[Preview] Ultra Street Fighter II : The Final Challengers

Ce Street, c’est un peu comme de vieilles charentaises. C’est ancien mais confortable, rétro mais toujours actuel. Contrairement aux charentaises, ici on a la chance d’avoir une esthétique aux petits oignons, propre grâce à la HD et un frame rate qui tient la route même à deux. Bref, je retourne faire quelques parties avant le test final.
Les plus
  • Un rendu HD très propre
  • Un frame rate qui tient la route
  • Parfait avec le Pad Pro
Les moins
  • Un mode spécial Switch dispensable
  • Les Joy-Con peu adaptés pour un tel jeu
Premier échauffement avant le verdict final

Est-ce avec les vieux pots qu’on fait les bonnes confitures ? Ou, adaptons un peu l’adage au monde vidéoludique, est-ce avec les vieux pixels qu’on obtient les meilleures expériences de jeu ? Trêve de circonvolutions à base de proverbes et autres pensées populaires. Voici une rapide preview faisant remonter 3 aspects importants qui seront creusés lors du test.

Du neuf avec du jeu

Un rendu HD lissé mais propre et agréable

Oui cet Ultra Street Fighter II : The Final Challengers n’est pas un vrai nouvel opus de la saga Capcom. Se basant sur le mythique deuxième opus, ce semi-remake, semi-création, remplit haut la main sa mission originelle : du fun pour les amateurs de tatanes. Je vais pas en rajouter non ?

Des contrôles variés mais inégaux

Du beau monde pour la bagarre

Secret de polichinelle, la meilleure manière de jouer à ce Street reste l’utilisation du Pro Controller. Étonnant non ? Je reviendrai dans le test sur les Joy-Con. Est-ce mauvais ? Pas vraiment. Injouable ? Plus ou moins. Bref, c’est un peu comme choisir entre un TGV et un train à vapeur, on arrivera dans les deux cas à destination…mais dans quel état pour la deuxième option ?

Des modes disponibles mais du déchet

Un mode en vision subjective et centré sur Ryu…dispensable.

Ce Street propose des modes classiques : Versus, Coopération, etc. mais également un petit nouveau : La Voie du Halo. What ? On incarne Ryu et on fait des moulinets avec les Joy-Con. Seriously ? J’exagère à peine, en tous les cas un mode qui tient plus de l’anecdote. J’en parlerai plus en détail dans le test. Rien n’arrive à la cheville d’un bon vieux Versus des familles. Si si ma petite dame.

 

Tous les points évoqués seront creusés dans le test final mais ne tergiversons pas, vous aimer la bagarre ? La tatanne pixelisée ? Vous fritter et vous embrouiller puis vous réconcilier avec vos potes ? Ce Street est fait pour vous.

 

Alfoux

, rédacteur

Joueur depuis bien longtemps, je n'ai jamais cessé de jouer mais j'ai changé fréquemment de plateformes. Entamant la trentaine et toujours accro aux pixels (gros ou non), comme quoi tout est possible.