• Développeur : Team Ninja
  • Editeur : Tecmo
  • Site Web : PAL
  • Version testée : Xbox One
  • Classification :
    Sigle âge 16 ans et plus
    Francaise : 20/02/2015
    Americaine : 17/02/2015
    Japonaise : 19/02/2015
  • Existe aussi sur Playstation 4, Playstation 3, Xbox 360, PC.
  • PEGI :
    Violence : jeu contenant des scènes de violentesSexe : jeu montrant la nudité et/ou des contacts sexuels ou faisant allusion au sexeOnline Game

Dead or Alive 5 : Last Round

Rédigée par

C’est désormais devenu une habitude de décliner chaque nouvel épisode du fameux jeu de combat aux combattantes pulpeuses en plusieurs versions. Et nous sommes ici pour parler de la dernière en date qui, comme son nom l’indique : LAST ROUND, vient clore cet épisode 5. Ready ? Fight ! 

Dead or Alive 5 ? Je l’ai déjà acheté il y a un an et demi ! Ah bon ? Moi c’était il y a 3 ans !

dead-or-alive-5-last-round-critique-contenu01.jpgQuelles nouveautés la Team Ninja nous a-t-elle préparé, dans l’espoir de nous faire passer une nouvelle fois à la caisse, ou même de convaincre les joueurs qui seraient restés indécis jusqu’à maintenant ?
Une des nouveautés de cette déclinaison, et pas l’une des moindres, c’est que le jeu n’est plus réservé à la dernière génération mais sort également (et en version physique, s’il vous plait !) sur PS4 / One. Et lorsque l’on voit le catalogue en la matière sur ces supports, on ne peut que s’en réjouir. Mais c’est à la fois un point fort et une faiblesse, car on ne peut évidemment pas présenter le jeu comme l’un des premiers de combat sur les nouvelles machines sans parler des graphismes… Et si le jeu paraissait très joli sur l’ancienne génération, ce n’est plus tellement le cas aujourd’hui. La faute aux environnements principalement, modélisés de façon grossière pour expliquer un jeu fluide. Sauf que les consoles actuelles n’auraient pas eu de problèmes à le faire tourner, la preuve en est avec Killer instinct. Ceci dit, les personnages restent magnifiques, avec un souci du détail impressionnant, comme les gouttes de sueur coulant le long des joues pendant le combat.

Quelques ajouts peu originaux

dead-or-alive-5-last-round-critique-contenu03.jpgConcernant les ajouts, on a maintenant 34 combattants, soit 10 de plus que DoA 5, un chiffre plus qu’honorable, et si on prend en compte leurs différents styles de combat et les quelques options de personnalisation ajoutées (coupes de cheveux et lunettes), difficile de ne pas trouver chaussure à son pied ! Deux nouvelles arènes, pour un total de 26 (39 en comptant les alternatives) viennent diversifier vos combats. Plus qu’un simple changement d’environnement, elles offrent un côté stratégique : certaines sont ouvertes, d’autres partiellement ou totalement fermées, avec la plupart du temps des animations sympa en réaction à vos actions, une des marques de fabrique de la série.

Outre les persos et arènes, qu’on est en droit d’attendre de chaque nouvelle update d’un jeu de combat, c’est surtout le nombre de costumes qui augmente considérablement ici. Déblocables ingame pour certains, d’autres vous demanderont de faire un tour par la marketplace pour des prix relativement chers… Décevant lorsqu’on achète le même jeu pour la troisième fois. On aurait aimé en avoir fini avec ces achats inGame, ce qui nous aurait récompensé d’avoir déjà acheté les deux versions précédentes. Et lorsque l’on voit le season pass à 90 euros (certes dispensable), on se dit que le prix du jeu à 40 euros n’est plus forcément à mettre dans ses points forts…

Un bon jeu de combat

dead-or-alive-5-last-round-critique-contenu04.jpgRarement pris au sérieux en raison de son côté kitsch et too much lors des premiers épisodes, DoA n’a maintenant plus à prouver sa technicité et bénéficie d’une scène pro bien réelle. Pour ceux qui n’auraient jamais touché à un Dead or Alive, on rappelle que la série s’est fait connaître (si l’on oublie que c’est un des premiers -si ce n’est le premier jeu- avec du mouvement sur la poitrine de ses protagonistes féminines) grâce à son système de contres simple et efficace, permettant de retourner la situation à tout moment, rajoutant du fun aux combats sans en perdre le côté technique.

Vous ne serez pas dépaysés : les modes sont strictement identiques (donc très complets), et on pourra saluer une fois de plus les différents modes d’entraînement (Libre / Tutoriel / Défis combos / Entraînement aux commandes) qui permettent aux confirmés ainsi qu’aux néophytes de s’améliorer. Bien pensé, on y perdra beaucoup d’heures sans voir le temps passer.

À noter que le jeu a connu un lancement très difficile avec plusieurs soucis (freeze notamment et une installation interrrrrrminable ) sur l’ensemble de ses versions, qui sont aujourd’hui corrigés par un patch.

L'avis général

  • 34 personnages
  • Un jeu de combat efficace et fun
  • Mode Entraînement
  • Décors interactifs
  • Visuellement pas à jour
  • Peu de nouveauté
  • Lancement catastrophique
  • On nous prend pour des vaches à lait avec tous ces DLC
Critiquable par certains aspects comme ses graphismes trop sembables à Dead or Alive 5 Ultimate, ce Last Round reste un jeu de combat très agréable, qui trouve sa force dans son côté technique qui n'empêche néanmoins pas les nouveaux joueurs de s'amuser dès les premières parties. Ce dont de nombreux jeux de combat, à l'instar de Virtua Fighter (dont on retrouve 4 personnages ici), ne peuvent se vanter. Il devrait faire patienter sans problème les joueurs qui ne l'ont pas encore essayé jusqu'au prochain épisode. Reste à voir si les autres seront prêts à payer 40 euros pour quelques maigres nouveautés....