Rhythm Paradise Megamix

Rhythm Paradise Megamix est une compilation des meilleurs défis des trois épisodes précédents, agrémentée de niveaux inédits. Il ne bouscule heureusement pas les codes de la série, mais ajoute une petite histoire. Son univers farfelu vous embarquera dans des parties de rythme endiablées, à condition d'y être sensible. Le nombre de défis et d'extras proposés lui permettent une durée de vie plutôt conséquente.
Les plus
  • Un univers décalé...
  • Enfin un scénario !
  • La simplicité du principe
  • Possibilité de faire des sessions très courtes
  • Le nombre de défis (100+)
Les moins
  • ... qui pourrait échapper à certains
  • Impossible de jouer correctement dès qu’il y a du bruit ambiant
One ; Two ; One Two Three Four ! Tous en Rhythm !

Un bouton pour les jouer tous (parfois deux)

rythm-paradise-megamix-contenu03

Quel talent !

Dans Rhythm Paradise Megamix, ne cherchez pas une liste de combos, des combinaisons précises de touches ou moults enchaînements qui réussissent une fois sur quinze. Vous allez utiliser le bouton A 90% du temps. Parfois, vous serez amené à utiliser le bouton B ou la croix directionnelle, mais nous avons là le must en termes d’accessibilité et de simplicité. Et heureusement, car relever les défis en tendant l’oreille, c’est déjà bien assez compliqué. Rhythm Paradise Megamix suit donc le même concept que ses prédécésseurs : le joueur doit appuyer sur un bouton en rythme avec la musique.
Le jeu comprends 70 défis provenants des versions précédentes (GBA, DS, Wii), graphiquement améliorés, auxquels s’ajoutent une vingtaine de petits nouveaux. Cela en fait le jeu de la série qui comprend le plus de thèmes. La bonne idée de Rhythm Paradise Megamix a été de nous faire jouer les niveaux par pack de quatre (puis cinq avec les remix). Chacun d’entre eux comporte un défi tiré de Rhythm Tengoku sur GBA, suivi d’un second venant de l’épisode NDS Rhythm Heaven Fever, et un troisième de Beat the Beat Rhythm Paradise (Wii) pour qu’enfin, nous ayons droit lors du quatrième défi à une nouveauté. Ceux-ci sont drôles, souvent loufoques, empreints d’un humour typiquement japonais qui nous échappe parfois.

J’ai le rythme dans la peau (ou plutôt dans les doigts) !

Le défi du karatéka est un classique !

Le défi du karatéka est un classique !

Les niveaux se déroulent toujours de la même manière : une première phase vous apprend à appuyer aux bons moments, suivant la musique ou certaines indications précises comme entendre un mot répété trois fois d’affilé par exemple. Si vous avez du mal à trouver le bon timing, l’écran inférieur de la console vous montrera clairement le tempo. Une aide parfois très précieuse ! Après la phase d’entraînement vient le défi lui-même qui dure environ deux minutes. Les sessions de jeux peuvent donc être très courtes. Les Remix sont eux aussi plutôt courts. Ce sont des défis particuliers qui en cumulent plusieurs. Un challenge, puisqu’il faut retrouver le rythme propre au défi sur l’instant. Les premiers sont simples car ils reprennent les quatre défis joués juste avant. Ceux en fin de jeu sont plus difficiles. En effet, ils puisent dans l’intégralité des niveaux du mode histoire. Il n’est pas toujours facile de s’y remettre et il faudra plusieurs parties pour réussir le Remix. Mais c’est tant mieux car c’est le vent de fraîcheur de ce nouvel opus. Chaque défi et Remix se terminent par un tableau des scores. Il s’agit en fait d’un pourcentage de réussite. Moins de 60% et vous devez recommencer, jusqu’à 80% « c’est juste OK », au-delà c’est « Super ». Une « étoile Talent » peut être attrapée en réussissant la note ou la combinaison de notes à un moment donné, généralement difficile… En fonction de sa réussite, le joueur reçoit des pièces qui lui serviront à payer des extras ou les défis spéciaux.

Tibby Bobby Vibby Dubby et compagnie…

Notre nouvel ami Tibby !

Notre nouvel ami Tibby !

Contrairement aux précédents opus, Rhythm Paradise Megamix propose un scénario plutôt qu’une banale succession de défis qui se débloquent les uns après les autres. Nous suivons l’histoire de Tibby, un petit être tombé du ciel que vous épaulerez pour remonter dans son paradis. Il est aidé par plusieurs personnages loufoques qui demandent de réussir les défis. Le jeu se divise en trois parties (ne vous arrêtez pas aux premiers crédits… ni aux deuxièmes !), avec une difficulté augmentée à chaque fois : apparition des Remix, puis absence du tempo lors de l’entraînement. Le jeu aide toutefois : si vraiment il y a un défi que vous ne réussissez pas à terminer, on vous proposera d’utiliser les pièces gagnées pour le considérer comme accomplis et passer au suivant. Ouf ! Parfois des défis spéciaux bloqueront votre chemin, avec trois personnages symbolisant trois niveaux de difficultés. Ici aussi le jeu vous permettra de passer quand même si vous échouez.

Oh le générique, j’ai fini ! Ah non il y a une suite ! Ah voilà donc le vrai générique de fin ! Ah bah non encore une suite ??

Ce défi n'est même pas le plus loufoque, loin de là !

Ce défi n’est même pas le plus loufoque, loin de là !

Le titre bénéficie d’une très bonne durée de vie. Inutile de se leurrer : le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. On n’y rejouera pas seulement pour ça, même si c’est parfois rigolo ou mignon, voire enfantin. Si arriver au bout de l’histoire ne vous demandera que trois ou quatre heures de jeu, il y a des à-côtés intéressants. D’abord, le perfectionniste rejouera de nombreuses fois pour atteindre le 100% et accumuler des pièces pour faire ses emplettes à la boutique : thèmes, objets souvenirs, images, mais surtout une vingtaine de « nouveaux » défis qui proviennent des jeux précédents. De plus, certains niveaux rentrent tellement dans la tête qu’on se surprend à rallumer la console pour y rejouer.

De temps en temps, le mode « viser le parfait » vous mettra au défi de… faire un parfait. Il ne s’agira pas d’appuyer sur le bouton à la dixième de seconde près mais de ne pas rater une note. Pour ceux qui rigolent au fond : non, ce n’est pas si facile que ça, loin de là ! Une seule faute et la partie est terminée. Enfin, on pourra jouer en multi jusqu’à quatre joueurs au train-défi sur une seule cartouche…. à condition de posséder quatre consoles 3DS.

« Cette partie nous a bien détendu ! »

Quelle classe, quelle allure, quel style !

Quelle classe, quelle allure, quel style !

Ce jeu s’adresse aux fans comme aux néophytes. Les adeptes de la série seront ravis de retrouver certains défis des précédents opus, ainsi que des nouveautés. L’histoire ajoutée est sympathique, c’est mieux qu’un enchainement de niveaux, mais on n’y rejouera pas dans le but de revivre cette aventure non plus. Grâce à des sessions courtes, Rhythm Paradise Megamix permet de jouer un peu et rapidement. Mais attention, il demande beaucoup de concentration. Jouer dans le bus, c’est dur ! Jouer en soirée, c’est niet ! Jouer pendant que votre conjoint prépare le diner, c’est dangereux ! À moins de prévoir un casque !

Nostalgique, rétro-gamer, fou amoureux (de plein de choses), écrivain/scénariste (DBMultiverse, les héros de la Force).