Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel

Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel est un jeu sympathique, mignon, à l’esthétique très réussie et plutôt agréable grâce à sa prise en main immédiate. Mais il manque cruellement d’audace en termes de gameplay et n’offre aucun challenge. Avec un contenu assez peu conséquent et des mécaniques de jeu entièrement basées sur le stylet, on se demande pourquoi ce jeu n’est pas sorti sur 3DS plutôt que sur Wii U. Néanmoins, les plus jeunes et ceux qui ne veulent pas se prendre la tête devraient apprécier l’aventure.
Les plus
  • Facile à prendre en main
  • Les graphismes façon pâte à modeler
Les moins
  • Plus adapté à la 3DS qu’à la Wii U
  • Trop court
  • Trop facile
  • Kirby n’aspire pas ses ennemis et se transforme rarement
  • Seulement 4 boss différents

critique-kirby-et-le-pinceau-arc-en-ciel-contenu08

Retour en enfance avec le nouveau Kirby. Après le style pelote de laine adopté dans Kirby au Fil de l’Aventure sur Wii, Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel passe en effet au look pâte à modeler. La première aventure de la petite boule rose sur Wii U est-elle le fruit de sculpteurs de génie ou l’œuvre d’êtres sans imagination qui ne savent faire que des fausses crottes de nez ? (Ne jouez pas les innocents, on l’a tous fait.)

La pâte à modeler, un jeu d’enfant

Les graphismes façon pâte à modeler sont superbes.

Les graphismes façon pâte à modeler sont superbes.

Alors que le calme règne au sein de Dream Land, un méchant nommé Dark Crafter débarque et vole les couleurs, figeant ainsi tout ce qui compose ce monde. Kirby s’en sort indemne, sauvé par Eline, un pinceau magique. Les deux nouveaux amis partent donc à l’aventure pour affronter Dark Crafter, récupérer les couleurs et sauver Dream Land. Vous l’aurez compris, ce nouveau Kirby ne déroge pas à la règle et propose une histoire simple et mignonne comme tout, mise en images avec des graphismes en pâte à modeler et animés façon stop motion, à la manière d’un Wallace et Gromit.

Dès les premières secondes, le jeu est clairement destiné aux plus jeunes, et ce ne sont pas les mécaniques de jeu qui viendront contredire ce constat. Kirby avance seul, lentement, et il doit être dirigé en dessinant une corde arc-en-ciel au stylet sur le GamePad, à la manière d’un Kirby : Power Paintbrush sorti sur Nintendo DS en 2005. Et vous allez voir que cette comparaison avec l’épisode DS est tout à fait justifiée, puisque le jeu aurait sûrement été plus apprécié sur 3DS.

Le gameplay n’est pas très profond.

Kirby se dirige entièrement au stylet.

Kirby se dirige entièrement au stylet.

On peut donc dessiner un parcours complètement libre, du moment que Kirby ne rencontre pas d’obstacles. La corde permet également de couper des lasers ou de détourner des roquettes, protégeant ainsi Kirby. Le héros n’aspire plus ses ennemis, comme c’était le cas dans Kirby au Fil de l’Aventure sur Wii, mais il possède quatre points de vie et peut mourir. La plupart du jeu se déroule donc avec un Kirby sans pouvoirs si ce n’est celui d’avancer et de frapper les ennemis en fonçant dessus. Lorsqu’on a récupéré 100 étoiles au cours d’un niveau, on peut lancer un Turbo Étoile qui fait grossir Kirby et le propulse de façon dévastatrice pendant quelques secondes. Certains niveaux sont l’occasion pour Eline de transformer Kirby en char d’assaut, en sous-marin ou en fusée. Kirby Tank avance automatiquement et accélère lorsqu’on le touche avec le stylet. Il peut également tirer des projectiles en direction de la cible indiquée au stylet. Kirby Sous-marin se déplace vers le point qu’on lui indique au stylet et tire automatiquement des torpilles que l’on peut diriger avec la corde arc-en-ciel. Quant à Kirby Fusée, il vole droit devant lui et change de direction lorsqu’il rencontre une corde arc-en-ciel.

Eline, le pinceau arc-en-ciel

Eline, le pinceau arc-en-ciel

Bref, le gameplay n’est pas très profond et ce ne sont pas les maigres bonus apportés par les amiibos qui vont le rendre plus intéressant car ils ne feront que rendre le jeu encore plus facile, alors qu’il l’est déjà extrêmement. En effet, Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel bénéficie de la compatibilité avec les petites figurines de Nintendo. L’amiibo Kirby permet d’utiliser le Turbo Étoile de façon illimitée. Meta Knight permet d’enchaîner plusieurs ennemis avec un seul coup. Le Roi Dadidou, quant à lui, offre deux points de vie supplémentaires, montant ainsi le compteur à six.

Le jeu reste globalement très facile.

La galerie permet de voir toutes les figurines récupérées.

La galerie permet de voir toutes les figurines récupérées.

Toute cette simplicité est toutefois rattrapée par la possibilité de débloquer des défis, des pages du journal du pinceau magique (qui raconte l’histoire du jeu du point du vue d’Eline), et des trésors qui renferment des musiques ou des figurines. Ces figurines peuvent être admirées dans la galerie et sont toutes accompagnées d’une petite note sur les personnages qu’elles représentent. Récupérer tous les objets et terminer tous les défis à 100% demande un peu plus de maîtrise, mais le jeu reste globalement très facile, notamment grâce à la petite loterie qui marque chaque fin de niveau et qui permet de gagner beaucoup de vies.

Waddle Dee s’invite pour le goûter

Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel propose un mode multijoueur. Il s’agit en fait de vivre l’aventure solo avec l’aide d’autres joueurs qui peuvent s’ajouter à tout moment dans une partie. Il est ainsi possible d’ajouter jusqu’à trois autres joueurs qui incarneront chacun un Waddle Dee contrôlé à la Wiimote. Les Waddle Dee possèdent chacun deux points de vie et peuvent mourir. Cependant, cela ne fait pas perdre de vie à Kirby et un Waddle Dee mort revient automatiquement dans la partie après un court moment, à la manière d’un New Super Mario Bros.

Les joueurs incarnant les Waddle Dee ont l’impression de ne pas vraiment participer à l’aventure.

Le mode multijoueur n'est pas très fun.

Le mode multijoueur n’est pas très fun.

Malheureusement, ce mode multijoueur n’apporte pas grand chose. Le joueur contrôlant Kirby doit dessiner la corde arc-en-ciel pour se déplacer, ce qui gêne très souvent les joueurs Waddle Dee qui ne peuvent que sauter et donner des coups de lance. Le déplacement rapide de Kirby via la corde arc-en-ciel n’est pas compatible avec le déplacement à la manière d’un jeu de plates-formes classique des Waddle Dee. Cela occasionne donc une frustration pour les joueurs incarnant ces derniers, qui ont l’impression d’être des intrus et de ne pas vraiment participer à l’aventure, en particulier dans les niveaux très verticaux car Kirby se propulse grâce à la corde tandis que les Waddle Dee n’arrivent pas à suivre. Cela réduit tout de même la difficulté car il y a autant d’ennemis en mode solo qu’en multijoueur. La seule différence est l’apparition régulière d’un nouvel ennemi, Agripaluche, qui tente d’attraper et emporter Kirby, le tuant ainsi. Kirby ne pouvant infliger de dégâts à Agripaluche, ce sont les Waddle Dee qui devront l’éliminer en le frappant avec leur lance.

Un pinceau trop petit pour cette toile

Avec des mécaniques de jeu entièrement imaginées autour du stylet et du GamePad, Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel est au final un jeu bien plus adapté à la 3DS qu’à la Wii U. En effet, toutes les actions du jeu se faisant au stylet, il est nécessaire de regarder le GamePad en permanence. L’écran de télévision ne sert donc à rien en mode solo et c’est bien dommage car le rendu pâte à modeler est de toute beauté sur grand écran.

Les défis apportent un peu de challenge.

Les défis apportent un peu de challenge.

Avec des missions de 60 secondes maximum, les défis, très courts, semblent bien plus adaptés à une console portable qu’à une console de salon, à la manière d’un NES Remix.

Les compositions musicales manquent également d’envergure et d’audace. Malgré la possibilité de débloquer 122 thèmes dans le musée en récupérant des trésors tout au long de l’aventure, on a l’impression de toujours entendre les mêmes musiques, parfois légèrement remixées.

Quitte à utiliser le stylet en permanence, pourquoi ne pas sortir ce jeu sur 3DS plutôt que sur Wii U ?

Enfin, la durée de vie de Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel n’est pas digne d’une console de salon puisqu’il suffit de cinq petites heures pour terminer les 28 niveaux répartis sur 7 mondes et seulement quatre boss différents que propose le jeu si on ne cherche pas à tout débloquer. Les défis et divers trésors à récupérer permettent d’ajouter deux ou trois heures mais l’ennui s’installe vite.

Un jeu mignon réservé aux tout petits.

Un jeu mignon réservé aux tout petits.

Bref, Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel est un jeu sympathique, mignon, à l’esthétique très réussie, mais on n’y reviendra pas. Une fois terminé, il remplira les rayons de jeux d’occasion. Quitte à utiliser le stylet en permanence, pourquoi ne pas sortir ce jeu sur 3DS plutôt que sur Wii U ? Peut-être parce que Kirby et le Pinceau Arc-en-ciel n’aurait pas supporté la comparaison avec Kirby : Triple Deluxe qui propose bien plus de contenu.
 
 

Jeu et images fournis par l’éditeur

Ristou

, rédacteur

Addict à Guns N' Roses et aux Pépito. Joueur depuis 1988 (NES). J'imite super bien le chameau et le vélociraptor de Jurassic Park.