Shantae Half Genie Hero Ultimate Edition

Shantae Half Genie Hero revient dans une édition ultime comprenant l’ensemble des DLCs sortis jusqu’à présent et une interface de menu plus soignée. Il s’agit là d’une occasion idéale pour s’essayer à ce metroidvania toujours aussi qualitatif avec le temps. D’autant plus qu’une version collector est proposée en boite. Attention tout de même, rien ne justifie un nouveau passage en caisse pour ceux ayant déjà retourné l’ensemble des contenus du jeu.
Les plus
  • Humour omniprésent
  • Une grande variété dans le gameplay (transformation)
  • Reconnaissance de la communauté
  • Version collector en boite (B.O. + Artbook)
  • Un contenu généreux
Les moins
  • Une traduction à côté de la plaque
  • Sauvegarde non transférable
Une série qui se renouvelle ?

Une histoire de pirates

De quoi faire plaisir aux amateurs de boites

Pour célébrer la fin des DLCs, Shantae Half Genie Hero revient dans une version collector comprenant un artbook avec de nouvelles illustrations et un CD contenant 30 morceaux « Risky Beats ». L’OST est une référence à Risky Boot, la reine des Sept Mers et l’antagoniste de Shantae, qui complote pour voler une source de pouvoir illimitée. En tant que défenseur de Scuttle Town, Shantae, impertinente demi-génie devra s’allier à ses amis pour l’en empêcher.

Le hic au niveau de la narration provient de sa traduction désastreuse. Celle-ci posait déjà problème à la première édition du jeu et n’a tout simplement pas été revue. Les oublis de lettres dans un mot et les fautes d’orthographes et de grammaires laissaient presque penser à un travail réalisé par un traducteur automatique. Il est décevant que l’on ne puisse louer que la volonté de proposer une traduction Française ne soit pas la qualité de celle-ci.

Le mélange 2D/3D est très réussi !

Pour nous faire vivre cette nouvelle aventure, le studio WayForward Technologies a choisi d’abandonner le pixel art si cher à la série pour lui faire revêtir un aspect proche du flash. Les personnages en deux dimensions combinés aux mondes en 3D donnent des visuels très réussis.

Le soucis pour une sortie relativement rapprochée entre la version initiale et la deluxe reste sa sauvegarde qui n’est pas récupérée. Détail grisant lorsque l’on sait que cette version améliorée est sur les mêmes supports que le jeu initial. Malgré tout, ceci est atténué par le fait qu’une partie se recommence facilement et se parcourt relativement vite.

Les transformations de génie

L’un des aspects les plus travaillés reste le gameplay, très proche d’un metroidvania, où le joueur est amené à parcourir plusieurs fois les niveaux reliés entre eux par un hub. Au fur et à mesure de sa progression, il peut dénicher l’ensemble des secrets grâce aux capacités qu’il apprend. Celles-ci prennent la forme de transformations aux capacités différentes. Ainsi la sirène confère la capacité de bien se mouvoir dans l’eau, l’éléphant permet de détruire des obstacles ou encore l’araignée offre le pouvoir de s’agripper aux plafonds.

L’enrichissement du gameplay ne se doit pas uniquement aux transformations puisque de nombreux objets améliorent les capacités de Shantae. Ces derniers ne sont pas obligatoires mais permettent de facilité grandement la progression du joueur. Les améliorations de Shampoing augmente les dégâts causés par les cheveux de l’héroïne, car c’est bien avec sa chevelure qu’elle terrasse ses ennemis. Le bikini blindé, lui, réduit les dégâts reçus de moitié et le miroir retourne les attaques contre leur lanceur.

Autant de gameplay que de modes !

Les nombreux modes sont en réalités des variantes de l’histoire principale, revisitées sous un autre angle. Soit en incarnant les amis de Shantae, Sky, Bolo et Rottytops, soit son ennemi de longue date, l’abominable Risky Boots, soit Shantae elle même mais dans différents rôles apportant au gameplay de nouvelles mécaniques. Le « Beach mode » demande de récupérer de la crème solaire régulièrement sous peine de cramer au soleil, entraînant évidemment la fin de partie. Ces nouveaux ingrédients ajoutent une dimension « Speed run » et chaque tronçon demande à être parfaitement maîtrisé. La difficulté est plus élevée que celle de l’aventure principale pour proposer du challenge malgré notre connaissance des environnements. Les modes «  Ninja » et « Officier » permettent de rejouer l’aventure dans un style purement arcade !

Un soupçon d’érotisme

Les nouvelles héroïnes des DLC

Malgré tout, Shantae garde l’essence de la série grâce à son humour omniprésent qui ponctue l’aventure par des dialogues amusant. Sa pointe d’érotisme se retranscrit à travers les danses et les conversations des personnages.

Très coloré et mignon, le titre met également ses fins alternatives et ses images de fin de jeu à débloquer sous certaines conditions, comme éléments de rejouabilité, avec à l’instar des Metroid, des images de plus en plus coquines en fonction de la performance du joueur.

Le tout est appuyé par une héroïne charismatique, des personnages attachants et des animations très réussies. Moins dur qu’un Shovel Knight bien badass, Shantae Half Genie Hero joue ses atouts dans son ambiance réussie et se distingue de ce dernier avec l’abandon du pixel art.

Shantae Half Genie Hero Ultimate Edition est un bon jeu non exempt de défauts. Sa tournure graphique lui va bien, son gameplay reste exemplaire et son humour en font un jeu plutôt maîtrisé. On regrette cependant une traduction ridicule d’autant plus que malgré une histoire tenant sur un post-it, les dialogues en valent la peine. Cette édition clôture parfaitement le développement d’un jeu reprenant toutes les promesses de son kickstarter. Attention tout de même, son intérêt reste cibler aux joueurs prenant l’édition collector en boite ou pour ceux ne possédant pas le jeu. Les autres joueurs ont tout intérêt à se procurer les DLCs de sa version initiale.

Gorn

, chef de projet

Passionné par le Web et les jeux vidéo, je suis l'initiateur et développeur du projet Culture Games. Je suis également chef de projet pour le site Ssb-Experience, référence sur la série Smash Bros. Collectionneur dans l'âme avec une machine de prédilection : La N64 !