The Walking Dead: A New Frontier

Depuis sa sortie, A New Frontier reçoit des critiques partagées de la part des joueurs, et c'est compréhensible. Bien en deçà des deux premières saisons, il n'en demeure pas moins une aventure captivante. Attention quand même, car le recyclage Telltale ne fonctionnera pas indéfiniment.
Les plus
  • La narration
  • Les personnages convaincants
  • Une histoire agréable à suivre
  • La relation fragile entre Javier et David
Les moins
  • Ctrl-C, Ctrl-V, hop un nouveau jeu
  • La fausse importance des choix
  • On aurait aimé une vraie suite
On ne change pas une équipe qui fait toujours la même chose

La qualité de la ludothèque Telltale a toujours été inégale, que ce soit dans les différents épisodes des titres ou parfois dans les jeux eux-mêmes. Entre 2012 et 2015, le studio a néanmoins publié ce que beaucoup considèrent comme étant ses quatre meilleurs créations : The Walking Dead saison 1 et 2, The Wolf among Us, et Tales of Borderlands. Il fallait mettre le paquet pour produire une suite digne de ce nom, mais doit-on considérer New Frontier comme une saison 3 ?

[CONSEIL] Cet article doit être lu après avoir fait les deux premières saisons, car il comporte de nombreux spoilers des intrigues précédentes.

Précédemment, dans The Walking Dead

Javi n’est pas Clémentine, mais reste assez attachant.

The Walking Dead, c’est avant tout un comic de grande qualité. C’est bien évidemment aussi une série télévisée qui se détériore au fil des saisons malgré le charisme obnubilant d’Andrew Lincoln. Si l’on aime se faire du mal, on peut également noter l’existence d’un FPS… mais il vaut mieux avoir le regard tourné vers l’avenir (Overkill, sauvez-nous !) plutôt que vers le déchet difforme sorti en 2013. En d’autres termes, les deux premières saisons des jeux The Walking Dead sont sans aucun doute les adaptations de l’œuvre originale les plus réussies à ce jour. Suivre l’évolution de Clémentine depuis les débuts de l’apocalypse zombie a toujours été un grand plaisir, et c’est pour cette raison que New Frontier partage déjà les joueurs. Certains s’attendaient à reprendre la partie là où ils l’avaient laissée, et voir se dérouler sous leurs yeux humides les nouvelles péripéties mortelles de Clémentine. C’était sans compter sur la décision des développeurs de prendre un virage beaucoup plus brutal.

Les flashbacks permettent de mieux comprendre la relation entre Javi et sa famille.

Dans un jeu qui se vante de proposer une histoire construite au fur et à mesure selon les choix du joueur, il était compliqué de construire une suite qui prendrait en compte toutes les actions effectuées dans le passé. Tellement compliqué que Telltale ne s’est pas cassé la tête et a fait le choix le plus simple : TABULA RASA. Dès le premier épisode, cette nouvelle saison prend vos souvenirs et vos espoirs, les roule en boule, y met le feu et les écrase ! Non seulement tous les choix que vous avez pu faire dans le jeu précédent n’ont finalement presque aucune incidence sur la trame, mais New Frontier expédie les révélations concernant l’ellipse entre les deux saisons. Si vous aviez terminé la saison 2 avec un allié à vos côtés, vous risquez d’être fort déçu par le sort (absolument ridicule) qui lui est réservé. Là où la liaison entre la saison 1 et 2 était particulièrement bien amenée, New Frontier fait plus office de spin-off que de suite. Malgré tout, le début du jeu reste bougrement efficace avec ses retournements de situation et sa mise en scène travaillée, et on pardonne (ou pas) la faute.

Family guy

Le travail d’écriture sur les personnalités de Javier García et sa petite famille est indéniable. Les flashbacks qui nous permettent d’en apprendre plus sur la relation entre notre héros et son frère David sont percutants et chargés d’émotion. Ce Walking Dead aborde de manière plus frontale le thème de la « Famille », et certains moments forts ne font que certifier une fois de plus le talent de Telltale pour les accroches narratives. David est un homme caractériel et qui laisse souvent sa colère prendre le dessus, en particulier lorsqu’il s’agit de Javier, mais il sait aussi faire preuve d’affection et c’est autour de cette ambivalence que tourne une bonne partie de l’histoire. En jouant avec Javier vous aurez donc la possibilité de choisir comment réagir face aux sautes d’humeur de votre frère.

Non, ce n’est pas une poutre à travers Javi, juste un bug.

Cette nouvelle approche d’exploration de la personnalité change l’ambiance des épisodes, d’autant plus que New Frontier est le premier jeu de la série à proposer un scénario centré sur les membres de la famille du héros. En plus de ceux-ci et de Clémentine, pratiquement tous les personnages secondaires sont mémorables, que ce soit grâce à leur design, leur doublage ou leur rôle dans la trame. Dommage que certains ne soient pas plus présents, car leur participation donne souvent plus de vie à l’action. D’un autre côté, les événements se succèdent sans réelle surprise, mais mis à part l’épisode 4 un peu trop lent, l’histoire n’est pas déplaisante et se suit avec une aisance incontestable.

Une impression de déjà-vu

 New Frontier, c’est un peu comme une saison de la série télé où l’on aurait gardé uniquement ou presque les passages intéressants. En revanche, si le jeu n’est pas un échec, ce n’est pas une réussite totale non plus… loin de là ! Depuis longtemps, Telltale s’obstine à garder les mêmes éléments dans ses jeux, et ne tente de les améliorer qu’après une vague suffisamment conséquente de critiques. Ici, le nouveau moteur déjà utilisé dans Batman reste correct (mais largement perfectible, les nombreux bugs que j’ai du affronter peuvent en témoigner). Le gameplay n’a pas bougé d’un iota, et c’est regrettable car il n’a jamais été passionnant.

Quel choix ferez-vous ? Bah. On s’en fiche.

L’intérêt du jeu réside dans son scénario et sa mise en scène, sûrement pas dans les micro-phases de point-and-click qui brisent l’ambiance. Les QTE sont évidemment toujours aussi répétitifs mais ne sont jamais vraiment gênants car ils ont toujours permis de renforcer l‘immersion dans les scènes d’action. Rien de nouveau donc, on assiste à un simple recyclage des mécaniques de jeu, mais parfois aussi de certains retournements de situations qui deviennent de plus en plus prévisibles. Je n’irai pas jusqu’à dire que la saison manque de souffle, mais elle manque clairement d’originalité.

Le jeu dont vous êtes le spectateur

Les deux premiers épisodes sont de loin les plus réussis de cette saison.

Ce qui peut représenter la plus grosse déception de ce titre, c’est l’évolution de l’histoire selon les choix (qui est censé être le point central de la franchise). J’ai eu l’occasion de mourir quelques fois lors de ma partie (merci le jeu en QWERTY ! On pourra changer les commandes un jour ?), et il m’est arrivé de choisir un embranchement différent pour pouvoir comparer l’importance des choix et mettre à l’épreuve le système de jeu. Le résultat restait globalement inchangé, ce qui renforce le sentiment d’impuissance face aux événements présentés dans le jeu. Le problème qui m’a le plus gêné est la réaction des personnages vis-à-vis du protagoniste. Le message qui apparaît de manière récurrente lors des séquences de discussion ( « XXX se souviendra de ça » ) est tout bonnement faux.

Combien de fois ai-je grincé des dents en lançant un « MAIS POURQUOI ? » strident à mon écran ! Vous aurez beau être le plus aimable possible avec un allié, il pourra se retourner d’un coup contre vous pour la simple raison que le Jeu En a Ainsi Décidé. J’ai donc été très surpris à plusieurs reprises par certaines séquences qui semblent complètement injustifiées. Ainsi, vos choix auront de l’importance seulement en de très rares occasions. Est-ce que cela ruine l’intérêt de New Frontier pour autant ? Pas pour moi, car je n’attache que très peu d’importance aux choix proposés dans ces genres de jeu. J’en viendrai à espérer que la prochaine saison ne soit qu’un film interactif, car ce qui m’a fait tenir jusqu’au bout de cette expérience c’est son histoire et celle-ci est globalement réussie. Mais si Telltale veut retrouver sa gloire et reconquérir les joueurs, il va falloir enfin sortir des sentiers battus.

Au final, il s’agit donc de bien placer vos attentes avant de vous procurer le jeu, car même si ces 5 épisodes proposent un scénario bien ficelé, ils ne font pas honneur à leurs aînés. New Frontier est à la fois un bon spin-off et une suite banale, qui n’a rien de fantastique mais rien de mauvais non plus. On fait avec, pour le plaisir de retrouver Clémentine, en espérant tout de même que Telltale change enfin la recette de leurs licences… pour une vraie saison 3 par exemple ?

Critique réalisée à partir d’une version dématérialisée fournie par les développeurs.

, rédacteur

Je rôde, à l'affût de tout jeu qui oserait se promener nonchalamment devant l'entrée de ma caverne obscure. Mais je me soigne.