident de faire attention à l’écran de télévision… Graphiquement, c’est très joli par son design et son univers, chose dont on ne doute plus venant de Nintendo, et les fans de la série retrouveront l’ambiance qui leur est chère, mais ça reste néanmoins très en-dessous de ce que l’on peut attendre d’une Wii U, avec notamment peu de détails. Il faudra attendre un avancement plus important du jeu pour voir si les choses évoluent de ce côté là. L’immersion est toujours là, et on apprécie de retrouver les dialogues de nos partenaires dans de petites fenêtres, qui, au cœur de l’action, font avancer l’histoire. Les informations que nous avons eues parlent d’un mode multijoueur mais nous n’avons pas plus de précisions, et il n’était pas inclu dans la démo testée. A noter que le jeu est développé en partenariat avec Platinum Games, les créateurs de Bayonetta 1 et 2, ce qui est une bonne chose étant données les dernières productions du studio. Wait & see donc.
Nintendo reste donc fidèle à lui-même avec des jeux de qualité, qui feront peut-être oublier cet E3 sans grosse surprise. On aimerait quand même voir de nouvelles licences l’année prochaine…

Kleu

, rédacteur

Je suis étudiante et j'élève des poules dans l'espoir que Link me rende visite un jour.

Commentaire(s)