• Développeur : Trion Worlds
  • Editeur : Trion Worlds
  • Site Web : PAL
  • Version testée : PlayStation 3
  • Classification :
    Sigle âge 18 ans et plus
    Francaise : 02/04/2013
    Americaine : nc/nc/nc
    Japonaise : nc/nc/nc
  • Exclusivitée
  • PEGI :
    Violence : jeu contenant des scènes de violentesOnline GameGrossièreté de langage : jeu contenant des expressions vulgaires

Defiance

Rédigée par

Le 16 avril dernier débarquait en France, soit 24 heures après la diffusion aux USA, la série Defiance tant attendue par toute une communauté d’amateurs de science-fiction. C’est donc sur la chaîne Syfy que le rendez-vous a été pris avec la diffusion de l’épisode pilote… Résultat : un bon score d’audience et un univers concomitant entre ceux de Battlestar Galactica et Farscape. En parallèle à cette série, Syfy et le développeur Trion Worlds s’unissent pour créer un projet des plus novateurs, un projet transmédia mettant en commun la série TV et le jeu vidéo où se jouent réciproquement de nombreuses interactions. « Watch the show, play the game, change the world », voilà comment Syfy définit ce projet, un projet qui sur le papier se veut être une révolution dans le monde de l’Entertainment. Que vaut dès lors ce Defiance ? Est-il réellement celui qu’il prétend être, un innovant MMO mélangeant TPS ou un simple feu de paille profitant de l’engouement de la série TV pour appâter le gamer ?

249687

Le cross-média, c’est-à-dire le fait de croiser deux médias, en l’occurence une série TV et un jeu vidéo, n’est pas du tout nouveau. En effet par le passé d’autres cross-médias ont vu le jour. Defiance lui, innove dans le sens où il est le premier à voir le jour en simultané sur consoles et à la télévision. C’est sur le jeu vidéo Defiance que nous allons ici concentrer notre attention.

D’un univers riche à la création du personnage décevante

Une création des personnages trop simpliste

Une création des personnages trop simpliste

Dans un futur plus ou moins proche, les Votans, nom de la race donné aux extra-terrestres, sont en orbite autour de la terre et veulent s’y installer puisque leur système solaire a été détruit. Les Votans, qui ne sont pas très patients, décident après 6 ans de négociations inefficaces, comme quoi l’administration dans le futur est toujours aussi lente, d’aller péter la gueule aux Terriens et de s’approprier cette planète. Comme toute guerre qui se respecte, ça fait pas mal de dégâts et la Terre n’échappe pas à ce ravage, complètement défiguré à cause des vaisseaux de terraformation Votans. Résultat, une planète aussi dangereuse pour les hommes que pour les extra-terrestres, bien joué les Votans ! Une fois ce conflit enterré, une trentaine d’années plus tard, certains humains et Votans s’unissent pour reconstruire la Terre, un vaste programme… Le jeu débute après le crash d’un vaisseau avec à bord les deux héros présents dans la série TV, Joshua Nolan et Irisa tout comme Karl Von Bach, propriétaire de Von Bach Industries (fabricant d’armes).

Le mélange TPS/MMO est réussi

Le mélange TPS/MMO est réussi

Avant ce crash, qui sera le point de départ de votre quête principale, vous devez créer votre personnage. Inutile de faire monter le suspense, la création du personnage dans Defiance est décevante… et je pèse bien mes mots. A l’heure ou chaque nouveau MMO va proposer de plus en plus de détails dans la création du personnage, Defiance lui, reste dans la simplicité la plus extrême. Vous avez donc le choix, si on peut appeler ça un choix, entre les humains et les Votans. Pour chaque race, vous pouvez choisir le sexe pour ensuite détailler la bouille de votre alter-ego. Vous devez ensuite choisir son origine, qui n’est autre que son background. Eh oui, faut qu’il soit unique notre personnage ! Pas réellement de choix possibles, puisqu’on ne note que quatre origines : Vétéran, Survivant, Paria et Mécanicien. D’emblée j’opte pour le dernier, le look de cette catégorie est diablement accrocheur, mais très vite je me rends compte que ces catégories ne propose qu’une tenue unique ainsi qu’une arme prédéfinie… Bref, une création de personnage bien pâle quand on la compare aux autres MMO. Pour vous donner une idée, j’ai l’impression avec Defiance d’avoir fait un bond en arrière de 10 ans en matière de création de personnage.

Vous l’aurez donc compris, Defiance s’arme d’un univers riche, merci la série TV, mais d’une création de personnage trop limitée, d’autant plus qu’il n’y a aucune classe puisque dès le départ vous êtes un pillarche, une sorte de chercheur de trésors.

EGO, un hologramme qui vous veut du bien, oui mais…

Le système EGO en action

Le système EGO en action

Une fois sur le terrain, c’est-à-dire sur la baie de San Francisco, un hologramme du nom de EGO, vient à votre rencontre. Le système EGO est en fait une puce implantée dans le cerveau du personnage. EGO vous propose via un petit entraînement de choisir parmi 4 pouvoirs, histoire de personnaliser davantage votre héros. Vous avez le choix entre le Leurre, qui comme son nom l’indique vous permettra de créer un clone de vous pour qu’il fasse diversion auprès des ennemis ; le Flash, à l’instar de Flash Gordon vous bénéficiez d’une grande vitesse qui pour vous permettra d’aller défoncer plus facilement au corps à corps les ennemis ; le Camouflage, lui est simple mais diablement efficace puisque vous pouvez devenir invisible ; et pour finir le classique Surcharge qui augmentera la puissance de feu de vos armes. De ces quatre pouvoir vous pouvez n’en choisir qu’un que vous pourrez faire augmenter à l’aide de points d’expérience. Une nouvelle fois, ce Defiance propose certes un contenu efficace mais c’est du déjà-vu comme dirait Beyonce…

Bon, niveau création du personnage c’est pas top, le système de pouvoir c’est déjà vu… Niveau gameplay ça donne quoi ? Eh bien c’est un MMO/TPS, chose assez rare dans le JV. Sur ce point, Defiance innove mais il faudrait dire aux développeurs que mêler deux genres ne suffit pas. Alors oui on peut s’équiper d’un bouclier et de grenades mais encore une fois Defiance me fait penser à un MMO du pauvre sans réelle innovation. Bordel, vous faites un méga projet en alliant série TV et jeu vidéo et vous n’en profitez pas pour en faire un jeu d’ambition ! Allez, je me calme et je reprends ma critique.

Defiance vous propose une diversité dans les armes

Defiance vous propose une diversité dans les armes

Que reste-t-il de bon à ce Défiance ? Les armes ! Un atout indéniable dont peut se targuer le MMO de Trion Worlds parce qu’outre les classiques armes : mitraillettes, fusils à pompe, bazookas, revolvers, on peut se doter des armes des Votans et ça à l’image de la série Resistance sur PlayStation 3, ça vaut vraiment le détour. Pour vous donner un exemple, vous pouvez prendre le contrôle d’une arme bio-magnétique qui d’un côté réduit drastiquement la vie de vos ennemis mais de l’autre augmente celle de vos alliés… sympa ! Et que dire du poing américain bionique ou encore des boucliers régénérateurs. Il faut bien l’avouer niveau armement Defiance fait très fort, de même que très rapidement dans le jeu vous pouvez, en faisant diverses quêtes annexes, vous armer d’armes légendaires. Un choix judicieux de la part des développeurs dans la mesure ou hélas la map est rikiki, on peut la traverser en 10 minutes en véhicule, et que l’ennui se fait vite ressentir… on avance, on bute des ennemis, on avance, on récolte des items, et ainsi de suite.

Un contenu généreux mais des bugs, des bugs et des bugs

Et hop, un bug parmi tant d'autres...

Et hop, un bug parmi tant d’autres…

Defiance ne se fout pas de nous et nous propose en plus d’une quête principale, certes insipide pour les amateurs de MMO (20 heures en ligne droite) mais très intéressante pour les fans de la série, une multitude de quêtes annexes avec divers objectifs comme des concours de tirs ou des courses qui dépaysent vraiment et qui du coup rallongent considérablement la durée de vie du soft.Mais là où le bât blesse, c’est du côté des graphismes juste moyens et surtout des bugs. Alors oui, les développeurs viennent de pondre un communiqué pour s’excuser des bugs et ont annoncé qu’ils sortiraient des patchs très rapidement mais le mal est fait et si les amateurs de MMO avaient déjà zappés le jeu, les fans de la série, eux, commencent à se poser de réelles questions : Pour pouvoir débarquer deux semaines avant la sortie mondiale de la série TV, Defiance n’a-t-il pas été bâclé ? La réponse est hélas oui… Parce qu’avec quelques mois de développement en plus, ils auraient gommé les nombreux bugs, amélioré la création du personnage et surtout permis des interactions beaucoup plus poussées entre la série et le jeu. Au final, on se retrouve avec un jeu qui certes sur le papier se veut ambitieux mais qui n’innove en rien. On pourra néanmoins féliciter le fait que le jeu n’ait besoin d’aucun abonnement pour pourvoir jouer en ligne, que l’armement est de qualité sans oublier le fait que Defiance propose d’excellentes quêtes annexes et c’est tout. La réalité est là, dure mais implacable, les graphismes tout comme le gameplay et la création des personnes datent du Moyen-Âge et le jeu est bourré de bugs !

A l’instar du jeu, j’ai commencé de manière ambitieuse cette critique et je vais délibérément bâcler sa fin mais sans omettre de relater les points les plus importants du jeu, je ne me fous pas de votre gueule moi. Voilà, la boucle est bouclée !

Critique réalisée sur la version PS3. 

L'avis général

  • Aucun abonnement
  • Armement diversifié
  • Quêtes annexes
  • Mélange TPS/MMO réussi
  • Graphismes datés sur consoles
  • Création du personnage trop simpliste
  • Des bugs, des bugs et encore des bugs

Defiance... un projet ambitieux mêlant une série TV et un jeu vidéo. Trion Worlds avait la lourde tâche d'exploiter de manière habile cet univers en innovant le MMO. Le résultat est bien trop perfectible voire décevant par moment. Entre la création de personnages trop simpliste, des graphismes fades, une map de jeu vraiment petite sans oublier des bugs à gogo, on se dirige tout droit vers un navet. Sauf que le MMO propose un bon contenu entre des quêtes annexes à foison et un armement assez conséquent. Le mélange MMO/TPS surprend dans le bon sens du terme ce qui permettra aux fans de la série TV de tenter l'expérience. Amateurs de MMO passez votre chemin, les autres méfiance !