Super Smash Bros. WiiU

Nintendo nous a estomaqués avec la première version portable de son jeu phare Super Smash Bros. Sachez que la version 3DS fait presque pâle figure à côté de celle-ci. Tout y est revu en plus grand, plus ambitieux ; pour preuve, le mode Smash à 8 permettant de faire des combats avec deux fois plus de joueurs qu'en temps normal. Cerise sur le gâteau, les manettes GameCube sont de la partie !
Les plus
  • Techniquement et visuellement impressionnant
  • Le paradis des collectionneurs
  • Le casting et les gameplays variés
  • Une bande son à couper le souffle
  • Un créateur de niveaux très pratique
Les moins
  • L'absence du « Break The Target »
  • Les pseudos sauvegardés non présélectionnés
  • Le temps de jeu si faible sur les démos des classiques

Deux mois après la version 3DS, l’univers Nintendo refait son entrée dans un concentré d’action sur Wii U. Et il n’en fallait pas moins pour redonner un coup de boost à la console. Le jeu tant attendu par les fans débarque enfin. S’agirait-il là de l’un de ces titres qui sont à eux tout seul une excuse pour posséder une console ? Même si les chiffres parlerons d’eux-mêmes dans le futur, après plus d’une semaine de jeu, on peut au moins affirmer qu’il possède tous les atouts pour le devenir.

super-smash-bros-wiiu-critique-intro

On prend les mêmes et on recommence

On ne change pas une équipe qui gagne et Sakurai l’a bien compris. Sur cette version, le principe des épisodes précédents est maintenu ; en assénant de coups les adversaires, leurs pourcentages grimpent, et plus leurs pourcentages sont élevés et plus les dégâts qu’ils se prendront les éjecteront loin. Le but du jeu étant toujours d’expulser les adversaires en dehors du stage. C’est sans surprise que les fidèles modes de jeux « Classique », « Stades », « Smash », etc. déjà présents sur la version 3DS du jeu se retrouvent dans cet opus.

Il va falloir s’y recoller pour tout débloquer à nouveau et ça ne sera pas une mince affaire parce que le contenu à débloquer est bien plus conséquent dans cette version. Heureusement, même si les personnages sont identiques à ceux de la portable, le roster de base est lui plus fourni que sur 3DS. À noter que nous avons vérifié que les trophées présents dans les deux versions ont une description identique.

Il y a tellement de choses à faire que les heures défilent à grande vitesse, et même si les menus sont aussi bien organisés que sur la version portable, il n’est pas impossible de s’y perdre.  

Toujours plus

Les modes de jeu présents dans les deux versions ont tous des différences afin de proposer une nouvelle expérience de jeu adaptée au support. Voilà un argument pour tous ceux qui hésiteraient encore à acquérir le jeu sur console de salon et qui posséderaient déjà le premier sorti sur 3DS. Parmi les bonnes nouvelles que beaucoup ont déjà pu voir, le mode événements fait son grand retour. Des défis personnalisés avec une difficulté variable sont proposés par les Créa-Main et Dé-Mainiaque, intitulés tout simplement commandes spéciales. Ce qui rend ce mode plutôt amusant, c’est qu’il demande de parier beaucoup de goldus ou de « Tickets », obtenus rarement dans le jeu, décuplant ainsi le stress et l’intérêt.

super-smash-bros-wiiu-critique-003

Une fois les bonnes conditions réunies, entendez par là un téléviseur grand écran, le jeu en met plein les yeux et les oreilles avec une réalisation impeccable, que ça soit au niveau des graphismes HD, des musiques et de la voix de l’annonceur (que l’on apprécie ou non). Le nombre de musiques proposées force le respect. Rien que pour l’exemple, le niveau « Zone Windey Hill » de Sonic permet de choisir pas moins de 12 musiques. Pour l’ensemble du jeu, il en existe 3 fois plus que sur 3DS soit plus de 400 musiques à l’écoute ! Ajoutées à cela, les cinématiques présentant les nouveaux personnages qui ont si précieusement servi de campagnes publicitaires pendant le développement du jeu.

Les amateurs de difficulté seront comblés, le niveau des défis est bien plus élevé que sur la version 3DS.

Les challengers de haut niveau vont être ravis, la difficulté s’est largement accrue. Le mode All Star a, par exemple, moins d’objets de récupération et demande aussi d’affronter des IA plus coriaces. Autre point plus intéressant, les défis sont moins génériques et plus durs à réaliser ; fini les objectifs consistant à terminer tel mode avec tous les personnages. Dorénavant, il est demandé de faire au moins tel résultat avec tous les personnages. Et pour quelques uns, ce n’est pas une mince affaire. Certains défis à réaliser donnent le tournis et demanderont beaucoup de temps.

Sakurai l’avait annoncé, même si les personnages seront identiques d’une version à l’autre, il n’en sera rien pour les stages qui sont quasi tous nouveaux ; parmi les terrains identiques il y a naturellement Destination et Champs de bataille pour ne citer qu’eux, mais leur nombre reste très limité et les stages sur Wii U sont bien plus nombreux que sur 3DS, tirant également parti des performances de la machine. Le stage où Ridley apparaît en est le meilleur exemple : il sera nécessaire de le frapper pour en faire un allié. Mais là où les terrains exploitent au mieux les capacités de la Wii U, c’est bien avec l’utilisation de la manette pour l’éditeur de stages, qui permet de créer ses propres terrains de façon moins limitée que dans Super Smash Bros. Brawl. En vue des créations sur le Miiverse, l’idée de télécharger les meilleurs stages faits maison semble être une très bonne manière de partager avec la communauté, mais aussi de multiplier à l’infini les terrains. Chose qui ne peut être confirmée car sans avoir pu tester le Online, nous n’avons aucune information sur la Puissance Smash (qui devrait être la même que sur 3DS) et sur d’éventuelles options de partages de stages, photos et vidéos.

Ça bastonne sévère en multi

Depuis l’épisode Melee il est difficile d’envisager un Super Smash Bros. sans le controller GameCube.

Ne soyez pas trop difficile, vous avez le choix !

Ne soyez pas trop difficile, vous avez le choix !

Comme sur tout jeu Nintendo, le gameplay est au coeur des préoccupations. Les joueurs ont du mal à changer leurs bonnes habitudes et par chance un adaptateur de manette GameCube vient accompagner la sortie de Super Smash Bros. for Wii U, avec à la clé un confort de jeu des plus optimal. Depuis l’épisode sur GameCube, il est compliqué pour les joueurs de faire une partie avec d’autres contrôles. Même si la version portable s’en sort honorablement, sur Wii U l’expérience du passage entre le Controller pro et la manette GameCube montre clairement la différence. Comme chacun des jeux de la série, son gameplay requiert l’utilisation des boutons de tailles et de formes différentes. Mais assez parlé de cette manette, car dans ce jeu, ça n’est pas une manette ni deux manettes que vous pouvez utiliser, mais bien une dizaine de types de contrôles différents ! Jugez plutôt par vous-même : Manette GameCube, Gamepad, Controller Pro Wii U, Controller Pro Wii (plusieurs différents), Télécommande Wii, Télécommande Wii + Nunchuk, Nintendo 3DS, Nintendo 3DS XL, Nintendo 2DS, New Nintendo 3DS, New Nintendo 3DS XL, et enfin les bongos de DK Konga ! Même si pour ces derniers il sera difficile de battre un adversaire avec seulement la moitié du panel de coups qui s’offre à vous…

super-smash-bros-wiiu-critique-005

Plus on est de fous, plus on rit !

Toutes ces possibilités tombent bien car cet épisode propose de se réunir jusqu’à huit joueurs ! Le mode Smash à huit joueurs est le bienvenu même s’il devient très vite fouillis, même pour les connaisseurs. Seuls certains niveaux à huit risquent de tirer leur épingle du jeu : les niveaux ni trop petits, ni trop grands car pour ces derniers, ils affichent les personnages en petit et ne sont pas sans rappeler les modes « Fixes » de Melee et Brawl dans le menu de personnalisation des matchs. Les versions « Destination Finale » des stages permettent d’y voir plus clair. Reste qu’à cinq ou six dans un salon, plus personne n’est sur le banc de touche ; les folles après-midi entre potes risquent de s’enchainer.

L’Odysée Smash est déroutant lors du premier contact, une marque de fabrique dans l’histoire de la saga. Maintenant il est plus aisé de comprendre le message Miiverse de Sakurai nous dévoilant qu’il lui était impossible d’expliquer ce mode en seulement quelques phrases. Mais après avoir suivi son conseil et s’y être essayé plusieurs fois, nous en avons saisi le sens. Les interactions sont nombreuses et le rythme est quant à lui effréné, et très certainement difficile à suivre pour les débutants lors des premiers essais. Ce rythme se révèlera d’autant plus bénéfique que les parties s’enchaineront, ce qui évitera ainsi le syndrome des Mario Party où les tours sont interminables… À titre d’exemple, une partie dure ici entre 20 et 40 minutes selon le nombre de tours choisi. Il n’est pas inutile de rappeler que pour ce mode, comme pour beaucoup d’autres, des tutoriels sont mis à disposition directement dans le jeu et accessibles en pressant le bouton Y. Si ce mode ne vous emballe pas à plusieurs, sachez tout de même que vous pourrez vous affronter ou jouer en coopération sur la quasi totalité des modes de jeux « solo ».

Des modes online permettront de prolonger la durée de vie en se castagnant avec des joueurs du monde entier. Comme sur 3DS, il devrait être permis de regarder des matchs d’autres joueurs et même de parier sur certains d’entre eux, ainsi que de se battre « Pour le fun » ou « Pour la gloire ». La conquête devrait aussi être présente, mais nous parlons ici au conditionnel toutefois car les fonctionnalités online ne seront actives que le 28 novembre. Un chat vocal devrait être présent à la manière de celui déjà en place dans Mario Kart 8. De plus, un adaptateur pour brancher un câble éthernet sera présent lors de la sortie (achat à faire séparément évidemment) et devrait permettre de profiter de ces modes dans de meilleures conditions.

Je ne sors pas sans mon compagnon

super-smash-bros-wiiu-critique-006

Vous ne le quitterez plus !

Les amiibos sont une des grandes nouveautés de ce Super Smash Bros. Même s’ils seront également présents avec la version 3DS, c’est bien l’épisode Wii U qui inaugure le concept. Après avoir monté notre pote Mario au niveau 50 (en quelques matchs) nous avons pu nous faire un avis un peu plus précis. Le concept accrochera les joueurs fans de pokemon, de personnalisation ou encore les collectionneurs. En fait, il s’agit de personnages qu’il faut améliorer, qui dépassent largement les capacités d’un CPU Lvl 9 et qui permettent de les faire s’affronter entre eux ou bien de les faire combattre à nos côtés. Leur utilisation est très aisée ; on pose la figurine sur le Gamepad avant une partie pour la faire jouer, puis on la repose à la fin de la partie sur le Gamepad pour sauvegarder les améliorations et changements effectués sur celle-ci. Le niveau seul de la figurine ne fait pas tout, et le but est de les améliorer avec les objets de personnalisation qui se débloquent dans chacun des modes présents dans le jeu. De quoi donner un peu plus d’intérêt à ces objets… Dans les faits, certains de ces objets possèdent des capacités spéciales comme la possibilité d’avoir une chance de revenir sur le stage avec un Smash Final, ou encore la récupération de ses pourcentages au fil de la partie. Et ce sont ces personnalisations qui vont donner du fun au jeu et motiver les joueurs à s’affronter entre eux par l’intermédiaire de ces FIGs. Évidemment, pour motiver les joueurs à se rencontrer avec, les combats sur une autre console permettent de remporter plus d’expérience et de récompenses. Dernier point sur les amiibos, leur qualité est très variable d’une figurine à l’autre et même pour un personnage identique. Tâchez de bien les choisir en magasin !

Et la suite ?

super-smash-bros-wiiu-critique-007

Interdiction de RageQuit !

Même si Nintendo et Sakurai ont annoncé ne pas travailler sur des DLC pour le moment, ils sont tout de même en train de tester le concept par l’intermédiaire du personnage Mewtwo qui fera son apparition début 2015. Il sera accessible gratuitement pour les petits chanceux qui auront enregistré les deux versions de Super Smash Bros., et très certainement payant ou accessible plus tard pour les autres. Ce n’est pas tout, car des fonctionnalités online comme la possibilité de créer des tournois jusqu’à 64 joueurs ou les tournois officiels Nintendo devraient être aussi accessibles au début de l’année prochaine. Après les DLC de Mario Kart on peut espérer avoir du contenu supplémentaire pour un jeu qui est déjà tellement plus abouti que ses prédécesseurs… eux-mêmes très complets !

Gorn

, chef de projet

Passionné par le Web et les jeux vidéo, je suis l'initiateur et développeur du projet Culture Games. Je suis également chef de projet pour le site Ssb-Experience, référence sur la série Smash Bros. Collectionneur dans l'âme avec une machine de prédilection : La N64 !